Accueil > Evénements > Actualité > L'avortement au Canada :

Actualité

Imprimer la page

L'avortement au Canada :

Publiée le 17-10-2018

Les chiffres communiqués au National Post par les ministères provinciaux de la Santé montrent que plus de 13 000 pilules abortives ont été prescrites au Canada depuis l’autorisation du Mifegymiso en janvier 2017. Cette pilule coûte entre 300 et 450 dollars. Comme il n’existe pas de « couverture publique » de ces frais, certaines provinces l’offrent gratuitement aux patients, d’autres non. L’Alberta, par exemple, prend en charge le coût du Mifegymiso depuis juillet 2018 pour 2 190 prescriptions effectuées à compter de cette date, en plus des 7 197 avortements chirurgicaux.

 


Ces données sont des estimations basses puisque le Yukon ne publie pas ses chiffres pour raison de confidentialité, et que la Nouvelle-Ecosse et l’Ile-du-Prince-Edouard n’ont pas répondu.

La grande majorité de ces pilules sont prescrites dans les grandes villes, ce qui s’explique en partie parce que « les médecins en milieu rural ne veulent pas être impliqués dans des services d'avortement ».

Le Québec est la région la plus réticente : le Collège des Médecins du Québec voulait initialement exiger que seuls les médecins pratiquant des IVG chirurgicales soient habilités à prescrire une IVG médicamenteuse. Finalement une formation de trois jours dans un centre IVG est exigée pour tous les médecins non formés en planification familiale, ou n’ayant pas pratiqué depuis trois ans. « Le Québec est la seule province au Canada qui exige une telle formation, ce qui peut être difficile à suivre pour la plupart des médecins de soins primaires, des obstétriciens-gynécologues ou des infirmières praticiennes. » Résultat, seulement 104 IVG médicamenteuses ont été prescrites au Québec entre décembre 2017 et août 2018, pour 17 000 IVG chirurgicales.

 

--------------------------

 

Source


 

< Voir toutes les actualités

Archives