Accueil > Evénements > Actualité > La tâche essentielle de l'éducation catholique ne consiste pas simplement à transmettre des connaissances, mais à former les coeurs

Actualité

Imprimer la page

La tâche essentielle de l'éducation catholique ne consiste pas simplement à transmettre des connaissances, mais à former les coeurs

Publiée le 25-05-2012

   Le Saint-Père a rencontré le 5 mai 2012 des Evêques des USA en Visite Ad Limina, au Vatican. Il leur a parlé de l'urgence d'une formation catholique des jeunes dans les écoles. Extraits :

  "Il n’est pas exagéré de dire que fournir aux jeunes une solide éducation dans la foi représente le défi interne le plus urgent que doit affronter la communauté catholique dans votre pays. Le dépôt de la foi est un trésor inestimable que chaque génération doit transmettre à la suivante en ralliant les cœurs à Jésus Christ et en formant les esprits dans la connaissance, la compréhension et l’amour de son Eglise. Il est gratifiant de réaliser qu’à notre époque également, la vision chrétienne, présentée dans toute son étendue et intégrité, se révèle extrêmement séduisante pour l’imagination, les idéaux et les aspirations des jeunes, qui ont le droit de connaître la foi dans toute sa beauté, sa richesse intellectuelle et ses exigences radicales...

 

     Tout d’abord, comme nous le savons, la tâche essentielle d’une éducation authentique à tous les niveaux ne consiste pas simplement à transmettre des connaissances, aussi essentielles soient-elles, mais également à former les cœurs. Il existe un besoin constant d’équilibrer la rigueur intellectuelle dans la façon de communiquer de façon efficace, attrayante et intégrale la richesse de la foi de l’Eglise et la formation des jeunes dans l’amour de Dieu, dans la pratique de la morale chrétienne et la vie sacramentelle, et, de façon importante, dans la prière personnelle et liturgique....


    Trop souvent, il semble que les écoles catholiques et les collèges n’aient pas réussi à proposer aux étudiants le défi de se réapproprier de leur foi comme une partie des découvertes intellectuelles stimulantes qui caractérisent l’expérience de l’éducation supérieure. Le fait que tant de nouveaux étudiants soient séparés de leur famille, de l’école et des systèmes de soutien communautaires qui facilitaient autrefois la transmission de la foi, devrait constamment encourager les institutions d’enseignement catholique à créer des réseaux de soutien nouveaux et efficaces. Dans chaque aspect de leur éducation, les étudiants ont besoin d’être encouragés à développer une vision de l’harmonie entre la foi et la raison capable de guider tout au long de leur vie la poursuite de la connaissance et de la vertu. Comme toujours, un rôle essentiel dans ce processus revient aux enseignants qui inspirent les autres par leur amour manifeste du Christ, leur témoignage de profonde dévotion et leur engagement à la sapientia Christiana qui intègre la foi et la vie, la passion intellectuelle et le respect de la splendeur de la vérité, autant humaine que divine...


     Conduire les autres à la vérité est en fin de compte un acte d’amour (cf. Discours aux éducateurs catholiques, Washington, 17 avril 2008). La reconnaissance, de la part de la foi, de cette unité fondamentale de toute la connaissance constitue un rempart contre l’aliénation et la fragmentation qui ont lieu lorsque l’utilisation de la raison est détachée de la poursuite de la vérité et de la vertu"

 

 

< Voir toutes les actualités

Archives