Accueil > Evénements > Actualité

Actualité

"C'est le Rosaire qui va nous libérer de Boko Haram"

Publiée le 24-04-2015

Selon les informations de la Catholic News Agency (CNA), un évêque nigérian affirme avoir eu une vision du Christ lui faisant comprendre que le rosaire était la clé pour libérer son pays de la secte Boko Haram. Mgr Oliver Dashe Doeme affirme par ailleurs avoir reçu un mandat divin pour entraîner la population à la récitation du rosaire, jusqu’à la disparition du groupe terroriste islamiste.

« Vers la fin de l’année dernière, a-t-il confié à la CNA le 18 avril dernier, je me trouvais dans ma chapelle, devant le Saint-Sacrement. J’étais en train de réciter le chapelet quand tout à coup, le Seigneur m’est apparu ». « Au début, a-t-il poursuivi, Jésus ne m’a rien dit, mais Il m’a tendu une épée que j’ai saisie. Celle-ci s’est immédiatement transformée en rosaire », ajoutant qu’à trois reprises, le Christ lui aurait dit : « Boko Haram a disparu ».

Lire la suite

Le Pape fustige le gender

Publiée le 19-04-2015

    

     "Je me demande si ce que l’on appelle la théorie du gender n’est pas également l’expression d’une frustration et d’une résignation, qui vise à effacer la différence sexuelle parce qu’elle ne sait plus s’y confronter. Oui, nous risquons de faire un pas en arrière. L’annulation de la différence, en effet, est le problème, pas la solution."

Audience Générale du 15 avril 2015

 

 

 

 

   

On peut juger la société à la façon dont on y traite les enfants

Publiée le 18-04-2015

     Les enfants sont un grand don pour l’humanité mais ils sont également exclus parce qu’on ne les laisse même pas naître. 

     On peut juger la société à la façon dont on y traite les enfants, mais pas seulement moralement, sociologiquement aussi, si c’est une société libre ou une société esclave d’intérêts internationaux.

     Les enfants nous rappellent que nous tous, dans les premières années de notre vie, nous avons été dépendants des soins et de la bienveillance des autres.

     Nous ne nous sommes pas donné la vie nous-mêmes mais nous l’avons reçue. Le grand don de la vie est le premier cadeau que nous avons reçu. Parfois, nous risquons de vivre en oubliant cela, comme si nous étions les maîtres de notre existence, alors que nous sommes radicalement dépendants.

     Les enfants apportent la vie, la joie, l’espérance, également des problèmes. Mais la vie est faite ainsi. Ils apportent certainement aussi des préoccupations et parfois de nombreux problèmes; mais il vaut mieux une société avec ces préoccupations et ces problèmes qu’une société triste et grise parce qu’elle est restée sans enfants! Et quand nous voyons que le niveau des naissances d’une société arrive à peine à un pour cent, nous pouvons dire que cette société est triste, est grise parce qu’elle est restée sans enfants.

Pape François - 18.3.2015

 

 

Papa, je te fais une table pour quand tu deviendras vieux

Publiée le 18-04-2015

     Une fois, enfant, ma grand-mère nous a raconté l’histoire d’un grand-père âgé qui se salissait en mangeant, parce qu’il avait des difficultés à porter la cuillère remplie de soupe à sa bouche. Et son fils, c’est-à-dire le père de famille, avait décidé de le déplacer de la table commune et avait préparé une petite table à la cuisine, où on ne le voyait pas, pour qu’il mange seul. Ainsi il n’aurait pas fait une mauvaise impression quand ses amis venaient déjeuner ou dîner. Quelques jours plus tard, il rentra chez lui et trouva le plus petit de ses enfants qui jouait avec du bois, un marteau et des clous ; il fabriquait quelque chose, il lui dit : « Mais que fais-tu ? — Je fais une table, papa. — Une table, pourquoi ? — Pour l’avoir quand tu deviendras vieux, comme ça tu pourras manger là ». Les enfants ont plus de conscience que nous !

  Pape François - 4.3.2015

 

 

Sa chambre pour cathédrale

Publiée le 17-04-2015

vidéo ici - ici

Le Père Salvatore Mellone, 38 ans, malade, ordonné prêtre hier, jeudi 16 avril, à Barletta (Italie), avec permission spéciale de la Congrégation pour le clergé et après un appel téléphonique du pape François, a qui est allé sa première bénédiction, a confié sa « joie » à Radio Vatican ce vendredi matin, 17 avril, avant sa première messe, célébrée à son domicile.

16 avril : jour anniversaire de l'entrée au Ciel de Sainte Bernadette.

« J’ai depuis toujours une grande joie, a-t-il dit, mais ces jours-ci, d’une manière particulière, cette joie augmente encore plus. On sent beaucoup la responsabilité parce que, quand même, le ministère sacerdotal nous appelle à être de vrais témoins du  Christ, mais de toutes façons, tant qu’on a la joie, tant qu’il y a cette grande force de miséricorde qui t’arrive de Dieu, ce témoignage te rend heureux. Juste avant ma première messe, j’ai vraiment une grande sérénité, une grande paix, qui me permet d’embrasser un peu tout le monde et qui me donne de vivre – je peux le dire très humblement – la béatitude et la vraie joie. »

Il ajoute, à propos de la perspective d’une vie qui s’achève : « A la fin, les peurs, et aussi les contradictions humaines, celles-là elles sont toujours là parce que nous sommes des personnes, mais la perspective change : la perspective est celle d’un amour de charité qui nous embrasse. Et par conséquent, sans cet amour de charité qui nous embrasse, la vie terrestre elle-même, la souffrance elle-même, n’aurait pas de sens. Il y a cette projection, qui n’est pas une projection stérile mais c’est une projection concrète vers quelque chose de beaucoup plus grand, de beaucoup plus beau. »

Il a évoqué cet itinéraire imprévisible de la maladie : « Je pense vraiment qu’au fur et à mesure qu’on avance précisément en affrontant la maladie, jour après jour la maladie n’est pas jamais semblable, elle n’est jamais la même. Tu te rends compte que, de toutes façons, malgré la difficulté, tu peux avancer, malgré la difficulté, il y a l’espérance, il y a la beauté de quelque chose de beaucoup plus grand que nous. Ce quelqu’un de beaucoup plus grand que nous s’appelle Dieu, il s’appelle la Sainte Trinité. »

Il dit avoir donné sa première bénédiction – en l’absence du pape mais pour lui – « avec un peu d’émotion et, pour être sincère, avec aussi un peu d’embarras parce que vous pouvez imaginer ! Mais le cœur vraiment rempli de joie parce que pour nous tous, il est un modèle et pour nous tous, il est un maître. Nous ne pouvons que le suivre, être derrière lui et le bénir et continuer de prier pour lui ».

Il dit la force que lui communique la proximité du pape François : « Bien sûr, cela me donne de la force et la proximité de tant de personnes qui sont unies dans la prière me donne de la force. C’est cela le plus beau : le fait qu’on prie, et qu’on prie, et qu’on continue de prier pour que des vocations puissent éclore et que puissent aussi éclore de belles choses dans la vie des personnes. »

 

 

Mgr Aillet : Pour sortir de l'impasse, le primat de la prière !

Publiée le 04-04-2015

mgr aillet

Voici la méditation du Vendredi Saint, 3 avril 2015, de la Neuvaine pour la France, écrite par Mgr Aillet.

 « Il y a grande pitié au Royaume de France », disait Jeanne d’Arc ! Sans céder au pessimisme, nous pouvons être à juste titre troublés devant la crise que traversent nos sociétés de vieille tradition chrétienne gagnées par la sécularisation, où l’on vit comme si Dieu n’existait pas et où règne « la dictature du relativisme ». On y assiste à des poussées de violence aveugle qui se répandent de manière inquiétante, sous l’effet d’une culture immanentiste qui a rejeté toute transcendance et qui fait le lit du fondamentalisme religieux ou du nihilisme le plus destructeur. Comme le Pape François l’a déclaré devant le Parlement européen : « C’est l’oubli de Dieu et non sa glorification qui engendre la violence ». On peut à bon droit être sensible aussi à la crise de l’Eglise que le Pape Benoît XVI mettait au compte de ce qu’il appelait le « Concile des medias » qui a souvent supplanté le vrai Concile Vatican II, c’est-à-dire le Concile des Pères, qui ne peut être reçu que dans la foi et qui a sans doute porté aussi de nombreux fruits dans la vie de l’Église depuis cinquante ans. Cependant, à partir d’une interprétation d’ordre politique, le Concile des medias, affirmait notre Pape émérite lors de sa dernière rencontre avec le Clergé de Rome, « a créé tant de calamités, tant de problèmes, réellement tant de misères : séminaires fermés, couvents fermés, liturgie banalisée… » (14 février 2013). D’où le découragement de beaucoup face à l’avenir.

La France, Fille aînée de l’Eglise, est appelée depuis l’interpellation du Bourget par le Pape Jean Paul II, lors de son premier voyage apostolique dans notre pays, à un sérieux examen de conscience. C’est d’abord vrai de l’Etat laïque, qui tend à imposer une laïcisation radicale de la société, en reniant les racines chrétiennes de notre culture. Une société sans mémoire est une société sans avenir ! Et cette amnésie volontaire n’est pas sans effet boomerang aujourd’hui. Mais c’est vrai aussi de la communauté ecclésiale qui s’est parfois repliée sur son fonctionnement, et qui, selon une interprétation politique de la vie de l’Eglise, donne une importance démesurée à la « sacra potestas », jusqu’à s’enliser dans des querelles de pouvoir qui finissent par paralyser tout élan apostolique. Sans compter l’« apostasie silencieuse » qui gagne parfois nos rangs, selon les mots de saint Jean Paul II.

 

Lire la suite

Avortement : Et si nos stratégies n’étaient pas les bonnes ?

Publiée le 03-04-2015

Les 3 offensives du Chemin des Dames pendant la 1ère guerre mondiale ont coûté environ 150 000 hommes à la France. Exorbitant. Pourtant c’est moins que les victimes annuelles de l’avortement depuis la loi Veil de 1975. En réalité, les historiens ont du mal à évaluer les victimes de ces 3 batailles : entre 100 000 et 200 000.

Idem pour l’avortement. On sait, selon les statistiques les plus officielles, qu’il y a 220 000 assassinats chaque année dans les services hospitaliers. Sans parler des indénombrables avortements médicamenteux, pilules abortives, stérilets… qui viennent s’ajouter. Un éminent spécialiste de la question affirmait récemment que l’on peut décemment avancer le nombre de 400 000 morts par avortements en France chaque année. 400 000 morts. Cela veut dire que depuis 1975, nous avons largement dépassé les 10 millions de morts. C’est affreux, insoutenable. Et en plus ce sont des innocents. Le clairon sonne. Les drapeaux sont en berne et les cœurs, serrés. « Qu’as-­tu fait de ton frère » demanda Dieu à Caïn…

Lire la suite

Cad Muller : Mariage - Famille

Publiée le 31-03-2015

Le cardinal Müller, Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la Foi, est interrogé dans La Croix. Extraits :

"On peut avoir l’impression que les pontificats antérieurs faisaient une fixation sur la morale sexuelle et que le pape François veut revenir à l’universalité du message de l’Évangile. Mais le message du pape François est aussi très clair sur une sexualité de l’homme ordonnée à la volonté de Dieu qui l’a créé homme et femme. L’Église rejette toute vision gnostique ou dualiste qui ferait de la sexualité un élément isolé de la nature humaine. Le pape veut élargir la réflexion pour souligner que la mission de l’Église est de donner l’espérance à tous les hommes.

Lire la suite

Attirance homosexuelle :

Publiée le 31-03-2015

Il y a quelques mois, "Courage", un groupe de soutien aux personnes éprouvant une attirance homosexuelle, a vu le jour en France. Son but est de les aider à vivre la chasteté à la suite du Christ. Il est vivant! est allé à leur rencontre et consacre à la question un dossier de 14 pages, alternant témoignages et articles de réflexion.

A noter également, pour la première fois cet été, un parcours sera proposé à Paray-le-Monial aux personnes éprouvant une attirance homosexuelle, du 15 au 20 août.

Pour commander le numéro d'Il est Vivant, ici.
Pour joindre "Courage" ou en savoir plus sur la session de Paray-le-Monial, le formulaire de contact : ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Cardinal Muller sur Radio Notre-Dame

Publiée le 31-03-2015

- Lundi 30 mars : ici

- Mardi 31 mars : ici

 

 

 

 

 

La famille... c'est sacré !

Publiée le 31-03-2015

 - 3 minutes sur Famille Chrétienne : ici

 

- lire le livre du Père Burgun, venant de paraître, aux Editions Artège : ici

 

 

 

 

 

 

 

 

Euthanasie : voler ma mort, c’est violer mon c½ur.

Publiée le 30-03-2015

Sur le blog de L'Homme Nouveau, le père Daniel-Ange réagit contre la proposition de loi Claeys-Leonetti, dans un texte intitulé :

"Heureuse sédation terminale ou insidieuse exécution capitale ?"

Extraits :

"[...] « Abrutir » ainsi une personne, c'est la priver de ces derniers adieux aux siens, souvent seulement quelques mots, mais qui prennent une valeur de testament [...] On risque bientôt de ne plus pouvoir recueillir ces merveilleuses ultimes paroles dont l'ensemble forme un trésor d'humanité et de sainteté.

Bien sûr, il faut par ailleurs aussi médicalement me soulager un maximum d’une trop forte souffrance physique, car elle aussi me déshumanise, m’enferme dans le biologique, m’obsède et par là porte atteinte à ma lucidité, trouble ma sérénité, affaiblit ma combativité. (C’est toute la question du dosage des analgésiques). Au mieux, on va minimiser, banaliser, relativiser un max. Oh ! mais ce n’est rien. Un simple petit mauvais moment à passer, qui passe très vite. Faut pas s’en faire !

Lire la suite

l'Abbé Lelièvre sur Radio Notre-Dame pour les 20 ans de l'Evangile de la Vie

Publiée le 25-03-2015

    L'Abbé Lelièvre était l'invité de Radio Notre-Dame en direct,  dans l'émission Ecclesia Magazine d'Elodie Chapelle Dambricourt , en cette Solennité de l'Annonciation, 20ème anniversaire de l'Evangile de la Vie, Lettre de Saint Jean Paul II.

Ecouter l'émission

Diffuser la prière pour la Vie de Saint Jean Paul II

La prière pour la vie de Jean Paul II

Publiée le 24-03-2015

     La prière pour la vie écrite par le Pape Jean Paul II au terme de son Encyclique l'Evangile de la Vie, a été diffusée par la Famille Missionnaire l'Evangile de la Vie, en plus d'un million d'exemplaires depuis 1995.

    Veillée de prière pour la vie et la famille ; pélerinage ; semaine pour la vie ans les écoles ou universités,  ... avec le faire-part d'un mariage, d'un Baptême : autant d'occasion pour distribuer largement cette prière de Saint Jean Paul II

     Pour recevoir des exemplaires de cette nouvelle édition de l'image-prière : offrande libre (compris les frais de port) à l'adresse suivante : AD-l'Evangile de la Vie, 32 Cours de la République 84500 Bollène.

     "Une grande prière pour la Vie qui parcourt le monde entier est une urgence" écrit Jean Paul II. A nous de répondre à cet appel !

 

 

 

  

Gender : cible principale la destruction totale du mariage et de la famille

Publiée le 21-03-2015

Le cardinal Caffarra, archevêque de Bologne, est l’un des cinq cardinaux qui ont répondu au cardinal Kasper dans le livre Rester dans la vérité du Christ. Il a donné le 12 mars une conférence sur le mariage et  la famille, à l’Université Pontificale de la Sainte-Croix. En voici des extraits :

Unknown-16"[...] L’édifice du mariage n’a pas été détruit ; il a été déconstruit, démonté morceau par morceau. À la fin, nous avons tous les morceaux, mais il n’y a plus d’édifice. Toutes les catégories qui constituent l’institution matrimoniale – conjugalité ; paternité-maternité ; filiation-fraternité – existent encore, mais elles n’ont plus une signification univoque. Pourquoi et comment cette déconstruction a-t-elle pu se produire ? Si nous commençons à descendre en profondeur, nous constatons qu’est en train de se réaliser une institutionnalisation du mariage qui fait abstraction de la détermination bio-sexuelle de l’être humain. Il est de plus en plus possible de concevoir un mariage totalement séparé de la sexualité propre de chacun des deux époux. Cette séparation va jusqu’à impliquer une autre catégorie, celle de la paternité-maternité elle-même. La conséquence la plus importante de cette débiologisation du mariage est que celui-ci est réduit à être une simple émotion privée, qui n’a plus une importance publique fondamentale. [...]

La situation dans laquelle se trouvent actuellement le mariage et la famille ne peut pas être traitée en premier lieu par des exhortations morales. C’est une question radicalement anthropologique que celle qui est posée à l’annonce de l’Évangile du mariage. [...]

Lire la suite

L'éloge de l'action politique

Publiée le 21-03-2015

     En cette période électorale, en cette période où tant de jeunes se lèvent pour, à travers une vie de prière intense, se former et s'engager au service de la cité, sans renier leur foi, sans la cacher. Ce livre du Père Thierry-Dominique Humbrecht les aidera. A lire, à travailler. - Aux Editions Parole et Silence, 2015

 

     Un livre passionnant qui va secouer les cathos "intermittents du réveil" comme ceux qui s'engagent puis s'asseoient et s'éteignent. Sans oublier les  schizophrènes : "pieux à la maison, requins, sardines ou méduses dehors, silencieux partout. Ils se croient malins de dissimuler leurs opinions religieuses pour mieux brandir le respect de la nature humaine..." (p.25)... abordant la question de la laïcité... de l'urgence de l'engageent à long terme et pas seulement d'un instant.

     Un livre qui encouragera nos Veilleurs.

 

 

 

 

 

Prière à Marie qui défait les noeuds

Publiée le 20-02-2015

     Dans la chapelle de l'Evangile de la Vie se trouve une reproduction du tableau de Marie qui défait les noeuds (l'original est en Bavière). Ce cadre a été béni par un ami du Pape, curé à Buenos Aires, le 1er mai 2012. Depuis, les personnes venant prier Notre-Dame, sous le vocable de Marie qui défait les noeuds, sont de plus en plus nombreuses.

     Beaucoup demandent de pouvoir prier la prière à Marie qui défait les noeuds, celle récitée le 1er mai 2012 à l'Evangile de la Vie. Une image vient d'être réalisée. Pour la recevoir, écrire à l'Evangile de la Vie 32 Cours de la République - 84500 Bollène - (par lot de 100 exemplaires seulement : offrande 14€ pour 100 exemplaires, port inclus - 10€ pour 100 ex, sur place) A diffuser largement autour de soi.

     Venir prier Notre-Dame, sous le vocable de Marie qui défait les noeuds, dans la chapelle de l'Evangile de la Vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prière pour la France

Publiée le 20-02-2015

     Prière pour la France de Marcel Van, prière pour la France du Pape Jean Paul II, prière à la Vierge Marie. Paroles de Saint Pie X et de Marthe Robin sur la France qui sortira de l'impasse dans laquelle elle se trouve pour le moment. Une image-prière en six pages, format poche, il est urgent d'encourager une grande prière pour la France.

     Cette image est un moyen concret d'évangélisation, pour aider à la prière familiale. pour distribuer dans les paroisses, mouvements, écoles, pélerinages.

     Pour recevoir cette image : par lot de 100 images, port inclus : offrande de 15€ au profit de AD-l'Evangile de la Vie. 32 Cours de la République, 84500 Bollène.

déjà plus de 200 000 images distribuées

 

 

 

 

 

    

Rosaire des fiancés

Publiée le 11-02-2015

     Pour la première fois, un Rosaire spécialement adressé aux fiancés en chemin vers le Sacrement du mariage !

     Ce Rosaire vient rejoindre les fiancés, à travers la méditation des Mystères de la vie de Jésus et de Marie, dans ce temps si précieux des fiançailles.

     Dans ce livre, on trouvera des paroles de Sainte Jeanne Beretta Molla, dernière sainte canonisée par Jean Paul II, et de son époux, Pierre. Méditations tirées de leurs lettres lorsqu'ils étaient fiancés.

     Un livre à offrir largement aux fiancés. Paru aux Editions du Peuple Libre, dans la collection de l'Evangile de la Vie

     - POUR RECEVOIR CE LIVRE : 14€ port inclus, à l'Evangile de la Vie. 32 Cours de la République 84500 Bollène

 

 

 

Osez le Bonheur pour vos enfants !

Publiée le 11-02-2015

     Osez le Bonheur pour vos enfants ! Osez la sainteté. Osons la sainteté pour nous et nos enfants ! Telle est l'invitation lancée par l'Abbé Hubert Lelièvre dans son nouveau livre qui parait aux Editions du Peuple Libre, dans la collection l'Evangile de la Vie.

     Les parents trouveront dans ce livre quelques réflexions et suggestions concrètes pour l'éducation de leurs enfants, sans masquer le contexte difficile dans lesquelles sont plongées nos sociétés. C'est lorsque les époux sont en prière, à genoux, que peut descendre le Bonheur sur leurs enfants. Chers parents, voulez-vous que vos enfants soient debouts dans la vie ? Alors, soyez à genoux et priez pour eux. Vos mains jointes sont comme des flèches d'une cathérale qui s'élancent vers le Ciel.

 

Préface de Bernadette Lemoine, auteur de "Maman, ne me quitte pas" - Imprimatur de Mgr Cattenoz, archevêque d'Avignon.

Chapitres : Qui nous fera voir le Bonheur ? - La confiance en Dieu - Former la conscience morale - Encourager nos enfants - L'obéissance - Le combat spirituel - Savoir prendre des risques - "Faites tout ce qu'Il vous dira"

 

Pour recevoir le livre : 14€ port inclus à l'Evangile de la Vie - 32 Cours de la République 84500 Bollène

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faut des prêtres !

Publiée le 31-10-2014

"ll faut des prêtres pour célébrer les funérailles, afin que la prière de l’Église puisse intercéder pour ceux qui accomplissent le grand passage. Pour aider les vivants également, et leur donner le réconfort de la religion. Il faut des prêtres pour nous rappeler sans cesse, à nous laïcs, qu’il existe une Vie éternelle par-delà la mort, et qu’elle vaut la peine pour certains d’y consacrer toute leur vie terrestre, en renonçant au reste"

 

 

 

 

Neuvaine irrésistible au Sacré-Coeur de Jésus

Publiée le 17-01-2014

Le Padre Pio récitait très souvent cette Neuvaine Irrésistible ". Les promesses de Jésus, exprimées par Padre Pio dans cette prière ne pouvaient pas laisser le Cœur de Jésus insensible. Voilà cette neuvaine:

" O mon Jésus qui avez dit: " En vérité, en vérité, je vous le dis, demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et il vous sera répondu, voilà que je frappe, je cherche, je demande telle grâce "...
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père - Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous !

" O mon Jésus qui avez dit " En vérité, en vérité, je vous le dis, tout ce que vous demanderez à mon Père en mon nom, il vous l'accordera ! " Voici qu'à Votre Père, en Votre Nom, je demande telle grâce... "
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père -Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous

" O mon Jésus qui avez dit: " En vérité, en vérité, je vous le dis, le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point! " voici que, m'appuyant sur l'infaillibilité de Vos Saintes Paroles, je demande telle grâce... "
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père - Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous !

Et comme " résumé " de ces supplications, on terminait en disant:
" O Cœur Sacré de Jésus, à qui Il est impossible de ne pas avoir compassion des malheureux, ayez pitié de nous, pauvres pécheurs, et accordez-nous la grâce que nous vous demandons par l'intercession du Cœur Immaculé de Marie, Votre et notre tendre Mère... "
Une invocation à saint Joseph, si puissant sur le Cœur de son Fils adoptif, Jésus, et un " Salve Regina ".

 

 

Archives

Site par Vive la Vie . Plan du site . Mentions légales . Parmi nos amis . Flux RSS . Twitter . Mis à jour le 24 avr. 2015 - Site accessible sur smartphone

Famille Missionnaire de l'Evangile de la Vie - 32, cours de la République - 84500 BOLLENE