Accueil > Evénements > Actualité > Qui est l'inventuer de l'échelle de mesure des tremblements de terre ?

Actualité

Imprimer la page

Qui est l'inventuer de l'échelle de mesure des tremblements de terre ?

Publiée le 11-09-2020

Giuseppe Mercalli est né en 1850 à Milan, dans une famille de marchands.

Dans sa jeunesse, il a senti l'appel à la vie consacrée et est entré au séminaire de Monza. Il s'installe ensuite dans celui de Milan et est ordonné prêtre à l'âge de 21 ans.

Le jeune prêtre senti une prédilection pour l'investigation des phénomènes affectant la surface de la terre, il décida donc d'étudier les sciences naturelles, obtenant son diplôme en 1874. Il était un disciple de l'abbé Antonio Stoppani, illustre scientifique et géologue, qui écrivit le célèbre, à l'époque , Cours de géologie (en 3 volumes) et qui fut même le premier président du club alpin italien.

Le père Mercalli a enseigné les sciences au séminaire de Monza, puis a étudié la géologie et la minéralogie à l'Université de Catane.

En 1892, il s'installe dans le sud de l'Italie pour devenir professeur à l'Université de Naples. Il a étudié le Vésuve et l'activité sismique enregistrée dans la région. Un an plus tard, il y eut un tremblement de terre sur l'île d'Ischia et le prêtre se rendit sur les lieux pour en étudier les effets.

L'Académie pontificale des Lincei, qui deviendra en 1936 l'Académie pontificale des sciences, l'envoya en Andalousie, en Espagne, pour enquêter sur les tremblements de terre survenus dans la région à la fin du XIXe siècle.

Son étude des tremblements de terre l'a conduit à créer en 1902 le système de mesure qui sera plus tard connu sous le nom d'échelle de Mercalli, utilisé pour mesurer l'intensité des tremblements de terre en fonction des dommages matériels. Cinq ans plus tard, il publie un livre intitulé "Volcans de la Terre".

En raison de l'impact scientifique de ses études sur les volcans, il fut nommé directeur de l'Observatoire du Vésuve à Naples en 1911, poste qu'il occupa jusqu'à sa mort en 1914.

Dans ses divers travaux scientifiques, il a montré à maintes reprises que la science ne s'oppose pas à la foi mais est une opportunité d'étudier la création de Dieu.

source

< Voir toutes les actualités

Archives