Accueil > Evénements > Actualité

Actualité

Soutenir nos prêtres

Publiée le 22-09-2016

Dans nos paroisses, nos groupes, et pendant les JMJ, nous sommes heureux qu’un prêtre puisse nous accompagner. Nous profitons de tous ces moments gratuitement.
Mais pensons-nous aux besoins bien concrets
de la vie de nos prêtres?
Comme sa nourriture, ses vêtements ou même son carburant.

https://www.youtube.com/watch?v=s5268O6ZDTM

 

 

 

 

 

 

 

Euthanasie : On ne peut supprimer une personne au soir de sa vie

Publiée le 20-09-2016

     "Aujourd’hui, nous nous rendons spirituellement en pèlerinage à Lourdes, en ce lieu spécial, qui est bien connu pour les multiples guérisons et aussi pour la force spirituelle que reçoivent ceux qui souffrent afin de pouvoir porter la croix quotidienne. Nous nous arrêtons au milieu des hommes souffrants et nous nous rendons compte que le Christ souffre pour tous, plus encore, que le Christ souffre avec nous. Si nous unissons nos souffrances à la sienne, elles deviennent moyen de Salut.

     Dans ce contexte je désire rappeler que chaque être humain, même celui qui est marqué par la maladie et la souffrance, est un don pour l’Eglise et pour l’humanité. Personne n’a le droit de supprimer cet être à cause de la souffrance. Celle-ci est un rappel, afin que chaque personne souffrante trouve près d’elle des personnes prêtes à un soutien patient, à une aide bienveillante. La souffrance est toujours un appel à pratiquer l’amour miséricordieux."

Saint Jean Paul II - 11 février 2004

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Pape au milieu de nouveaux-nés

Publiée le 16-09-2016

     Grande émotion à l'hôpital St Jean de Latran ce vendredi 16 septembre. Le Pape a visité les enfants nouveaux-nés, les enfants prématurés. parmi les enfants rencontrés, Aurora, petite fille d'un jeune foyer dont le Saint-Père aveit béni le mariage !

     Le Pape a donné un petit cadeau, personnellement, à chaque petit enfant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Benoit XVI à coeur ouvert

Publiée le 16-09-2016

     Depuis quelques jours, en librairie, un livre entretien entre Benoit XVI et un journaliste allemand bien connu, Peter Seewald. Le journaliste signe son 4ème entretien avec le Pape Benoit XVI.

     Un coeur à coeur. A coeur ouvert, le Pape Benoit XVI se confie. Ne restons pas à l'aspect extérieur, ou à quelques sujets qui ont marqué le pontificat. Le lecteur passerait à côté de ce qui est le plus important de la personnalité, du ministère de benoit XVI, à travers ces pages, rejoindre son âme. Et, à la lecture de ces pages, permettre que s'inscrivent quelques petites sur notre âme, dans notre intelligence, pour nourrir notre vie chrétienne, notre engagement dans l'Eglise et la Cité.

     Merci Saint-Père.

------------------------------

- "Si je ne comprends pas quelque chose, ce n'est pas parce que c'est faux, mais à cause de ma petitesse. Dans plus d'un cas, je m'en suis approché progressivement. Parvenir soudain à distinguer quelque chose qui ne vous était pas encore apparu est toujours un cadeau. On se rend compte qu'on doit être humble, que si les paroles des Ecritures vous restent fermées, il faut attendre que le Seigneur vous les ouvre" - page 30-31

- "L'Eglise est vivante et pleine de possibilités nouvelles, voilà qui est beau et encourageant" - page 52

- Messe : "C'est tout de même quelque chose d'extraordinaire, que le Seigneur soit là, en personne. Que le pain ne soit plus du pain mais le Corps du Christ, voilà qui ne peut bien sûr que vous pénétrer profondément" - page 111

- "Là où la foi est active et vivante, où elle ne vit pas dans la négation mais dans la joie, elle trouve des formes nouvelles" - page 250

Lire la suite

Jim Caviezel : «Tant pis si être pro-vie nuit à ma carrière"

Publiée le 08-09-2016

     "L’acteur Jim Caviezel, (Jésus dans le film La Passion du Christ de Mel Gibson), prend publiquement la défense des droits de l’enfant à naître et a assuré que le grand «mal de l’Amérique et du monde est sans aucun doute l’avortement ».

     Il professe ouvertement sa foi. Son travail et son eggagement au service de la vie, surtout de la vie naissante, ne font qu'un. Il s'engage clairement pour protéger, défendre la vie et la famille.

     Jim Cavizel parle franchement : "Nous sommes tous complices si nous permettons que l’avortement soit pratiqué librement et volontairement dans notre société« .

Au cours d’une de ses conférences à Boston, il a affirmé qu »aux Etats-Unis et dans le monde, nous sommes responsables de la mort de millions d’enfants avant leur naissance et le pire est que chaque année, le nombre augmente. Nous sommes tous responsables de permettre l’avortement dans notre société « .

« Quand je pense aux femmes qui ont avorté, je pense toujours que l’enfant aurait pu être un grand médecin, un grand musicien ou aurait pu sauver la vie de quelqu’un. Perdre quelqu’un de son sang est une expérience horrible » .

« Vous avez peut-être avorté, ou vous avez été témoin d’un avortement dans votre famille ou même peut-être vous avez contribué financièrement à l’entreprise de l’avortement. Beaucoup de gens sont témoins de ce mal. Plus de 50 millions d’enfants sont tués dans le monde sans avoir encore eu l’occasion de vivre, mais le pardon est pour tout le monde et l’amour est pour tout le monde. «

     Il dénonce les sommes considérables déployées pour favoriser l'avortement. Avant de conclure "" Tant pis si être pro-vie nuit à ma carrière. Je ne peux pas garder le silence sur la mort de tant d'enfants".

 

 

France/Avortement :

Publiée le 07-09-2016

 

C’est ce que révèle la dernière enquête de la Smerep. Les étudiantes sont autant touchées que les lycéennes :

"Pas moins de 6% des lycéennes françaises ont déjà eu recours au mois une fois à une interruption volontaire de grossesse (IVG) et parfois même deux fois pour certaines. Un chiffre qui grimpe lorsqu’il s’agit des jeunes adolescentes en Ile-de-France puisqu’une lycéenne sur dix y aurait déjà subi une IVG. C’est l’un des constats alarmants que dresse l’étude commandée par l’organisme de sécurité sociale étudiante Smerep. L’enquête, parue le lundi 5 septembre dernier, a été menée par OpinionWay auprès de 507 étudiants de toute la France et 707 en Ile-de-France et de 403 lycéens sur tout le territoire et 368 d’Ile-de-France.

Une lycéenne sur cinq a déjà eu recours à une contraception d’urgence
Ainsi, malgré les opérations de prévention, de plus en plus nombreuses dans les lycées et universités, plus d’une lycéenne française sur cinq déclare avoir déjà eu recours à une contraception d’urgence, autrement dit, à la pilule du lendemain. Et 7% d’entre elles y ont déjà eu recours deux fois et 2% plus de 5 fois. Un chiffre qui grimpe encore nettement lorsque l’on se concentre sur la population lycéenne francilienne: près d’un tiers des lycéennes d’Ile-de-France (31%) déclare avoir déjà pris la pilule du lendemain. Des résultats inquiétants [...]"

 

 

Franchise sur l'avortement :

Publiée le 06-09-2016

Extrait de l’homélie du Cardinal Parolin au cours de la première messe en l'honneur de Sainte Mère Teresa, lundi 5 septembre 2016 - (lire l'intégralité)

 

"C’est pourquoi Mère Teresa a courageusement pris la défense de la vie naissante, avec cette franchise de parole et régularité d’action qui est le signal le plus lumineux de la présence des prophètes et des saints, qui ne se mettent à genoux devant personne sinon le Tout-puissant, sont libres intérieurement parce qu’ils sont forts intérieurement et ne s’inclinent pas devant les modes ou les idoles du moment, mais se reflètent dans la conscience éclairée par le soleil de l’Évangile. En elle, nous découvrons ce tandem heureux et inséparable de l’exercice héroïque de la charité avec la clarté dans la proclamation de la vérité, nous voyons l’activité constante, alimentée par la profondeur de la contemplation, le mystère du bien accompli dans l’humilité et sans fatigue, fruit d’un amour qui « fait mal »."

 

 

 

"Mère Teresa, Présidente spirituelle des Mouvements pour la Vie dans le monde"

Publiée le 31-08-2016

     " Mère Teresa de Calcutta, que vous considérez comme la Présidente spirituelle des Mouvements pour la Vie dans le monde, en recevant le Prix Nobel pour la Paix, eut le courage d'affirmer face aux responsables des Communautés politiques: "Si nous acceptons qu'une mère puisse supprimer le fruit de son sein, que nous reste-t-il? L'avortement est le principe qui met en danger la paix dans le monde".

     C'est vrai! Il ne peut y avoir de paix authentique sans respect pour la vie, en particulier si elle est innocente comme l'est celle des enfants non encore nés. Une cohérence élémentaire exige que celui qui cherche la paix défende la vie. Aucune action pour la paix ne peut être efficace si l'on ne s'oppose pas avec la même force aux atteintes contre la vie à chacune de ses étapes, de sa conception à son déclin naturel"

 

Jean Paul II- 22.5.2003. Au Mouvement pour la Vie

 

 

 

Prière pour la France

Publiée le 17-07-2016

    Depuis plusieurs jours, d'intenses prières s'élèvent vers le Ciel, comme un cri, pour notre pays. Face à la désolation, nous avons tellement besoin de consolation, alors que nous traversons une nouvelle épreuve. Consolation que vient nous donner Notre-Dame, à travers la prière   

      Cette image-prière proposée : avec la prière pour la France de de Marcel Van, celle de Jean Paul II, prière à la Vierge Marie. Des paroles de Saint Pie X et de Marthe Robin sur la France qui sortira de l'impasse dans laquelle elle se trouve pour le moment, grâce à la prière. Une image-prière en six pages, format poche, il est urgent d'encourager cette grande prière pour la France.

     Cette image est un moyen concret d'évangélisation, pour aider à la prière familiale. pour distribuer dans les paroisses, mouvements, écoles, pélerinages.

     Pour recevoir cette image : par lot de 100 images, port inclus : participation aux frais suggérée de 12€ port inclus :  AD-l'Evangile de la Vie. 32 Cours de la République, 84500 Bollène.

 

 

 

 

 

 

    

Discours de Mère Teresa à Oslo lors du Prix Nobel - 10.12.1979

Publiée le 03-07-2016

Intégralité

     Remercions Dieu pour cette merveilleuse circonstance grâce à laquelle nous pouvons, tous ensemble, proclamer la joie de répandre la paix, la joie de nous aimer les uns les autres et la joie de savoir que les plus pauvres des pauvres sont tous nos frères et sœurs.
      Comme nous sommes réunis ici pour remercier Dieu de ce don de paix, je vous ai fait remettre la « Prière de la paix » que saint François d'Assise a dite il y a de nombreuses années. Je me demande s'il n'a pas ressenti, alors, exactement ce que nous ressentons aujourd'hui, ce pourquoi nous prions.
 

Lire la suite

Une paroisse de 13000 fidèles, et pas un divorce... La recette...

Publiée le 20-05-2016

     À Siroki Brijeg, parmi les 13 000 fidèles, on ne compte pas un seul di­vorce. De mémoire d'homme, pas une seule famille n'a éclaté. L'Herzégovine jouit-elle d'une faveur exceptionnelle de la part du Ciel ? Existe-t-il un truc magique contre le démon de la division ?
            La réponse est très simple ! Durant des siècles, sous domination turque puis communiste, les Croates ont cruellement souffert, car on voulait ar­racher leur foi chrétienne. Ils savent par expérience que leur salut vient de la Croix du Christ ;  il ne vient pas des projets de désarmement, de l'aide hu­manitaire ou des traités de paix, même si parfois ces réalités apportent quelques bienfaits.
            La source du Salut, c'est la Croix du Christ ! Ces gens ont une sagesse, ils ne se laissent pas tromper lorsqu'il s'agit de la vie ou de la mort. C'est pourquoi ils ont lié de façon indissociable le maria­ge à la Croix du Christ. Ils ont fondé le mariage qui donne la vie humaine sur la Croix qui donne la vie divine.
            La tradition croate du mariage est si belle qu'elle commence à faire école en Europe et en Amérique ! Lorsqu'un jeune couple se prépare au mariage, on ne lui raconte pas qu'il a trouvé la personne idéale, le meilleur parti. Non ! Que dit le prêtre ? :

« Tu as trouvé ta croix. Et c'est une croix à aimer, une croix à porter,
une croix qu'il ne faudra pas rejeter mais chérir. »


            Ces paroles prononcées en France laisseraient le fiancé muet de stupeur. Mais en Herzégovine, la Croix évoque l'amour, et le crucifix est le trésor de la maison.
            Lorsque les fiancés se rendent à l’église, ils apportent avec eux un cruci­fix. Ce crucifix est béni par le prêtre, et au cours de l'échange des consente­ments, il revêt une importance centra­le. En effet, la fiancée pose sa main droite sur la croix ;  à son tour, le fian­cé pose sa main sur celle de sa fiancée, et les deux mains se trouvent ainsi réunies sur la croix, fondées sur la croix. Le prêtre pose son étole sur les mains des fiancés qui prononcent alors leurs consentements et se promettent fidélité selon le rite de l’Église.
            Après cela, les mariés ne s'embrassent pas, mais ils embrassent la croix. Ils savent qu'ils embrassent ainsi la source de l'amour.
            Celui qui s'approche et voit leurs mains étendues sur la croix comprend que si le mari abandonne sa femme ou que la femme abandonne son mari, alors, c'est la croix qu'ils lâchent. Et lorsqu'on a lâché la croix, il ne reste rien, on a tout perdu, car on a lâché Jésus, on a perdu Jésus.
            Après la cérémonie, les mariés rap­portent ce crucifix et lui donnent une place d'honneur dans la maison. Il deviendra le centre de la prière familiale, car ils ont la conviction que la famille est née de cette croix.
            Si un problème survient, si un conflit éclate, c'est devant cette croix que les époux viennent trouver se­cours. Ils n'iront pas chez un avocat, ils ne consulteront pas un diseur de bon­ne aventure ou un astrologue, ils ne compteront pas sur un psychologue pour régler leurs affaires.
            Non, ils iront devant leur Jésus, de­vant la croix. Ils se mettront à genoux et c'est devant Jésus qu'ils verseront leurs larmes, qu'ils crieront leur souffrance et, surtout, échangeront leur pardon. Ils ne s'endormiront pas le cœur lourd, car ils auront eu recours à leur Jésus, au Seul qui a la puissance de sauver.
            Ils apprendront à leurs enfants à embrasser la croix chaque jour et à ne pas se coucher comme des païens, sans avoir remercié Jésus. Pour les enfants, aussi loin qu'ils s'en souviennent, Jésus est l'ami de la famille, que l'on respecte et que l'on embrasse.
            Ces enfants ne reçoivent pas de « nounours » à étreindre durant la nuit pour se sentir en sécurité. Mais ils disent « bonne nuit » à Jésus et embras­sent la croix. Ils s'endorment avec Jésus, pas avec une peluche. Ils savent que Jésus les garde dans ses bras et qu'ils n'ont rien à craindre, leurs peurs s'éteignent dans leur baiser à Jésus.

 

 

Neuvaine irrésistible au Sacré-Coeur de Jésus

Publiée le 17-01-2014

Le Padre Pio récitait très souvent cette Neuvaine Irrésistible ". Les promesses de Jésus, exprimées par Padre Pio dans cette prière ne pouvaient pas laisser le Cœur de Jésus insensible. Voilà cette neuvaine:

" O mon Jésus qui avez dit: " En vérité, en vérité, je vous le dis, demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et il vous sera répondu, voilà que je frappe, je cherche, je demande telle grâce "...
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père - Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous !

" O mon Jésus qui avez dit " En vérité, en vérité, je vous le dis, tout ce que vous demanderez à mon Père en mon nom, il vous l'accordera ! " Voici qu'à Votre Père, en Votre Nom, je demande telle grâce... "
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père -Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous

" O mon Jésus qui avez dit: " En vérité, en vérité, je vous le dis, le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point! " voici que, m'appuyant sur l'infaillibilité de Vos Saintes Paroles, je demande telle grâce... "
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père - Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous !

Et comme " résumé " de ces supplications, on terminait en disant:
" O Cœur Sacré de Jésus, à qui Il est impossible de ne pas avoir compassion des malheureux, ayez pitié de nous, pauvres pécheurs, et accordez-nous la grâce que nous vous demandons par l'intercession du Cœur Immaculé de Marie, Votre et notre tendre Mère... "
Une invocation à saint Joseph, si puissant sur le Cœur de son Fils adoptif, Jésus, et un " Salve Regina ".

 

 

Archives