Accueil > Evénements > Actualité > Cad Ratzinger "Je n'oublierai jamais quand nos parents nous signaient de la Croix ..."

Actualité

Cad Ratzinger "Je n'oublierai jamais quand nos parents nous signaient de la Croix ..."

Publiée le 22-02-2020

    

     « Dieu avait promis à Abraham : « Je te bénirai » (Gn 12,2). En Jésus-Christ, fils d’Abraham, cette promesse est entièrement accomplie : il est bénédiction pour toute la Création comme pour tous les hommes. La Croix devait donc tout naturellement devenir le geste de bénédiction des chrétiens. Nous nous signons pour nous placer sous la bénédiction de Jésus-Christ ; nous signons de la Croix les hommes sur lesquels nous appelons la bénédiction de Dieu, les objets que nous plaçons sous la garde de Jésus. Par la Croix nous pouvons devenir, les uns pour les autres, des sources de bénédiction.

     Je n’oublierai jamais avec quel recueillement, quelle dévotion, mon père et ma mère, quand nous devions être séparés d’eux pendant longtemps, nous signaient de la Croix avec de l’eau bénite, sur le front, la bouche et la poitrine. Cette bénédiction était pour nous le signe sensible de la prière de nos parents, qui nous accompagnait, nous guidait, portée, nous le sentions, par la bénédiction du Rédempteur. Cette bénédiction nous enjoignait aussi de ne pas nous éloigner de ce que signifiait la Croix. Bénir est un geste sacerdotal. Nous sentions dans ce signe de Croix le sacerdoce des parents, sa dignité et sa force particulières. Cette bénédiction est l’expression du sacerdoce commun de tous les baptisés.
      Elle devrait retrouver sa place dans la vie quotidienne et l’imprégner de cette force qui vient de l’amour du Seigneur »

 

---------------------------------------

Cad Ratzinger, in Esprit de la Liturgie – Ed Ad Solem 2001, page 146

 

 

< Voir toutes les actualités

Archives