Accueil > Evénements > Actualité > Ce que vous ne savez peut-être pas :

Actualité

Imprimer la page

Ce que vous ne savez peut-être pas :

Publiée le 22-05-2014

Lu dans Valeurs Actuelles :

"Près d’un quart des députés européens est membre de l’intergroupe LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels), qui défend les intérêts des lobbies homosexuels en Europe : 174 sur 766 élus, ce qui en fait le plus important des intergroupes du Parlement de Strasbourg. Vingt et un députés français en sont membres, la plupart issus des rangs socialistes (10) et “écologistes” (8). Seul le Royaume-Uni y délègue plus de représentants. Son but : influencer les décisions du Parlement et « surveiller les propositions, les avis et l’activité de la Commission » pour qu’elle prenne en compte ses revendications. Ce militantisme est redoutablement efficace : en cinq ans, les membres du Parlement européen ont pris part à plus de 250 votes liés à l’orientation sexuelle et à “l’identité de genre”, adoptant « plus de cent rapports contenant des termes positifs sur ces questions », se félicite l’Autrichienne Ulrike Lunacek.

Membre des Verts et coprésidente de cet intergroupe, Mme Lunacek a des raisons de se réjouir : le 4 février, alors qu’en France le gouvernement reculait sous la pression des manifestants, le Parlement européen a largement approuvé son rapport sur la “feuille de route de l’Union européenne contre l’homophobie”, inspiré par la branche régionale de l’International Lesbian and Gay Association, ILGA-Europe. Créé en 1996, ce lobby d’une puissance insoupçonnée, dont le siège est à Bruxelles, reçoit des subventions de la Commission européenne (1,4 million d’euros en 2012 !), du ministère de l’Éducation des Pays-Bas, de plusieurs ONG (dont l’Open Society Foundation, créée par George Soros) et même du département d’État américain. [...]"

 

Voilà donc l'importance de voter dimanche 25 mai pour la vie et la famille. Se former. S'engager, sans attendre.

 

 

< Voir toutes les actualités

Archives