Accueil > Evénements > Actualité

Actualité

Prière en famille...

Publiée le 30-08-2015

26 août 2015 – Audience Générale

     Mais aimons-nous un peu le Seigneur? La pensée de Dieu nous émeut-elle, nous émerveille-t-elle, nous attendrit-elle?

   

26 août 2015 – Audience Générale

     Réussissons-nous à penser à Dieu comme à la caresse qui nous tient en vie, avant laquelle il n’existe rien? Une caresse de laquelle rien, même pas la mort, ne peut nous détacher?

 

26 août 2015 – Audience Générale

     Cela n’est-il pas impressionnant? Cela n’est-il pas impressionnant que Dieu nous caresse avec un amour de Père? C’est si beau!

 

Lire la suite

Un chapelet comme cadeau de rentrée des classes, dans les écoles catholiques

Publiée le 18-08-2015

     La prière du chapelet est un outil particulièrement pédagogique pour entrer dans l'Evangile et laisser entrer l'Evangile dans les âmes des enfants comme des adultes.
Avec la rentrée, ouvrir,  ouvrir à nouveau le cœur des enfants et des familles à cette prière mariale, est un beau cadeau pour la rentrée des classes, fait aux enfants, aux familles.
Ainsi, les enfants peuvent, à travers les Mystères du Rosaire, se confier à Notre-Dame, confier leurs joies et leurs peines, en confiance.
     Chaque école peut cueillir cette occasion de donner des chapelets pour faire un coin prière à l'entrée de l'école. Un coin prière dans la classe. Faire découvrir la prière du chapelet aussi par le dessin, le mime etc.
     La prière du chapelet apportera la paix et la joie dans les cœurs. L'ambiance à l'école en sera transformée.
     Déjà, un directeur diocésain de l'enseignement catholique, vient de prendre 500 chapelets pour les distribuer lors de la Messe de rentrée. Un curé de paroisse vient d'en prendre lui aussi, 500 pour donner à ses paroissiens pour octobre, le mois du Rosaire.

Pour recevoir des chapelets chez vous...
     La famille Missionnaire l'Evangile de la Vie ne cesse, depuis près de 20 ans, de répandre cette belle prière du Rosaire dans les familles, paroisses, écoles, mouvements, associations, pèlerinages, sans oublier l'évangélisation dans la rue par le chapelet.

     ... J'en demande à l'Evangile de la Vie : par lot de 100 chapelets (en plastique), avec le feuillet explicatif pour vivre cette prière (feuillet de 8 petites pages en couleur) : Offrande de 45€ port inclus pour 100 exemplaires. (SEULEMENT par lot de 100). (Offrande à l'ordre de AD-l'Evangile de la Vie, 32 Cours de la République - 84500 Bollène).


     Merci, de tout cœur. La prière du chapelet aidera de manière particulièrement précieuse à la sainteté des enfants, des jeunes.

     Bonne rentrée mariale. Dans la joie de savoir la prière du chapelet répandue partout en France... d'autant plus que la canonisation des parents de Sainte Sainte Thérèse nous encourage à prier le chapelet, à le prier en famille.

 

 

Lire la suite

Nous prions pour une France servante, comblée et humble, croyante, priante

Publiée le 15-08-2015

Méditation de clôture de la Neuvaine pour la France

Par le cardinal Barbarin :

Et maintenant, une France priante !

6a00d83451619c69e201bb07a754fb970dEn lisant l’histoire de cette femme infirme depuis dix-huit ans, toute courbée et incapable de se redresser, cette femme que Jésus interpelle en plein Evangile pour la guérir (Luc 13,10), parfois je pense à la France.

Ces neuf derniers mois, au fil des méditations de la Neuvaine, je ne suis certainement pas le seul à avoir vu venir dans ma prière tel ou tel personnage de l’Evangile, comme une figure symbolisant notre pays. Oui, chaque nation a son caractère, ses qualités et ses défauts, ses grâces et ses lieux de conversion. Comparer nos regards serait un exercice éclairant, un échange enrichissant.

Frédéric Ozanam écrivait dans une lettre à Niccolò Tommaseo : « Ah! La France est bien la Samaritaine de l'Evangile, elle est allée puiser bien des fois à des sources qui ne la désaltéraient point. Elle s'attachera à Celui qui lui promet l'eau vive, afin de n'avoir plus soif ».

En ce 15 août 2015, au terme de la belle aventure spirituelle de la Neuvaine, vécue dans la discrétion et la fidélité, pourquoi ne pas rapprocher notre pays de la Vierge Marie ? Rassurez-vous, je ne crois pas la France « immaculée », ni prête à être qualifiée de « toute sainte », comme nos frères d’Orient aiment à appeler la Mère de Dieu. Je sais que si la France a été appelée fille aînée de l’Eglise, la Vierge Marie, elle, en est la mère, comme l’a proclamée le Bienheureux Paul VI, au cours du Concile Vatican II. Donc, en regardant Marie, comme une fille regarde sa maman, notre pays pourrait trouver son modèle, son inspiration, renouveler sa vocation et son élan.

Chaque année, pour la fête de l’Assomption, nous lisons l’Evangile de la Visitation. Nous voyons Marie « se rendre avec empressement » dans la maison de Zacharie et saluer Elisabeth qui s’écrie avec ferveur : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni… ». Décidons-nous, nous aussi, à entrer résolument dans la « maison commune» de l’humanité, pour saluer ses habitants et nous laisser bénir par eux : « France ! N’es-tu pas, toi aussi, bénie entre toutes les nations ? Heureuse es-tu si tu crois à l’accomplissement des paroles qui te furent dites de la part du Seigneur. » Bénédiction qui peut prendre le ton d’une apostrophe !

Lire la suite

"Ce que le mal viole, ce n'est pas le bien car le bien est inviolable; on ne viole qu'un bien dégradé"

Publiée le 02-08-2015

Pensée de Simone Weil est rapportée par G. Thibon (dans la préface de La Pesanteur et la Grâce). Seuls les passages entre guillemets sont de Simone Weil.

L'attention religieuse nous élève donc au-dessus de "l'égarement des contraires" et du choix entre le bien et le mal. "Le choix, notion de bas niveau". Tant que je balance entre faire et ne pas faire une mauvaise action (par exemple, posséder ou non cette femme qui s'offre à moi, trahir ou ne pas trahir cet ami), même si je choisis le bien, je ne m'élève guère au-dessus du mal que je repousse. Pour que ma "bonne" action soit vraiment pure, il faut que je domine cette oscillation misérable et que le bien que j'accomplis au-dehors soit la traduction exacte de ma nécessité intérieure. La sainteté ressemble en cela à l'abjection: de même qu'un homme très vil n'hésite pas à posséder une femme quand sa passion parle ou à trahir son ami si son intérêt l'exige, de même un saint n'a pas à choisir pour rester pur ou fidèle; il ne peut pas faire autrement; il va vers le bien comme la l'abeille vers la fleur. Le bien qu'on choisit en le mettant en balance avec le mal n'a guère qu'une valeur sociale; aux yeux de Celui qui voit dans le secret, il procède des mêmes mobiles et revêt la même vulgarité que le mal. D'où la parenté souvent constatée entre certaines formes de "vertu" et le péché corrélatif; vol et respect bourgeois de la propriété, adultère et "honnête femme", caisse d'épargne et gaspillage, etc. Le vrai bien ne s'oppose pas au mal (pour s'opposer directement à quelque chose, il faut être au même niveau): il le transcende et l'efface. "Ce que le mal viole, ce n'est pas le bien car le bien est inviolable; on ne viole qu'un bien dégradé."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une paroisse de 13000 fidèles, et pas un divorce... La recette...

Publiée le 02-08-2015

     À Siroki Brijeg, parmi les 13 000 fidèles, on ne compte pas un seul di­vorce. De mémoire d'homme, pas une seule famille n'a éclaté. L'Herzégovine jouit-elle d'une faveur exceptionnelle de la part du Ciel ? Existe-t-il un truc magique contre le démon de la division ?
            La réponse est très simple ! Durant des siècles, sous domination turque puis communiste, les Croates ont cruellement souffert, car on voulait ar­racher leur foi chrétienne. Ils savent par expérience que leur salut vient de la Croix du Christ ;  il ne vient pas des projets de désarmement, de l'aide hu­manitaire ou des traités de paix, même si parfois ces réalités apportent quelques bienfaits.
            La source du Salut, c'est la Croix du Christ ! Ces gens ont une sagesse, ils ne se laissent pas tromper lorsqu'il s'agit de la vie ou de la mort. C'est pourquoi ils ont lié de façon indissociable le maria­ge à la Croix du Christ. Ils ont fondé le mariage qui donne la vie humaine sur la Croix qui donne la vie divine.
            La tradition croate du mariage est si belle qu'elle commence à faire école en Europe et en Amérique ! Lorsqu'un jeune couple se prépare au mariage, on ne lui raconte pas qu'il a trouvé la personne idéale, le meilleur parti. Non ! Que dit le prêtre ? :

« Tu as trouvé ta croix. Et c'est une croix à aimer, une croix à porter,
une croix qu'il ne faudra pas rejeter mais chérir. »


            Ces paroles prononcées en France laisseraient le fiancé muet de stupeur. Mais en Herzégovine, la Croix évoque l'amour, et le crucifix est le trésor de la maison.
            Lorsque les fiancés se rendent à l’église, ils apportent avec eux un cruci­fix. Ce crucifix est béni par le prêtre, et au cours de l'échange des consente­ments, il revêt une importance centra­le. En effet, la fiancée pose sa main droite sur la croix ;  à son tour, le fian­cé pose sa main sur celle de sa fiancée, et les deux mains se trouvent ainsi réunies sur la croix, fondées sur la croix. Le prêtre pose son étole sur les mains des fiancés qui prononcent alors leurs consentements et se promettent fidélité selon le rite de l’Église.
            Après cela, les mariés ne s'embrassent pas, mais ils embrassent la croix. Ils savent qu'ils embrassent ainsi la source de l'amour.
            Celui qui s'approche et voit leurs mains étendues sur la croix comprend que si le mari abandonne sa femme ou que la femme abandonne son mari, alors, c'est la croix qu'ils lâchent. Et lorsqu'on a lâché la croix, il ne reste rien, on a tout perdu, car on a lâché Jésus, on a perdu Jésus.
            Après la cérémonie, les mariés rap­portent ce crucifix et lui donnent une place d'honneur dans la maison. Il deviendra le centre de la prière familiale, car ils ont la conviction que la famille est née de cette croix.
            Si un problème survient, si un conflit éclate, c'est devant cette croix que les époux viennent trouver se­cours. Ils n'iront pas chez un avocat, ils ne consulteront pas un diseur de bon­ne aventure ou un astrologue, ils ne compteront pas sur un psychologue pour régler leurs affaires.
            Non, ils iront devant leur Jésus, de­vant la croix. Ils se mettront à genoux et c'est devant Jésus qu'ils verseront leurs larmes, qu'ils crieront leur souffrance et, surtout, échangeront leur pardon. Ils ne s'endormiront pas le cœur lourd, car ils auront eu recours à leur Jésus, au Seul qui a la puissance de sauver.
            Ils apprendront à leurs enfants à embrasser la croix chaque jour et à ne pas se coucher comme des païens, sans avoir remercié Jésus. Pour les enfants, aussi loin qu'ils s'en souviennent, Jésus est l'ami de la famille, que l'on respecte et que l'on embrasse.
            Ces enfants ne reçoivent pas de « nounours » à étreindre durant la nuit pour se sentir en sécurité. Mais ils disent « bonne nuit » à Jésus et embras­sent la croix. Ils s'endorment avec Jésus, pas avec une peluche. Ils savent que Jésus les garde dans ses bras et qu'ils n'ont rien à craindre, leurs peurs s'éteignent dans leur baiser à Jésus.

 

 

"Nous ne pouvons pas ignorer l'enseignement de Jean Paul II"

Publiée le 21-07-2015

Mgr George Gänswein, Préfet de la Maison Pontificale et secrétaire de Benoît XVI, a été longuement interrogé dans Zenit. Benoît-et-moi a publié un extrait qui a trait à la communion aux personnes divorcées ayant contracté une nouvelle union :

"[I]l y a vingt ans, Jean-Paul II, après une tractation longue et difficile, n'a pas accepté que les chrétiens remariés puissent accéder à l'Eucharistie. A présent, nous ne pouvons pas ignorer son magistère et changer les choses. Pourquoi certains pasteurs veulent-ils proposer ce qui n'est pas possible? Je ne sais pas. Peut-être cèdent-ils à l'esprit de l'époque, peut-être se laissent-ils guider par les applaudissements humains causés par les médias ... Être critique contre les médias est certainement moins agréable; mais un pasteur ne doit pas décider sur la base des applaudissements ou non des médias; la mesure est l'Evangile, la foi, la saine doctrine, la tradition.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rénover la Chapelle de l'Evangile de la Vie

Publiée le 19-07-2015

 chers amis,

    Dire à Jésus qu’on l’aime passe par la beauté de sa Maison. Aussi, après avoir fait d’importants travaux de toiture (il ne pleut plus dans la chapelle de l’Evangile de la Vie), nous devons maintenant franchir une nouvelle étape : réparer le plafond de la chapelle, bien abimé, datant du XVIIIème siècle.  De même, il devient urgent de traiter, protéger, nettoyer le retable, lui rendant sa lumière, sa beauté. Le retable sera nettoyé, les parties manquantes des sculptures seront reconstituées.

     Le Jubilé de la Miséricorde approche. De nombreuses personnes et de nombreux groupes viendront vivre pendant cette année, l’Adoration Eucharistique aux intentions de la vie et de la famille.

     Trouver notre chapelle plus belle pour Jésus, est un moyen par lequel je désire tant que les personnes franchissant le seuil de la chapelle puissent découvrir, redécouvrir, comprendre le travail de beauté intérieure que réalise la Miséricorde lorsqu’elle se déverse dans les cœurs.

     C’est précisément dans ce but que nous lançons ce nouveau chantier. Permettre, à travers des travaux extérieurs, que la Tendresse de Dieu puisse rejoindre, toucher, transformer, refaire à neuf les âmes, par sa Miséricorde répandue largement dans les âmes.

     Regardez le teaser annonçant ces travaux et le nécessaire appel de dons pour réaliser cette étape. N’hésitez pas à créer le buz autour de vous par ces images d’espérance !

     Je vous en remercie de tout cœur. Ensemble, portons dans la prière cette étape. Je confie vos personnes, vos familles, vos intentions à Notre-Dame, ainsi qu’à Saint Maximilien-Marie Kolbe, un des protecteurs de l’Evangile de la Vie, qui n’hésitait pas à se lancer dans des chantiers fous par amour pour Jésus et Marie. Par amour pour le salut des âmes.

Abbé Lelièvre

 

COMMENT NOUS AIDER :

  • porter cette étape de travaux dans votre prière personnelle, familiale
  • visiter la page du CREDOFUNDING dont nous sommes partenaires et qui porte avec nous ce projet pour l'évangélisation, à travers la beauté rendue à notre chapelle.
  • faire un don : cliquer sur Evangile de la Vie. Un reçu fiscal vous sera envoyé.

 

 

Neuvaine irrésistible au Sacré-Coeur de Jésus

Publiée le 17-01-2014

Le Padre Pio récitait très souvent cette Neuvaine Irrésistible ". Les promesses de Jésus, exprimées par Padre Pio dans cette prière ne pouvaient pas laisser le Cœur de Jésus insensible. Voilà cette neuvaine:

" O mon Jésus qui avez dit: " En vérité, en vérité, je vous le dis, demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et il vous sera répondu, voilà que je frappe, je cherche, je demande telle grâce "...
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père - Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous !

" O mon Jésus qui avez dit " En vérité, en vérité, je vous le dis, tout ce que vous demanderez à mon Père en mon nom, il vous l'accordera ! " Voici qu'à Votre Père, en Votre Nom, je demande telle grâce... "
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père -Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous

" O mon Jésus qui avez dit: " En vérité, en vérité, je vous le dis, le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point! " voici que, m'appuyant sur l'infaillibilité de Vos Saintes Paroles, je demande telle grâce... "
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père - Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous !

Et comme " résumé " de ces supplications, on terminait en disant:
" O Cœur Sacré de Jésus, à qui Il est impossible de ne pas avoir compassion des malheureux, ayez pitié de nous, pauvres pécheurs, et accordez-nous la grâce que nous vous demandons par l'intercession du Cœur Immaculé de Marie, Votre et notre tendre Mère... "
Une invocation à saint Joseph, si puissant sur le Cœur de son Fils adoptif, Jésus, et un " Salve Regina ".

 

 

Archives

Site par Vive la Vie . Plan du site . Mentions légales . Parmi nos amis . Flux RSS . Twitter . Mis à jour le 30 août 2015 - Site accessible sur smartphone

Famille Missionnaire de l'Evangile de la Vie - 32, cours de la République - 84500 BOLLENE