Accueil > Evénements > Actualité > Consécration des familles au Sacré-Coeur de Jésus - 1ère partie

Actualité

Imprimer la page

Consécration des familles au Sacré-Coeur de Jésus - 1ère partie

Publiée le 25-05-2016

1 - Qu’est-ce que le Sacré-Cœur de Jésus ?

          — “Le Sacré-Cœur est le symbole et l’image sensible de la charité infinie de Jésus-Christ” (Léon XIII).

          — « Dieu, qui a créé l’homme par amour et pour en être aimé, n’a pas seulement fait appel à son intelligence et à sa volonté : il a pris lui-même pour toucher les cœurs, un cœur de chair. Et comme c’est dans la pleine donation mutuelle que l’amour de deux cœurs trouve son expression la plus forte, Jésus daigne proposer à l’homme un échange de cœurs : il a donné le sien sur le Calvaire, il le donne chaque jour des milliers de fois sur l’autel ; il demande en retour le cœur de l’homme : “Mon fils, donne-moi ton cœur”. Cet appel s’adresse spécialement à la famille” (Pie XII à de jeunes époux : 19 juin 1940).

         

2 - Pourquoi utiliser une telle expression ?

          Parce qu’elle est employée par Sainte Marguerite-Marie à qui le Seigneur Jésus a révélé, de 1673 à 1675, son désir de voir son Église fêter son Sacré-Cœur. Le Christ dit à la Sainte : “Mon divin Cœur” et Sainte Marguerite-Marie transpose : “Ce Cœur Sacré” ou “ce Sacré-Cœur”. Le Sacré c’est le domaine propre de Dieu. Dire du Cœur humain de Jésus qu’il est sacré c’est dire de manière équivalente qu’il est divin : c’est le Cœur de Dieu fait homme. Et en même temps c’est dire la très grande sainteté de ce Cœur.

 

3 - L’Église regarde le Sacré-Cœur comme une protection particulière pour chaque famille. Pourquoi ?

          C’est très vraisemblablement parce que le Sacré-Cœur a promis : “Je mettrai la paix dans leur famille”. Il faut remarquer que c’est la seconde des onze promesses. Pie XII, de Mars 1939 à Mai 1943 s’est adressé aux jeunes époux pour leur enseigner avec beaucoup de finesse les grands moyens à employer pour assurer la solidité de leurs foyers. On est frappé par son insistance sur la dévotion au Sacré-Cœur. Le 14 juin 1939, il évoque les promesses du Sacré-Cœur : “ Parmi ces promesses quelques-unes regardent spécialement les familles chrétiennes, et partant les époux et les enfants qui viennent égayer leur foyer. “Je mettrai et conserverai la paix dans leurs familles. Je bénirai les maisons dans lesquelles l’image de mon Cœur sera exposée et vénérée”.

 

4 - Qu’est-ce que cela veut dire “Consacrer sa famille au Sacré-Cœur” ?

          Dans ce même discours Pie XII ajoute : « On peut dire que c’est de ces promesses que tire son origine la consécration des familles au Sacré-Cœur de Jésus, et Nous profitons de cette circonstance pour vous la recommander, époux chrétiens, qui venez de fonder des familles au pied de l’autel de Dieu ».

          Et le Pape explique en quoi consiste cette consécration :

          « Cette consécration est un don plénier de soi que la famille fait au divin Cœur : c’est une reconnaissance de la souveraineté de Notre-Seigneur sur la famille, c’est une prière confiante pour obtenir au foyer les bénédictions de Jésus, l’accomplissement de ses promesses. La famille, par sa consécration au divin Cœur, proteste de vouloir vivre de la vie même de Jésus-Christ, de cultiver les vertus qu’Il a enseignées et pratiquées. Il préside les réunions de famille. Il en bénit les entreprises. Il en sanctifie les joies. Il en apaise les anxiétés, Il y réconforte les mourants et Il répand la résignation dans le cœur de ceux qui restent.

          Ainsi dans vos familles consacrées à son Cœur, Jésus sera la règle souveraine de votre conduite et le protecteur vigilant de vos intérêts ».

 

5 - Comment faire concrètement ?

          Se procurer une statue ou une image du Sacré-Cœur. Pour ceux qui sont un peu allergiques aux représentations traditionnelles ce peut être un agrandissement du célèbre Sacré-Cœur entouré des mots de Jesus-Caritas que le Père de Foucauld mettait en tête de toutes ses lettres. Pie XII demandait aux jeunes époux que cette image du Sacré-Cœur soit “exposée et honorée”. Elle doit, disait-il “ occuper une place d’honneur”. Et il cite l’Évangile : « Celui qui m’aura confessé devant les hommes, moi aussi, je le confesserai devant mon Père ».

          Le Pape suggère aussi que pour honorer cette image l’on mette des fleurs, une veilleuse et qu’on l’on récite la prière familiale devant elle.

          Ensuite l’on peut soit reprendre une formule traditionnelle de consécration (par exemple : le manuel d’Intronisation du Sacré-Cœur dans une famille par le Père Mateo Crawley-Bouvey (1875-1961) soit composer sa propre formule qui sera alors plus immédiatement adaptée à la physionomie propre et aux besoins propres de sa famille.

          Si l’on compose sa formule il faut qu’elle contienne les deux éléments essentiels de la dévotion : rendre amour pour amour et aussi réparer et expier.

 

SUITE

 

 

< Voir toutes les actualités

Archives