Accueil > Evénements > Actualité > 27 millions d'euros de plus par an pour l'IVG en France

Actualité

Imprimer la page

27 millions d'euros de plus par an pour l'IVG en France

Publiée le 08-03-2010

Roselyne Bachelot a annoncé ce matin une augmentation de la rémunération des actes d'interruption volontaire de grossesse (IVG). Cette rémunération sera désormais de 625 euros au lieu de 383 euros.

La ministre de la Santé veut ainsi "augmenter les forfaits IVG au niveau du coût réel, ce qui correspond à une augmentation de près de 50% en moyenne ". Cette somme de 625 euros est celle d'une IVG classique, sous anesthésie générale, pratiquée à l'hôpital en ambulatoire.

Roselyne Bachelot a également confirmé la mise en place d'une consultation gratuite auprès des médecins généralistes volontaires. Un moyen de répondre aux problèmes des zones rurales ou les jeunes fille n'ont pas accès à un centre du planning familial.  Cette décision, annoncée à l'occasion de la journée internationale de la femme représente un effort financier de 27 millions d'euros par an.

Une première série de mesures avait été annoncée au début du mois de février. L'inspection général des affaires sociales (IGAS) avait remis un rapport au gouvernement pour mieux prendre en charge les grossesses non désirées. Il concluait notamment à "la nécessité impérieuse" de renforcer l'effort de prévention. Ce n'est apparemment pas ce qui a été prévu, et le tout-avortement semble être toujours le mot d'ordre, alors que selon un récent sondage 61% des femmes pensent qu'il y a trop d'avortement en France, et plus de 80% pensent que l'avortement laisse des traces psychologiques difficiles à vivre.

Source : France Info - avortementivg.com

 

< Voir toutes les actualités

Archives