Accueil > Evénements > Actualité

Actualité

Comme jamais, Dieu appelle des jeunes au sacerdoce !

Publiée le 13-04-2016

  A l'occasion de l'Année Sainte de la Miséricorde, la Famille Missionnaire l'Evangile de la Vie propose une carte postale-évangélisation, pour implorer de Dieu d'avoir des prêtres de nos familles. Que les jeunes entendant l'Appel au sacerdoce y répondent généreusement. Offrent leur vie avec joie et fierté à Jésus, dans son Eglise.

     Cette carte reprend l'initiative de mamans d'un village près de Turin qui se sont mises à prier, à implorer... Elles ont été exaucées, puisque 323 vocations naquirent de cette prière.

     Cette carte-évangélisation peut être donnée le dimanche du Bon Pasteur dans nos paroisses, familles, écoles... Avec un faire-part d'ordination... Lors d'un pélerinage... dans les hôpitaux etc...

     Elle se trouvera bien dans le coin prière personnel ou familial.

Pour en recevoir (préciser le nombre) ici    - Je fais un don pour soutenir cette initiative de Miséricorde. (cliquer sur Evangile de la Vie)

     Nous ne pouvons nous résigner à nous passer de prêtres, ou nous résigner à ce que le Sacerdoce disparaisse ! Comme jamais le Seigneur appelle des jeunes à Le suivre !

 

Amoris Latitia : analyse du Cardinal Burke

Publiée le 12-04-2016

Les médias laïcs et même certains médias catholiques dépeignent la récente Exhortation Apostolique Post-synodale Amoris Laetitia "Sur l'amour dans la famille" comme une révolution dans l'Eglise, comme un éloignement radical de l'enseignement et la pratique de l'Eglise sur le mariage et la famille tel qu'il a été transmis jusqu'à présent. Une telle lecture du document est source d'inquiétude et de confusion pour les fidèles, et même potentiellement de possible scandale, non seulement pour les fidèles, mais aussi pour toutes les personnes de bonne volonté qui se tournent vers le Christ et l'Église pour enseigner et refléter dans la vie la vérité sur le mariage et ses fruits, la vie de la famille, cellule de base de l'Eglise et de toute société.

C'est aussi un mauvais service à la nature du document en tant que fruit du Synode des évêques, une rencontres d'évêques qui représente l'Eglise universelle «pour prêter aide avec leurs conseils au Pontife romain dans la sauvegarde et la croissance de la foi et de la morale, le respect et la consolidation de la discipline ecclésiastique et aussi pour étudier les problèmes relatifs à l'activité de l'Eglise dans le monde» (can. 342). En d'autres termes, ce serait en contradiction avec le travail du Synode que d'engendrer la confusion sur ce que l'Eglise enseigne, protège et promeut avec sa discipline. L'unique clé pour l'interprétation correcte d'Amoris Laetitia est l'enseignement constant de l'Église et de sa discipline, qui protège et promeut cet enseignement. Le Pape François a clarifié dès le début que l'Exhortation apostolique post-synodale n'est pas un acte du Magistère (cf. n. 3).
 

Lire la suite

Amoris laetitia : "Le fait que le pape ne tranche pas pose la question d'une double morale"

Publiée le 12-04-2016

Réaction de Thibaud Collin à l' exhortation apostolique Amoris laetitia sur Radio Notre-Dame :

Tb-collinCette exhortation apostolique Amoris laetitia était très attendue au sein de l'Eglise catholique, mais aussi à l'extérieur. Beaucoup attendait de voir comment, à l'issue de ces deux années de débats et de synode, le pape allait traiter la question des divorcés-remariés. Comment, finalement, le Saint-Père tranche-t-il ce débat ? 

Sur les divorcés-remariés, le pape ne prend pas position. Il cite le texte du synode de 2015, qui lui-même concluait de manière totalement indéterminée sur cette question. A aucun moment, le pape ne dit  que les divorcés-remariés, qui vivent maritalement, peuvent communier. Mais le texte peut être interprété dans ce sens là. Le pape reste totalement dans l'indétermination. Cela pose un gros problème car tous les débats qui ont eu lieu au moment du synode, et qui ne sont donc pas tranchés, vont repartir de plus belles. Il risque d'y avoir des polémiques indéfinies sur les interprétations à donner au texte.

La gestion au cas par cas des situations de divorcés-remariés est de nouveau mise en avant dans cette Exhortation apostolique ? 

Lire la suite

Pourquoi faire célébrer des Messes en l'honneur du Précieux Sang de Jésus ?

Publiée le 11-04-2016

     L'Année Sainte de la Miséricorde nous encourage à mieux nous tourner et à mieux vivre le trésor de la Messe, non seulement le dimanche, mais pourquoi pas aussi en semaine, comme nous le montre la vie de tant de saints d'hier et d'aujourd'hui. La Messe rend présent le Sacrifice de Jésus sur la Croix. Il vient rejoindre une intention particulière (personne vivante ou défunte ; une situation, une cause...) ; l'enveloppant ainsi de Miséricorde. Ces accents de la Tendresse de Dieu sont présents à travers les diverses Messes votives proposées dans le Missel, pour accompagner notre pèlerinage vers le Ciel. Parmi elles se trouve la Messe en l'honneur du Précieux Sang de Jésus. Elle est célébrée plus spécialement pour demander au Père que le Salut obtenu par le Sang versé par Jésus sur la Croix, puisse particulièrement venir laver, purifier une âme du Purgatoire, une âme ; une famille, un pays, une situation concrète connue ou inconnue, qui n'a pas été vécue dans la Lumière et l'Amour de Dieu, dans sa Vérité ; ou/et qui empêche de vivre dans la paix de Dieu mais aussi qui trouble le chemin de la vie chrétienne au quotidien. Elle vient aussi stopper le Mal qui peut se manifester/a pu se manifester à cause d'actes posés, mais aussi dont l'âme peut être victime. Comme aussi de casser des liens qui ont pu marquer une histoire personnelle, familiale, ou d'un pays. Elle vient protéger les personnes, les lieux. Elle vient nous fortifier face aux attaques du démon.

     Elle favorise un chemin d'ouverture des âmes à la Grâce, favorise un chemin de conversion.

         En cette année de la Miséricorde, pourquoi ne pas faire célébrer des Messes par exemple, pour demander pardon, implorer Miséricorde et la conversion face aux attaques contre la vie la personne ; Pour un chemin de libération de situations connues ou inconnues mais dont je peux subir les conséquences, de guérison intérieure et extérieure ; pour que le Sang de Jésus soit un rempart face au Mal qui se déchaîne. Pour la protection des personnes.

     Pour que nous soyons renouvelés dans notre vie chrétienne.

     Chacun peut s'adresser à un prêtre de sa paroisse, d'une communauté, d'un sanctuaire, auprès d'un missionnaire, afin de faire célébrer une ou plusieurs Messes en l'honneur du Précieux Sang. Ainsi, ce sont plusieurs dizaines de milliers de Messes célébrées pour que la Miséricorde se déverse comme un torrent sur les âmes, nos familles, notre pays.

 

 

Amoris Laetitia : l'amour dans la famille

Publiée le 08-04-2016

     Amoris Laetia, l'Exhortation Apostolique du Pape signée du 19 mars 2016, est parue ce vendredi 8 avril.

lire le texte

Amoris Laetitia en 45 mots : ici

 

 

 

 

 

 

Se rallume le débat sur l'avortement

Publiée le 07-04-2016

Le quotidien italien Il Corriere della Sera parle de l'avortement dans son édition du 7 avril 2016. Il fait un tour du monde de la situation. ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand Hilary Clinton reste bouche bée par des paroles de Mère Teresa

Publiée le 07-04-2016

En 1994, lors d'un discours au National Prayer Breakfast

"Mais je sens que le plus grand destructeur de paix aujourd’hui est l’avortement, puisque cela constitue une guerre contre l’enfant, une mise à mort de l’enfant innocent, un meurtre commis par la mère elle-même. 

Et si l’on accepte qu’une mère puisse même tuer son propre enfant, comme pouvons-nous dire à d’autres personnes de ne pas se tuer les uns les autres ? Comment persuader une femme de ne pas se faire avorter ? Comme toujours, nous devons la persuader avec amour et nous rappeler que l’amour, c’est pouvoir donner jusqu’à ce que l’on ressente la douleur. Jésus a même donné sa vie pour nous aimer. Donc, la mère qui pense à l’avortement devrait être aidée pour pouvoir aimer, soit de donner jusqu’à ce que cela heurte ses plans, ou son temps libre, pour respecter la vie de son enfant. Le père de son enfant, peu importe qui il est, doit aussi donner jusqu’à ce que ce soit douloureux. 

Lire la suite

Un peu catho mais pas trop, juste ce qu'il faut pour se rappeler qu'on est de la maison

Publiée le 07-04-2016

    Mercredi 6 avril 2016, en la cathédrale Notre-Dame de Paris, le Cardinal Vingt-Trois a médité le passage de l'Evangile sur l'enfant prodigue. Chacun y trouvera de quoi puiser pour sa vie spirituelle.

    Superbe méditation, concrète, forte.

 

 

 

 

Une paroisse de 13000 fidèles, et pas un divorce... La recette...

Publiée le 02-08-2015

     À Siroki Brijeg, parmi les 13 000 fidèles, on ne compte pas un seul di­vorce. De mémoire d'homme, pas une seule famille n'a éclaté. L'Herzégovine jouit-elle d'une faveur exceptionnelle de la part du Ciel ? Existe-t-il un truc magique contre le démon de la division ?
            La réponse est très simple ! Durant des siècles, sous domination turque puis communiste, les Croates ont cruellement souffert, car on voulait ar­racher leur foi chrétienne. Ils savent par expérience que leur salut vient de la Croix du Christ ;  il ne vient pas des projets de désarmement, de l'aide hu­manitaire ou des traités de paix, même si parfois ces réalités apportent quelques bienfaits.
            La source du Salut, c'est la Croix du Christ ! Ces gens ont une sagesse, ils ne se laissent pas tromper lorsqu'il s'agit de la vie ou de la mort. C'est pourquoi ils ont lié de façon indissociable le maria­ge à la Croix du Christ. Ils ont fondé le mariage qui donne la vie humaine sur la Croix qui donne la vie divine.
            La tradition croate du mariage est si belle qu'elle commence à faire école en Europe et en Amérique ! Lorsqu'un jeune couple se prépare au mariage, on ne lui raconte pas qu'il a trouvé la personne idéale, le meilleur parti. Non ! Que dit le prêtre ? :

« Tu as trouvé ta croix. Et c'est une croix à aimer, une croix à porter,
une croix qu'il ne faudra pas rejeter mais chérir. »


            Ces paroles prononcées en France laisseraient le fiancé muet de stupeur. Mais en Herzégovine, la Croix évoque l'amour, et le crucifix est le trésor de la maison.
            Lorsque les fiancés se rendent à l’église, ils apportent avec eux un cruci­fix. Ce crucifix est béni par le prêtre, et au cours de l'échange des consente­ments, il revêt une importance centra­le. En effet, la fiancée pose sa main droite sur la croix ;  à son tour, le fian­cé pose sa main sur celle de sa fiancée, et les deux mains se trouvent ainsi réunies sur la croix, fondées sur la croix. Le prêtre pose son étole sur les mains des fiancés qui prononcent alors leurs consentements et se promettent fidélité selon le rite de l’Église.
            Après cela, les mariés ne s'embrassent pas, mais ils embrassent la croix. Ils savent qu'ils embrassent ainsi la source de l'amour.
            Celui qui s'approche et voit leurs mains étendues sur la croix comprend que si le mari abandonne sa femme ou que la femme abandonne son mari, alors, c'est la croix qu'ils lâchent. Et lorsqu'on a lâché la croix, il ne reste rien, on a tout perdu, car on a lâché Jésus, on a perdu Jésus.
            Après la cérémonie, les mariés rap­portent ce crucifix et lui donnent une place d'honneur dans la maison. Il deviendra le centre de la prière familiale, car ils ont la conviction que la famille est née de cette croix.
            Si un problème survient, si un conflit éclate, c'est devant cette croix que les époux viennent trouver se­cours. Ils n'iront pas chez un avocat, ils ne consulteront pas un diseur de bon­ne aventure ou un astrologue, ils ne compteront pas sur un psychologue pour régler leurs affaires.
            Non, ils iront devant leur Jésus, de­vant la croix. Ils se mettront à genoux et c'est devant Jésus qu'ils verseront leurs larmes, qu'ils crieront leur souffrance et, surtout, échangeront leur pardon. Ils ne s'endormiront pas le cœur lourd, car ils auront eu recours à leur Jésus, au Seul qui a la puissance de sauver.
            Ils apprendront à leurs enfants à embrasser la croix chaque jour et à ne pas se coucher comme des païens, sans avoir remercié Jésus. Pour les enfants, aussi loin qu'ils s'en souviennent, Jésus est l'ami de la famille, que l'on respecte et que l'on embrasse.
            Ces enfants ne reçoivent pas de « nounours » à étreindre durant la nuit pour se sentir en sécurité. Mais ils disent « bonne nuit » à Jésus et embras­sent la croix. Ils s'endorment avec Jésus, pas avec une peluche. Ils savent que Jésus les garde dans ses bras et qu'ils n'ont rien à craindre, leurs peurs s'éteignent dans leur baiser à Jésus.

 

 

Neuvaine irrésistible au Sacré-Coeur de Jésus

Publiée le 17-01-2014

Le Padre Pio récitait très souvent cette Neuvaine Irrésistible ". Les promesses de Jésus, exprimées par Padre Pio dans cette prière ne pouvaient pas laisser le Cœur de Jésus insensible. Voilà cette neuvaine:

" O mon Jésus qui avez dit: " En vérité, en vérité, je vous le dis, demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et il vous sera répondu, voilà que je frappe, je cherche, je demande telle grâce "...
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père - Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous !

" O mon Jésus qui avez dit " En vérité, en vérité, je vous le dis, tout ce que vous demanderez à mon Père en mon nom, il vous l'accordera ! " Voici qu'à Votre Père, en Votre Nom, je demande telle grâce... "
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père -Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous

" O mon Jésus qui avez dit: " En vérité, en vérité, je vous le dis, le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point! " voici que, m'appuyant sur l'infaillibilité de Vos Saintes Paroles, je demande telle grâce... "
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père - Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous !

Et comme " résumé " de ces supplications, on terminait en disant:
" O Cœur Sacré de Jésus, à qui Il est impossible de ne pas avoir compassion des malheureux, ayez pitié de nous, pauvres pécheurs, et accordez-nous la grâce que nous vous demandons par l'intercession du Cœur Immaculé de Marie, Votre et notre tendre Mère... "
Une invocation à saint Joseph, si puissant sur le Cœur de son Fils adoptif, Jésus, et un " Salve Regina ".

 

 

Archives

Site par Vive la Vie . Plan du site . Mentions légales . Parmi nos amis . Flux RSS . Twitter . Mis à jour le 28 avr. 2016 - Site accessible sur smartphone

Famille Missionnaire de l'Evangile de la Vie - 32, cours de la République - 84500 BOLLENE