Accueil > Evénements > Actualité > NON au porno même pour les enfants

Actualité

Imprimer la page

NON au porno même pour les enfants

Publiée le 30-11-2016

S    

     Il est urgent et important de vous alerter sur la sortie aujourd’hui mercredi au cinéma du film "Sausage Party", film d'animation donnant l'apparence d'être destiné aux jeunes et aux enfants (à l’image de "Toy Story"), mais dont le contenu est non seulement grossier mais surtout clairement pornographique, sous couvert de second degré et de "politiquement incorrect".

Voici l'avis émis par la Commission de Classification des Films, dont la mission est de pré-visualiser les œuvres cinématographiques afin de les classer par public :

"Interdiction aux mineurs de moins de douze ans pour ce film d'animation comportant de très nombreuses scènes à caractère sexuel et un langage cru qui, en dépit de leur second degré, ne sont pas appropriés à un jeune public."

Ce film a par ailleurs été interdit aux mineurs aux Etats-Unis où il a été jugé comme film à caractère pornographique.

Les AFC nous invitent à à agir localement : en appelant les cinémas qui diffusent ce film. Il est possible de demander à parler au responsable de la programmation, pour lui demander s’il a vu le film, expliquer ce qu’il contient (allusion à la scène finale : une véritable partouze) et combien il est inadapté pour des enfants même de plus de 12 ans. Attirer leur attention sur leur responsabilité envers le public etc. et, finalement, prévenir que, si ce film reste à l’affiche un jour de plus, nous ne viendrons plus au cinéma chez eux. 

Ils vont prétendre qu’ils ne choisissent pas les films mais ont un accord avec leur distributeur : à eux de voir s’ils préfèrent leur distributeur ou leur public, en tout cas dire fermement mais gentiment que nous boycotterons leur cinéma. 

Si on vous réponds pourquoi vous vous manifestez pour ce film en particulier, vous pouvez répondre que justement, les parents en ont  cette fois assez que leurs enfants soient matraqués de toute part et que nous avions décidé de réagir. 

Nous sommes consommateurs, nous avons du pouvoir, faisons-le sentir ! Cela prend quelques minutes et si nous ne faisons rien, nous aurons les films que nous méritons, ou plutôt nos enfants les auront !

Le film a déjà été déprogrammé à Versailles.

Les Associations Familiales Catholiques (AFC) demanderont à la Commission de donner de la cohérence à son avis, notamment du point de vue de l’âge d’interdiction.

 

 

 

< Voir toutes les actualités

Archives