Accueil > Evénements > Actualité > Benoît XVI : Que le travail et la fête ne désagrègent pas la famille

Actualité

Imprimer la page

Benoît XVI : Que le travail et la fête ne désagrègent pas la famille

Publiée le 24-09-2010

ROME, Vendredi 24 septembre (ZENIT.org) - Benoît XVI estime que l'organisation du travail - à la recherche du profit - et la conception que l'on se fait aujourd'hui de la fête - occasion de consommation - contribuent malheureusement à désagréger la famille.

 

Le pape a adressé une lettre, rendue publique ce vendredi, au président du Conseil pontifical pour la famille, le cardinal Ennio Antonelli, en préparation à la 7e rencontre mondiale des familles qui se déroulera à Milan du 30 mai au 3 juin 2012 sur le thème : ‘La famille : le travail et la fête'.

Dans cette lettre, Benoît XVI explique que « le travail et la fête sont intimement liés à la vie de famille : ils en conditionnent les choix, influencent les relations entre les conjoints et entre les parents et leurs enfants, ont une incidence sur le rapport de la famille avec la société et avec l'Eglise ».

Citant l'Ecriture Sainte (cf. Gn 1-2), il rappelle que « la famille, le travail et les jours de fête sont des dons et des bénédictions de Dieu pour nous aider à vivre une existence pleinement humaine ». A ses yeux, « le développement authentique de la personne » comprend non seulement « la dimension individuelle, familiale et communautaire », mais aussi « les activités et les relations liées à la fonction, ainsi que l'ouverture à l'espérance et au Bien sans limites ».

« Aujourd'hui, malheureusement, déplore Benoît XVI, l'organisation du travail, pensée et mise en œuvre en fonction de la concurrence du marché et du plus grand profit, et la conception de la fête comme occasion d'évasion et de consommation, contribuent à désagréger la famille et la communauté et à répandre un style de vie individualiste ».

C'est pourquoi il encourage « une réflexion et un engagement destinés à concilier les exigences et les temps de travail avec ceux de la famille et à retrouver le sens véritable de la fête, spécialement du dimanche, pâque hebdomadaire, jour du Seigneur et jour de l'homme, jour de la famille, de la communauté et de la solidarité ».

Le pape invite à faire de la prochaine rencontre mondiale de la famille une occasion privilégiée « pour repenser le travail et la fête dans la perspective d'une famille unie et ouverte à la vie, bien insérée dans la société et dans l'Eglise, attentive à la qualité des relations ainsi qu'à l'économie du noyau familial ».

Il souhaite aussi que les familles se mettent « en marche » vers cette rencontre ‘Milan 2012', et profitent, en 2011, du 30e anniversaire de l'exhortation apostolique Familiaris consortio, « ‘magna charta' de la pastorale familiale », pour organiser des initiatives au niveau paroissial, diocésain et national.

Benoît XVI a évoqué enfin les moments forts de cette 7e rencontre des familles : la ‘Fête des témoignages' le samedi soir et la messe solennelle du dimanche matin. « Ces deux célébrations que je présiderai nous réuniront tous comme ‘famille des familles' », a souligné le pape. Au programme : prière communautaire, réflexion théologique et pastorale, moments de fraternité et d'échange entre les familles accueillies et celles du pays d'accueil...

Marine Soreau

 

< Voir toutes les actualités

Archives