Accueil > Evénements > Actualité > Pour la plupart des Américains, l'avortement est « moralement incorrect »

Actualité

Imprimer la page

Pour la plupart des Américains, l'avortement est « moralement incorrect »

Publiée le 26-01-2010

ROME, Mardi 26 janvier 2010 (ZENIT.org) - A la veille du 37ème anniversaire de la décision historique « Roe versus Wade » prise aux Etats-Unis par la Cour suprême qui a légalisé l'avortement dans tout le pays, une enquête récente montre que la plupart des Américains pensent que l'avortement est une pratique « moralement incorrecte ».

La génération du millénaire (ceux qui ont entre 18 et 29 ans), en est encore plus convaincue (58%) que la génération du boom (45 et 64 ans) avec 51%. Le résultat de la génération X (entre 30 et 44 ans) est le même que celui de la génération du millénaire (60%). Chez les plus de 65 ans, plus de 6 personnes interrogées sur dix sont du même avis.

Le sondage qui date de la fin décembre début janvier, est le dernier d'une série d'enquêtes commissionnées par les Chevaliers de Colomb et réalisées par l'Institut mariste pour l'opinion publique.

En octobre 2008 et en juillet 2009, l'enquête a enregistré une tendance croissante à dire oui à la vie, confirmée par la Gallup et par l'étude du Centre Pew au milieu de l'année 2009.

L'enquête des Chevaliers de Colomb et des Maristes est disponible on-line à l'adresse www.kofc.org/moralcompass.

« Les Américains de tous âges, et bien plus encore les jeunes par rapport à leurs parents, voient l'avortement comme quelque chose de moralement erroné », a dit le Chevalier suprême, Carl Anderson.

« Les Etats-Unis ont pris un nouveau tournant. En prenant position pour la vie, ils prennent une direction dont ils peuvent être fiers, et nous tous également ».

« Les progrès de la technologie montrent clairement qu'un enfant à naître est en tout et pour tout un être humain, a-t-il ajouté. Un grand nombre d'Américains a connu, dans son entourage, quelqu'un qui a été touché de manière négative par l'avortement. Et ceci est une des raisons pour lesquelles les américains expriment leur crainte toujours croissante face à l'héritage du cas Roe v. Wade, et face à l'avortement en général. La population en général comprend que l'avortement a des conséquences et que celles-ci ne sont pas positives ».

Celle relative à l'avortement fait partie d'une enquête plus large qui sera rendue publique dans les prochains jours.

Le rapport présente les résultats d'un sondage réalisé sur un échantillon de 2.243 Américains, qui comprend un échantillon supplémentaire de 1.006 membres de la génération du millénaire.

Les données ont été récoltées entre le 23 décembre 2009 et le 4 janvier 2010, en utilisant un système on-line basé sur les probabilités de la Knowledge Networks, Inc.

< Voir toutes les actualités

Archives