Accueil > Evénements > Actualité > Le Pape François : clairement non, à l'avortement comme à l'euthanasie

Actualité

Imprimer la page

Le Pape François : clairement non, à l'avortement comme à l'euthanasie

Publiée le 20-09-2013

      les médias s'étaient réjouis en interprétant un peu trop vite les propos tenus par le Pape dans l'entretien à la revue jésuite :

     "Nous ne pouvons pas insister seulement sur les questions liées à l’avortement, au mariage homosexuel et à l’utilisation de méthodes contraceptives. Ce n’est pas possible. Je n’ai pas beaucoup parlé de ces choses, et on me l’a reproché. Mais lorsqu’on en parle, il faut le faire dans un contexte précis."

Certains ont cru qu'il ne fallait plus en parler. Mais, le Pape François recevait aujourd'hui 20 septembre 2013, au Vatican, une centaine de gynécologues catholiques.

"Chaque enfant non né, mais injustement condamné à être avorté, possède le visage du Seigneur qui, avant même de naître puis à peine né, a fait l'expérience du refus du monde. Et chaque personne âgée, même si elle est malade ou en fin de vie, porte en elle le visage du Christ".

"On ne peut les éliminer !"

Il est alors revenu sur la "culture du rejet" ou du "déchet". Cette culture a

"un coût très élevé : elle appelle à éliminer des êtres humains, surtout s'ils sont physiquement ou socialement plus faibles". "Notre réponse à cette mentalité est un oui résolu et sans hésitation à la vie", "il n'existe pas une vie humaine plus sacrée qu'une autre".

"Le fait que vous soyez médecins catholiques vous confère une plus grande responsabilité. (...) Les pavillons hospitaliers de gynécologie sont des lieux privilégiés de témoignage et d'évangélisation. Chers amis médecins qui êtes chargés de vous occuper de la vie humaine dans sa phase initiale, rappelez à tous, dans les faits comme avec les paroles, qu'elle est toujours, dans toutes ses phases et à n'importe quel âge, sacrée et de qualité. Et ce n'est pas un langage de foi, c'est un discours de raison et de science". "Cet engagement pour la vie exige d'aller à contre-courant, en payant de sa personne".

 

 

< Voir toutes les actualités

Archives