Accueil > Evénements > Actualité > Deux fois plus de malformations cardiaques après une FIV, quatre fois plus si ce sont des jumeaux

Actualité

Imprimer la page

Deux fois plus de malformations cardiaques après une FIV, quatre fois plus si ce sont des jumeaux

Publiée le 10-03-2020

La fécondation in-vitro double le risque de malformation cardiaque du nouveau-né. Pour des jumeaux le risque est même multiplié par quatre. Une étude menée par le Professeur Michael Davies, de l’Institut de Recherche Robinson de l’Université d’Adélaïde a étudié 507 390 grossesses pour parvenir à ces résultats. Les grossesses se sont déroulées en Ontario (Canada) entre 2012 et 2015. L’échantillon comprend 497 241 grossesses naturelles et 10 149 grossesses post-FIV, avec des grossesses simples et des grossesses gémellaires.

 

« Le transfert d'embryons multiples améliore légèrement les chances de grossesse, mais peut multiplier par dix les risque de gémellité », rappelle le Professeur Davies. En Australie, le coût d’un cycle de PMA est d’environ 5 000 $ Australiens et le taux de gémellité post-FIV est d’environ 4 %. Aux Etats-Unis, par comparaison, chaque cycle coûte environ 20 000 $ US, ce qui induit un taux de gémellité post-FIV d’environ 20 %, car les parents demandent plus fréquemment le transfert de plusieurs embryons par cycle.

 

Les conséquences sur la santé des enfants sont importantes. En Australie, environ 15 bébés sur 1000 naissent avec une malformation cardiaque congénitale, « rétrécissement des artères, trous dans les parois séparant les cavités cardiaques, c½ur non développé ». Ces malformations congénitales sont une cause majeure de décès et d’invalidité durant la première année de vie.

 

Pour aller plus loin :

Les femmes qui font une FIV augmentent de 40 % leur risque d’avoir une complication grave à l’accouchement

FIV et grossesses multiples : la manipulation des embryons en cause

PMA et grossesses tardives ont provoqué un « boom des jumeaux »

PMA: Cinq fois plus de troubles cardiaques mortels pendant la grossesse, selon une étude allemande

Plus de risques de maladies cardio-vasculaires chez les enfants nés de PMA ?


Medical Press, Belinda Willis (25/02/2020)

 

< Voir toutes les actualités

Archives