Accueil > Evénements > Actualité > USA : Des cellules fœtales de bébés avortés pour faire des édulcorants

Actualité

Imprimer la page

USA : Des cellules fœtales de bébés avortés pour faire des édulcorants

Publiée le 05-11-2011

5 Novembre 2011 - Liberté Politique

Depuis quelques jours, les réseaux pro vie américains relaient une information troublante sur la célèbre marque alimentaire PepsiCo. D'après ces sources, le producteur de l'emblématique boisson américaine Pepsi serait en contrat avec l'entreprise de biotechnologie Senomys qu'elle aurait chargé de développer des « agents de saveurs » (édulcorants et exhausteurs de goût). Jusque là, rien de très anormal mais il semblerait que ce juteux contrat (30 million de dollars) porte sur des produits élaborés à partir de lignées issues de cellules fœtales de bébés avortés !

C'est l'association catholique Children of God for life qui révèle cette affaire et vient de porter plainte au nom de plusieurs actionnaires devant la Securities and Exchange Commission (SEC) qui correspond à notre Commission des opérations de bourse (COB).

Depuis que l'information circule, plusieurs acteurs pro-vie aux Etats-Unis, en Australie, en Espagne, en Allemagne, en Irlande, en Pologne et au Royaume-Uni, appellent à boycotter les marques de la firme tant qu'elle n'aura pas abandonné ces pratiques immorales – à savoir 7Up, Mirinda, Liptonic, Lipton Ice Tea, Gatorade, Tropicana, Smoothie, Alvalle, Lay's, Benenuts, Doritos, Quaker Oats et Cruesli.

En France, la pratique du boycott est interdite par la loi mais, pour autant, ces associations rappellent que rien n'oblige à consommer ces produits.

 

< Voir toutes les actualités

Archives