Accueil > Evénements > Actualité > Transhumanisme et Evangile de la vie

Actualité

Transhumanisme et Evangile de la vie

Publiée le 08-07-2020

Article paru dans l'Evangile de la Vie du 15 aout 2019

--------------------------------------------------------------------------------  

      La question du transhumanisme a surgi récemment dans l’actualité tant philosophique que scientifique. Pourtant, le terme est déjà relativement ancien, puisqu’il a été employé pour la première fois en 1957, par un scientifique, Julian Huxley, qui voulait redorer le blason de l’eugénisme mis à mal après le second conflit mondial.
    

     Comment expliquer le succès actuel des thèses transhumanistes ? Nousy voyons trois raisons : tout d’abord par l’explosion des possibilités qu’offre la technologie aujourd’hui, ensuite par la perte de repère anthropologique de plus en plus étendue dans notre société, et enfin par le progressisme idéologique qui domine les mentalités contemporaines.
     Car ne nous y trompons pas, le transhumanisme n’est pas avant tout une simple question scientifique. Comme l’indique le nom du mouvement, il s’agit de sortir de l’humanité, telle qu’elle existe, naturelle, pour créer un homme nouveau, augmenté grâce à la technologie. Cet homme augmenté, annoncé pour les décennies à venir, serait même capable de vaincre la mort ! Ainsi, se réaliserait enfin le rêve moderne de parvenir à la maîtrise de la vie et de la mort (qui sera forcément choisie), l’ordre naturel étant ainsi dépassé par un nouvel ordre des choses où l’homme sera le maître, avec cette nuance de taille que cet être nouveau ne sera plus vraiment un homme.
     Le transhumanisme ne surgit donc pas par hasard dans nos sociétés occidentales. Ses racines philosophiques nous ramènent à l’aube de la modernité philosophique sécularisée. Après avoir rejeté Dieu, il s’agirait maintenant de se débarrasser de l’être qu’il a créé à son image. Le transhumanisme est donc l’aboutissement d’un mouvement général de révolution anthropologique, qui justifie le rejet de la procréation naturelle, le refus des identités individuelle et collective fixes et l’exaltation de la dignité des animaux, présentés comme nos égaux. La technique n’explique donc pas à elle seule le transhumanisme. Elle est simplement l’instrument qui permet, en théorie, d’envisager le dépassement des limites naturelles, conformément au v½u initial de la modernité. L’homme moderne pensait parvenir à la maîtrise de la nature par la connaissance de ses lois. L’homme postmoderne (c’est-à-dire des temps actuels) prétend, lui, dépasser purement et simplement la nature, devenue l’ennemie. Il ne s’agit plus de changer l’homme par le bouleversement de son environnement social et politique, mais par la modification de sa nature biologique. L’homme lui-même, directement, est au c½ur du projet de déconstruction. De ce point de vue, le transhumanisme assume sa filiation avec l’eugénisme et les thèses évolutionnistes.
     On le devine aisément, le transhumanisme est une utopie, qui, comme toutes les utopies modernes, dont elle est le dernier avatar, est destinée à proposer à l’homme sécularisé un paradis terrestre, où il pourra vivre autant qu’il le voudra. Mais l’histoire récente nous a démontré que le rêve utopique d’un avenir terrestre radieux annonce généralement de terribles catastrophes humanitaires, entraînant la liquidation de millions d’hommes. Aujourd’hui, l’utopie proposée est différente. Les lendemains qui chantent ont laissé la place au rêve de l’homme augmenté, se souciant de son seul bien-être matériel et sensible. La promotion de l’homme augmenté suppose, a contrario, que l’on se débarrasse progressivement de tous ceux qui ne pourront pas l’être. Le cortège des victimes va progressivement grossir. L’affaire Vincent Lambert nous offre un excellent d’exemple du rôle que va jouer le transhumanisme dans ce dépassement de l’humanité jugée obsolète. Tel est l’enjeu profond du transhumanisme, soutenu par l’oligarchie mondialiste.

-----------------------

On tirera grand profit à lire ce livre de J.Hautevert : Le transhumanisme, aboutissement de la Révolution anthropologique. Ed L'Homme Nouveau 2019 - 19€

 

 

< Voir toutes les actualités

Archives