Accueil > La famille > Qui sommes-nous ?

Qui sommes nous ?

Au commencement, une parole...

la maison d'accueil de la Famille Missionnaire de l'Evangile de la VieLe 7 octobre 1995, le Père Hubert Lelièvre, alors aumônier de l'hôpital romain des malades du Sida, fonde la Famille Missionnaire l'Evangile de la Vie, depuis la chapelle de la Rue du Bac, à Paris ; en réponse à l'appel de Saint Jean Paul II d'élever vers Dieu une prière urgente, d'un réveil des consciences, d'une formation, d'une présence de charité audacieuse et inventive au service de la vie, depuis sa conception jusqu'à son terme naturel et son entrée dans la Gloire. Les paroles de l'appel du Pape Jean Paul II résonnent encore 25 ans après : "une grande prière pour la vie, qui parcourt le monde entier, est une urgence" (Evangelium Vitae,100) Un engagement de prière d'une dizaine du chapelet chaque jour, est proposé à tous ceux qui veulent répondre à cet appel. On peut aussi y ajouter le jeûne ou tout autre proposition permettant de s'engager dans cette "contemplaction" au service de la Vie et de la Famille, demandée par Jean Paul II. Cet engagement est renouvelable chaque année. Aujourd'hui, la Famille Missionnaire l'Evangile de la Vie est une Association Privée de Fidèles, dans le diocèse d'Avignon.

Le coeur du pontificat de Jean Paul II

La maison d'accueil: Saint Michel terrassant le dragonCette priorité de s'engager à servir la Vie et la Famille tout spécialement pour notre génération, sera réaffirmée par ces paroles de Jean Paul II : "L'Evangile de la Vie est le document que je considère central dans l'ensemble du magistère de mon pontificat" - 14 février 2001. Un encouragement, une responsabilité pour tous. Les paroles du Pape à Fatima le 13 mai 2010 viennent comme en écho à celles de Jean Paul II dans Evangelium Vitae.

Où se situe le combat ?

Elles dévoilent la puissance du combat entre la culture de la vie et les ombres de la mort qui semblent vouloir l'emporter. Les paroles de Benoit XVI sont prophétiques, au sens le plus fort. Les voici : "Dans sept ans, vous reviendrez ici pour célébrer le centenaire de la première visite faite par la Dame "venue du Ciel"... Celui qui penserait que la mission prophétique de Fatima est achevée se tromperait. Revit ici ce dessein de Dieu qui interpelle l'humanité depuis ses origines : "Où est ton frère Abel ? La voix du sang de ton frère crie de la terre vers moi !" (Gn 4, 9). L'homme a pu déclencher un cycle de mort et de terreur, mais il ne réussit pas à l'interrompre... Dans l'Ecriture Sainte, il apparaît fréquemment que Dieu est à la recherche des justes pour sauver la cité des hommes et il en est de même ici, à Fatima, quand Notre Dame demande : "Voulez-vous vous offrir à Dieu pour prendre sur vous toutes les souffrances qu'il voudra vous envoyer, en réparation des péchés par lesquels il est offensé, et en intercession pour la conversion des pécheurs ?" (Mémoires de Soeur Lucie, 1, p. 162). A la famille humaine prête à sacrifier ses liens les plus saints sur l'autel de l'égoïsme mesquin de la nation, de la race, de l'idéologie, du groupe, de l'individu, notre Mère bénie est venue du Ciel pour mettre dans la coeur de ceux qui se recommandent à Elle, l'amour de Dieu qui brûle dans le sien."

Il n'y a pas de temps à perdre pour l'Evangile de la Vie

Il n'y a pas de temps à perdre. Il nous faut sortir de nos peurs, de notre immobilisme, de nos petits conforts, de cet esprit de fatalité qui manifestent un grand manque de Foi et d'Espérance. Quelle est belle cette génération de saints qui se lèvent pour cette Mission. De la joie est à semer. Des âmes sont à sauver !

Nous soutenir

La Famille Missionnaire l’Evangile de la Vie peut recevoir les dons et les legs des particuliers et des entreprises.

En nous soutenant, vous nous permettez de poursuivre notre action en faveur de la vie.

>>> en savoir plus