Accueil > Evénements > Actualité > Ne rendez pas votre terre orpheline, stérile !

Actualité

Imprimer la page

Ne rendez pas votre terre orpheline, stérile !

Publiée le 19-01-2018

extraits du discours du Pape François à la population - 19 janvier 2018

     Chers frères, la première chose que je voudrais vous dire – et je voudrais le faire avec force -, c’est que cette terre n’est pas orpheline, c’est la terre de la Mère ! Et s’il y a une mère, il y a des enfants, il y a une famille et il y a une communauté. Et là où il y a une mère, une famille et une communauté, les problèmes peuvent ne pas disparaître, mais il est certain qu’on trouve la force de les affronter d’une manière différente.

...  Il est regrettable de constater comment certains veulent éteindre cette certitude et transformer Mère de Dieu en une terre anonyme, sans enfants, une terre stérile. Une terre facile à vendre et à exploiter. Mais il nous faut répéter dans nos maisons, dans nos communautés et au plus profond du cœur de chacun : cette terre n’est pas orpheline ! Elle a une Mère ! Cette bonne nouvelle se transmet de génération en génération grâce à l’effort de nombreuses personnes qui partagent ce cadeau de savoir que nous sommes enfants de Dieu ; et cette bonne nouvelle nous aide à reconnaître l’autre comme un frère.

À maintes occasions, je me suis référé à la culture de rejet. Une culture qui ne se contente pas simplement d’exclure, comme nous y sommes habitués, mais qui progresse en faisant taire, en ignorant et en écartant tout ce qui sert pas ses intérêts ; il semblerait que le consumérisme asservissant de certains ne parvient pas à percevoir l’ampleur de la souffrance qui asphyxie d’autres. C’est une culture anonyme, sans liens et sans visages, la culture de marginalisation. C’est une culture sans mère qui ne veut que consommer. Et la terre est traitée dans cette logique.

... permettez-moi de m’arrêter sur un thème douloureux. Nous avons coutume d’employer le terme ‘‘traite des personnes’’. En arrivant à Puerto Maldonado, à l’aéroport, j’ai vu une affiche qui a positivement attiré mon attention : ‘‘Faites attention à la traite’’. On voit qu’il y a une prise de conscience. Mais en réalité nous devrions parler d’esclavage : esclavage du travail, esclavage sexuel, esclavage du profit. Il est regrettable de constater à quel point sur cette terre, qui est sous la protection de la Mère de Dieu, de nombreuses femmes sont dévalorisées, méprisées et exposées à d’innombrables violences. Nous ne pouvons pas ‘‘naturaliser’’ la violence, la considérer comme quelque chose de naturel. Non, on ne ‘‘naturalise’’ pas la violence à l’encontre des femmes, en entretenant une culture machiste qui ne prend pas en compte le rôle important de la femme dans nos communautés. Il ne nous est pas permis de regarder de l’autre côté, chers frères, et de permettre que tant de femmes, surtout adolescentes, soient ‘‘bafouées’’ dans leur dignité.

< Voir toutes les actualités

Archives