Accueil > Evénements > Actualité

Actualité

Mariée à un divorcé :

Publiée le 24-04-2014

Les informations données par la presse sur un coup de téléphone du pape à une femme mariée civilement à un divorcé sont confuses. La presse déclare que le pape a autorisé la communion, ce qui est contraire à l'enseignement de l'Eglise, si le premier mariage n'est pas reconnu comme nul par un tribunal ecclésiastique. Mais la femme en question rapporte que le pape lui a simplement demandé de retourner à l'église. Lu sur Aleteia :

"Le Saint-Siège met en garde contre toute tentative de détourner les conversations personnelles du Pape. « Les conversations téléphoniques privées du  Pape, qui sortent « du cadre des relations personnelles » et leur « amplification médiatique » sont « source de malentendus et confusion… On ne saurait donc tirer parti de celles-ci concernant l’enseignement de l’Eglise », souligne un communiqué du porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, dans une claire allusion à un nouveau coup de téléphone du pape qui a littéralement enflammé  les médias ces dernières heures,  relançant  un sujet aussi sensible que celui de « la communion des divorcés-remariés ».
 
Il faut dire qu’après plusieurs interventions et encouragements du Pape à des débats ouverts de l’Eglise sur cette question, la presse s’enflamme à chaque fait ou geste qui puisse laisser entrevoir une avancée extraordinaire.  
 
Et le dernier épisode, auquel fait allusion le communiqué, est de taille : celui d’une femme, Jakelin Lisboa, en Argentine, mariée à un homme divorcé, que le pape François aurait appelée il y a quelques jours au téléphone pour répondre aux questions qu’elle lui posait concernant sa situation dans une lettre envoyée quelques mois auparavant. Cette information a fait le tour de la planète car le Pape, affirme Jakelin Lisboa, «  lui aurait conseillé de prendre la communion malgré sa situation personnelle », rapportent divers médias. 
 
« Il y a eu beaucoup de coups de téléphones, dans le cadre des rapports personnels pastoraux du pape François. N’entrant absolument pas dans le cadre des activités publiques du pape, on ne saurait attendre aucun commentaire ou information de la Salle de presse du Saint-Siège », souligne le père Federico Lombardi, dans son communiqué en se refusant à tout commentaire sur cette affaire.
 
Il est vrai que dès le début, la nouvelle, lancée « naïvement » sur Facebook par le mari de Jakelin Lisboa, réapparait  dans la presse comme décousue, confuse, ambiguë, source de mauvaise interprétation, aussitôt corrigée par la protagoniste, lors d’une émission sur les ondes de Red Am910, la radio de Buenos Aires.
 
Dans cet entretien, Jakelin précise tout d’abord qu’elle n’est pas divorcée, mais mariée à un divorcé, contredisant aussitôt les gros titres des journaux argentins  comme «  le pape garantit qu’un divorcé ne fait pas de mal s’il fait la communion » qui avait mis le feu aux poudres médiatiques.
 
Jakelin et Julio Zabeta, sont mariés civilement depuis 19 ans et ont deux enfants. Jakelin raconte ce qu’il s’est « vraiment » passé et ce que lui aurait dit le Pape au téléphone, rapportée par Andrés Beltramo Álvarez sur Vatican Insider :
 
« Nous avions l’habitude d’aller à la messe, pas tous les jours. Mais ici, à la maison nous prions tous les soirs, nous posons des questions à Dieu. Comme toujours lorsqu’on se trouve dans une situation difficile, on s’adresse à Lui. Et l’idée d’écrire au Pape m’est venue tout naturellement, parce qu’il est argentin, parce qu’il écoute les personnes et que je crois aux miracles », raconte-t-elle.
 
La femme raconte l'arrivée du coup de téléphone : « C’est mon mari qui a répondu. Il m’a dit c’est le père Bergoglio qui veut te parler. J’ai pris l’appareil et je lui ai demandé si c’était vraiment lui, le Pape, il m’a répondu oui et m’a dit qu’il répondait à ma lettre envoyée le 7 septembre dernier » , explique-t-elle.
 
Pendant l’entretien, rapporte Vatican Insider, Jakelin Lisboa n’a pas trop voulu s’étendre sur le contenu « privé » de leur conversation, mais a confirmé le conseil que lui aurait donné le pape François : de « retourner à l'église » dont elle se serait éloignée depuis qu'un prêtre aurait refusé de la confesser et de lui donner la communion."

 

 

Ne soyons pas des chrétiens chauve-souris

Publiée le 24-04-2014

 Evitons d’être des « chrétiens chauves-souris » qui ont peur de la joie de la Résurrection : leur vie ressemble à un enterrement, mais le Seigneur Ressuscité est toujours avec nous. Une nouvelle formule haute en couleur inventée par le Pape François ce jeudi matin, lors de la messe célébrée en la Chapelle de la Maison Sainte Marthe. L’Evangile du jour raconte l’apparition du Christ ressuscité aux disciples. « Ils restent atterrés et remplis de peur », pensant « voir un fantôme ». Jésus cherche alors à leur faire comprendre que ce qu’ils voient est bien réel. Et il les invite à toucher son corps, et il se fait servir à manger. Il désire les conduire à la « joie de la Résurrection, la joie de sa présence parmi eux ».

Mais les disciples, a fait remarquer le Pape, « ne réussissaient pas à y croire, parce qu’ils avaient peur de la joie ». « C’est une maladie des chrétiens, a expliqué le Pape, nous avons peur de la joie. Il vaut mieux penser : ‘Oui, oui, Dieu existe, mais il est là. Jésus Ressuscité est là. Un peu de distance quand même. Nous avons peur de la proximité de Jésus, parce que cela nous procure de la joie. Et voilà pourquoi nous avons tant de chrétiens d’enterrement, non ? Leur vie ressemble à un enterrement perpétuel. Ils préfèrent la tristesse et non pas la joie. Ils préfèrent ne pas être dans la lumière de la joie, mais dans l’ombre, comme ces animaux qui ne réussissent à sortir que la nuit, mais pas à la lumière du jour, non, car ils ne voient rien. Comme les chauve-souris. Et avec un certain sens de l’humorisme nous pouvons dire qu’il y a des chrétiens chauve-souris qui préfèrent l’ombre à la lumière de la présence du Seigneur ». « Comme les chauve-souris »

Jésus nous offre la joie d'être chrétiens

« Mais Jésus, avec la Résurrection, a poursuivi le Pape, nous offre la joie: la joie d’être chrétiens, la joie de le suivre de près, la joie d’aller sur le chemin des Béatitudes, la joie d’être avec Lui ». « Et nous, si souvent, ou nous sommes atterrés, quand cette joie se présente à nous, ou pleins de peur, ou nous croyons voir un fantôme. Alors qu’il faudrait parler avec Jésus . » « Parles-tu avec Jésus ? Lui dis-tu ‘Je crois que Tu vis, que Tu es ressuscité, que tu es près de moi, que Tu ne m’abandonnes pas ?’ La vie chrétienne doit être ce dialogue avec Jésus parce que Jésus est toujours avec nous, il est est proche de nos problèmes, de nos difficultés, de nos bonnes actions ».

« Si souvent, a encore déclaré le Pape François, nous chrétiens ne sommes pas joyeux parce que nous avons peur ». « Des chrétiens qui ont été terrassés dans la croix » . « Dans mon pays, a ajouté le Pape, un proverbe dit :’Quand quelqu’un se brûle avec le lait bouillant, après, quand il voit la vache, il pleure ». Et ces chrétiens-là se sont brûlés avec le drame de la croix et ont pensé : ‘Non non, arrêtons-nous ici ; Lui est au Ciel, mais très bien, il est ressuscité, mais surtout qu’il ne vienne pas une autre fois ici, parce que nous n’y réussissons pas’. « Demandons donc au Seigneur qu’Il ouvre nos esprits afin que nous comprenions qu’Il est une réalité vivante, qu’Il est avec nous, qu’Il nous accompagne, qu’Il a vaincu la mort. Demandons au Seigneur la grâce de ne pas avoir peur de la joie ».

Homélie du Pape François, ce 24 avril 2014

 

Le temps est venu pour que vous disiez à vos professeurs et éducateurs :

Publiée le 23-04-2014

Paroles du Cardinal Wyszynski prononça le 9 avril 1974 dans l’église de Sainte-Anne de Varsovie

     Etudiants et étudiantes, ne croyez pas que votre carte d’identité et votre grade académique déterminent qui vous êtes. Seul l’Esprit de Dieu, qui œuvre en vous, qui sensibilise votre conscience et enflamme votre coeur peut dire qui vous êtes et d’où vous venez. Le temps est  venu de parler sans crainte, car l’homme se dégrade et s’amoindrit quand il perd le respect de soi et quand il cesse de défendre sa dignité humaine et ses droits. Dans le chaos de la vie intellectuelle, morale, sociale et culturelle, le temps est venu pour vous d‘élever enfin la voix et de dire courageusement à vos condisciples : Respectez votre dignité, car vous êtes issus de la main du Père céleste. […]

     Le temps est venu pour que vous disiez à vos professeurs et éducateurs : Enseignez-nous la vérité et ne nous détruisez pas, ne nous arrachez pas la foi, ne démolissez pas notre style de vie chrétienne et morale par un laïcisme stupide dont personne ne saisit le sens et pour lequel on dépense tant d’argent ; ne nous ravissez pas la foi dans le Dieu vivant, car vous  faites de nous des esclaves d’idoles, comme jadis le vieil Israël… Le temps est venu pour que vous, les jeunes, vous ayez le courage d’exiger dans les universités et les homes d’étudiants : Respectez-nous, respectez-vous mutuellement, nous sommes des êtres humains. Ne nous arrachez pas la foi, car vous n’avez rien de plus précieux à nous offrir en échange. […] Le plus grand péché n’est pas l’absence de foi, qui peut être un malheur personnel, une déformation, ou même le fait de l’ignorance humaine ; le plus grand péché est la non-croyance organisée, l’établissement  de programmes athées, le soutien du système athée par des moyens administratifs et des deniers publics. Les  deniers publics ne sont pas confiés à l’Etat pour détruire la foi en Dieu, mais pour garantir l’ordre public, non pas pour démolir mais pour construire. Le temps est venu également pour que vous nous disiez courageusement, à nous prêtres et évêques : Votre complaisance à l’égard du relâchement des mœurs ne nous plaît pas. Nous n’admettons pas que le courage vous manque d’être exigeants vis-à-vis de nous. Si vous découvrez des fautes en nous, indiquez-les nous, car c’est cela votre mission, nous n’avons que faire de pasteurs qui n’osent pas faire appel à notre générosité.

 

 

Les travaux sur la toiture

Publiée le 16-04-2014

Chers amis,

    Les fortes intempéries de ces derniers mois ont considérablement endommagées la toiture du bâtiment principal de la maison. Il était urgent de pouvoir commencer le chantier de rénovation de la toiture. La plupart des poutres sont encore bonnes. Il convient cependant de remettre à neuf tout le reste, utilisant cependant autant que possible des tuiles de réemploi.

 Ces dépenses n’étaient pas prévues si rapidement. Le montant du devis s’élève A 120.000€. Je me permets de frapper à votre porte pour être les mains de Saint Joseph, et permettre, par votre générosité, de mettre rapidement ce bâtiment hors d’eau.

     Au 16 avril, il manque encore 37280€. Votre générosité est pour nous un encouragement ! Soyez remerciés de tout coeur.

     L'important chantier a commencé le 10 mars. Le jour de la Saint Joseph, après la Messe de 11h, suivra la bénédiction du chantier. Durée prévue du chantier 3 mois.

 

- Je fais un don directement en ligne, totalement sécurisé. (cliquer l'Evangile de la Vie). Vous recevrez un reçu fiscal.

photos de l'état de la toiture :

Lire la suite

Miséricorde... Miséricorde

Publiée le 16-04-2014

     A plusieurs reprises le Pape Jean Paul II, dans son Encyclique sur la Miséricorde Divine écrit que notre prière doit d'élever vers Dieu, "comme un cri adressé à la Miséricorde" pour l'Humanité, pour le salut des âmes.

     Saint Jean Paul II déclarera Sainte, Soeur Faustine, confidente des temps modernes de la Miséricorde Divine. Jésus nous demande de prier le chapelet de la Miséricorde.

     Depuis des années, la Famille Missionnaire l'Evangile de la Vie diffuse une image de la prière du chapelet.

     Pour recevoir des exemplaires de cette nouvelle édition de l'image du chapelet de la Miséricorde, réalisée à l'approche de la canonisation de Jean Paul II : Offrande 15€ pour 100 ex, port inclus. --- 70€ pour 500€. --- 120€ pour 1000 exemplaires. --- l'Evangile de la Vie, 32 Cours de la République 84500 Bollène

 

 

 

 

T.Anatrella : pourquoi la loi Taubira ne tiendra pas

Publiée le 14-04-2014

Mgr Tony Anatrella, psychanalyste et spécialiste en psychiatrie sociale, consulteur des Conseils pontificaux pour la famille et pour la santé, publie un nouveau livre « Mariage en tous genres ». Il répond à Zenit :

"Vous dites que la loi du « mariage pour tous » n’a pas d’avenir. Comment est-ce possible ?

Les lois civiles ne sont pas intangibles. Une loi peut en remplacer une autre surtout lorsqu’elle est irréaliste et injuste puisqu’elle fausse le sens du mariage et de la famille. Dans la plupart des pays où cette loi est entrée en vigueur, les chiffres du « mariage » entre personnes de même sexe se sont effondrés pour devenir insignifiants. Pendant ce temps-là, on a quand même modifié le Code civil en redéfinissant le couple, le mariage, la famille et la filiation à partir des orientations sexuelles et de l’homosexualité en particulier. Ce qui est une aberration, c’est-à-dire une attitude en dehors des catégories de la raison et de la logique. [...]

Lire la suite

La joie de la famille

Publiée le 27-03-2014

     A la suite de Jean Paul II et de Benoit XVI, le Pape François annonce la joie de l'Evangile de la famille. Depuis le début de son pontificat, le Saint-Père parle de la famille, encourage la famille. Dans ce livre qui vient de paraître, le lecteur trouvera l'enseignement du Pape François sur la famille, avec aussi sa lettre aux familles, à l'approche des deux Synodes sur le thème de la famille.

Chez votre libraire. Ed du Peuple Libre - Collection l'Evangile de la Vie

 

A défaut : 15€ port inclus, à l'Evangile de la Vie

 

 

 

 

La prière pour la vie de Jean Paul II

Publiée le 24-03-2014

     La prière pour la vie écrite par le Pape Jean Paul II au terme de son Encyclique l'Evangile de la Vie, a été diffusée par la Famille Missionnaire l'Evangile de la Vie, en plusieurs centaines de milliers d'exemplaires depuis 1995.

     Alors qu'approche la canonisation de Jean Paul II, diffuser cette prière, distribuer largement l'image de la prière pour la vie, contribue à répandre sur les âmes, dans les familles, dans l'Eglise et la société, un climat en faveur du respect de la vie humaine depuis sa conception jusqu'à sont terme naturel. Faire découvrir aux jeunes cette prière du Pape est les aider à entrer dans la vie, avec responsabilité, et à s'engager au service de la vie humaine.

   Cette image de la prière pour la vie peut être distribuée dans nos familles et nos paroisses, dans nos mouvements, avec un faire part de naissance ou de mariage. Lors de Veillées de prière, au milieu des Veilléurs et Sentinelles, dans les Lycées, lors de pélerinages... N'ayons pas peur d'évangéliser la vie !

Pour recevoir des exemplaires de cette nouvelle édition de l'image-prière, réalisée à l'approche de la canonisation de Jean Paul II : Offrande 15€ pour 100 ex, port inclus. --- 70€ pour 500€. --- 120€ pour 1000 exemplaires. --- l'Evangile de la Vie, 32 Cours de la République 84500 Bollène.

     Comme ce serait une merveilleuse semence que l'image soit donnée lors de Baptêmes, de Mariages, lors des Messes et dans les écoles au moment de la canonisation de Jean Paul II. D'organiser une neuvaine de prière avant la canonisation. Si nous avions un peu mieux la foi... nous pourrions ainsi susciter et encourager cette grande prière pour la vie demandée par Jean Paul II, en donnant plusieurs millions d'exemplaires de cette image !

Bonne évangélisation.

 

 

 

 

    

Neuvaine irrésistible au Sacré-Coeur de Jésus

Publiée le 17-01-2014

Le Padre Pio récitait très souvent cette Neuvaine Irrésistible ". Les promesses de Jésus, exprimées par Padre Pio dans cette prière ne pouvaient pas laisser le Cœur de Jésus insensible. Voilà cette neuvaine:

" O mon Jésus qui avez dit: " En vérité, en vérité, je vous le dis, demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et il vous sera répondu, voilà que je frappe, je cherche, je demande telle grâce "...
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père - Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous !

" O mon Jésus qui avez dit " En vérité, en vérité, je vous le dis, tout ce que vous demanderez à mon Père en mon nom, il vous l'accordera ! " Voici qu'à Votre Père, en Votre Nom, je demande telle grâce... "
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père -Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous

" O mon Jésus qui avez dit: " En vérité, en vérité, je vous le dis, le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point! " voici que, m'appuyant sur l'infaillibilité de Vos Saintes Paroles, je demande telle grâce... "
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père - Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous !

Et comme " résumé " de ces supplications, on terminait en disant:
" O Cœur Sacré de Jésus, à qui Il est impossible de ne pas avoir compassion des malheureux, ayez pitié de nous, pauvres pécheurs, et accordez-nous la grâce que nous vous demandons par l'intercession du Cœur Immaculé de Marie, Votre et notre tendre Mère... "
Une invocation à saint Joseph, si puissant sur le Cœur de son Fils adoptif, Jésus, et un " Salve Regina ".

 

 

Archives

Site par Vive la Vie . Plan du site . Mentions légales . Parmi nos amis . Flux RSS . Twitter . Mis à jour le 24 avr. 2014 - Site accessible sur smartphone

Famille Missionnaire de l'Evangile de la Vie - 32, cours de la République - 84500 BOLLENE