Accueil > Evénements > Actualité > Belgique : la moitié des adolescentes enceintes avortent

Actualité

Imprimer la page

Belgique : la moitié des adolescentes enceintes avortent

Publiée le 26-03-2010

Le nombre d'avortements chez les adolescentes en Belgique augmente chaque année, bien que l'on ait noté une hausse des naissances chez des adolescentes en Flandre en 2007, ressort-il d'une étude du docteur Chantal Kortmann, rapportée mercredi par l'hebdomadaire chrétien flamand Tertio. Rappelons qu'une marche pour la vie aura lieu à Bruxelles dimanche 28 mars.
 

Le docteur Kortmann est membre de la commission d'évaluation parlementaire mise en place après l'approbation de la loi sur l'avortement, il y a vingt ans. Elle a analysé les chiffres des naissances et avortements chez les adolescentes entre 2003 et 2007. Durant cette période le nombre de grossesses chez les adolescentes a fortement augmenté.

"Tandis que le nombre d'accouchements chez les adolescentes restait plutôt stable, le nombre d'avortements a connu une hausse plus ou moins similaire à celle du nombre de grossesses. Depuis 2006 nous dénombrons pour presque chaque naissance un avortement".

Il y a des différences régionales importantes. Tandis qu'en Flandre, jusqu'en 2007, le nombre d'interruptions de grossesses chez des adolescentes avait augmenté davantage que le nombre d'accouchements, on a soudainement enregistré en 2007 un pic de naissances. Selon le docteur Kortmann, la tendance "bébé en vogue", influencée par certains programmes télévisés, pourrait l'expliquer.

En Wallonie la tendance de ces dernières années se poursuit: le nombre d'avortements chez les adolescentes enregistrés en 2007 y était même supérieur au nombre d'accouchements. A Bruxelles c'est déjà le cas depuis 2004.

Chez les jeunes filles âgées entre 10 et 14 ans on dénombre dix avortements pour deux naissances. Une vingtaine d'adolescentes de cette tranche d'âge donnent naissance à un enfant chaque année. Dans la catégorie des 15 à 19 ans, sur près de 6.000 grossesses en 2007, près de la moitié se terminaient par un avortement.

--------------------------------------------

Source : 7s7 - avortementigv.com 26.3.2010
 

< Voir toutes les actualités

Archives