Accueil > Evénements > Actualité > Qui était le Cardinal Caffarra ?

Actualité

Imprimer la page

Qui était le Cardinal Caffarra ?

Publiée le 10-09-2017

     Le cardinal italien Carlo Caffarra, archevêque émérite de Bologne et fondateur de l’Institut pontifical «Jean-Paul II» pour les études sur le mariage et la famille, est décédé le 6 septembre 2017, à l’âge de 79 ans.
     Le cardinal Caffarra a concélébré avec le pape François le 2 avril dernier, à Carpi (Italie), et a échangé chaleureusement avec lui le signe de la paix du Christ pendant la messe. Ils s’étaient auparavant embrassés dans la cathédrale : un geste très remarqué après les incompréhensions et les « dubia » sur l’exhortation apostolique Amoris Laetitia.
 

      Né le 1er juin 1938 à Samboseto di Busseto, dans la province de Parme, il a été ordonné prêtre le 2 juillet 1961 à Samboseto. Il a poursuivi ses études à Rome au séminaire pontifical Lombard, puis a obtenu un doctorat en droit canonique à l’Université pontificale grégorienne et un diplôme de spécialisation en théologie morale à l’Académie alphonsienne.
     En revenant dans son diocèse, il a été notamment enseignant en théologie morale dans diverses facultés et Universités. Il a fait connaissance avec le fondateur de « Communion et Libération », Mgr Luigi Giussani : une rencontre fondamentale pour sa vie, précise la biographie diffusée par le Saint-Siège.
     Dans les années soixante-dix, durant les débats autour de l’encyclique Humanae vitae, il a commencé à approfondir les thèmes du mariage et de la procréation familiale et humaine. Il a enseigné l’éthique médicale à la Faculté de médecine et de chirurgie de l’Université catholique du Sacré-Cœur à Rome et, en août 1974, il a été nommé membre de la Commission théologique internationale par le pape Paul VI.
     Il a poursuivi l’approfondissement théologique, anthropologique et éthique du thème de la procréation humaine et en tant que représentant du Saint-Siège, a participé au 1er Congrès mondial sur l’infertilité humaine et la procréation artificielle, en septembre 1978, à Venise.
     En 1980, le pape Jean-Paul II l’a nommé expert du Synode des évêques sur le mariage et la famille et, en janvier 1981, il lui a confié le mandat de fonder et de présider l’Institut pontifical «Jean Paul II» pour les études sur le mariage et la famille où il a enseigné l’éthique de la procréation et dirigé des séminaires d’éthique générale et de bioéthique.
     En 1983, il est devenu consultant auprès de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi et membre de la commission d’études pour le génie génétique auprès du Ministère italien de la santé. En même temps, il a enseigné dans plusieurs universités étrangères.
     Le 8 septembre 1995, il a été nommé archevêque de Ferrare-Comacchio. Puis le 16 décembre 2003, le pape Jean-Paul II l’a nommé archevêque métropolitain de Bologne. Il y est resté jusqu’à sa renonciation le 27 octobre 2015.
     Il a été président de la Conférence épiscopale d’Émilie-Romagne et modérateur du tribunal Flaminio pour les causes matrimoniales. Il a participé à la III Assemblée générale extraordinaire du synode des évêques sur Les défis pastoraux sur la famille dans le contexte de l’évangélisation (octobre 2014) et à la XIV Assemblée générale ordinaire sur le thème Vocation et mission de la famille dans l’Église et dans le monde contemporain (octobre 2015).
     Il est l’auteur de livres de théologie morale fondamentale et de nombreux articles, traduits dans les principales langues, et il a dirigé les éditions annotées de toutes les catéchèses du pape Jean-Paul II consacrées à l’amour humain et – en collaboration avec l’Université de Navarre – de l’Enchiridion Familiae en 5 volumes.
     Il a été créé cardinal par le pape Benoît XVI lors du consistoire du 24 mars 2006.
     Après son décès, le Collège des cardinaux se compose de 221 cardinaux, dont 120 électeurs de moins de 80 ans et 101 non-électeurs

< Voir toutes les actualités

Archives