Accueil > Evénements > Actualité > Par chance, la bouteille n’a pas explosé sur la coupole,

Actualité

Imprimer la page

Par chance, la bouteille n’a pas explosé sur la coupole,

Publiée le 28-10-2015

Cela s'est passé à Alep

"Un attentat a frappé l’église de Saint François, confiée aux franciscains, dimanche 25 octobre, dans l’après-midi.

« J’étais justement à ce moment en train de m’apprêter à administrer l’eucharistie aux fidèles », a raconté le P. Ibrahim Alsabagh, franciscain de la Custodie de Terre Sainte, interrogé par l’antenne italienne de l’AED (Aide à l’Église en détresse). « Soudain, tout a commencé à trembler et de nombreux débris sont tombés. Il y avait tellement de poussière que nous ne réussissions plus à nous voir l’un l’autre. Par chance, la bouteille n’a pas explosé sur la coupole, mais quelques secondes plus tard, en glissant sur le toit. Si elle avait foré la coupole, cela aurait pu provoquer une tragédie. Mais comme je l’ai dit aux fidèles, le manteau de la Vierge nous a protégés », a-t-il raconté.

Sur les 400 fidèles présents dans l’église, les blessés sont peu nombreux mais les dégâts matériels sont importants. Le projectile a probablement été tiré depuis la vieille ville, territoire sous contrôle de divers groupes djihadistes.

Selon Mgr Georges Abou Khazen, vicaire apostolique d’Alep, cité par l’agence Fides, « si la grenade avait explosé à l’intérieur, cela aurait été un massacre ».

 

 

< Voir toutes les actualités

Archives