Accueil > Evénements > Actualité

Actualité

L'Evangile de la Vie de février

Publiée le 19-01-2017

    Découvrez le journal de la Famille Missionnaire l'Evangile de la Vie. Il est publié six fois par an, depuis près de 22 ans. Le numéro de février parait dans quelques jours. Recevez-le sur simple demande, gratuitement : ici    -- Pour s'abonner pour cette année 2017 : ici   --- pour faire un don, nous soutenir dans l'annonce et le service de l'Evangile de la Vie : ici

 

Dans ce numéro : en exclusivité, la vie d'un jeune de 15 ans, Carlo Acutis, mort d'une leucémie en 2006, dont le procès diocésain s'est terminé en novembre 2016.

Le Pape soutient la Marche pour la Vie

Publiée le 19-01-2017

    Ce n'est pas la première fois que le Pape François soutient la Marche pour la Vie. On sait tout son amour pour la vie naissante. Chaque semaine, au cours de l'audience du mercredi, il bénit des mamans qui attendent un enfant. Dimanche 15 janvier (photo ci-contre), lors de sa visite dans une aproisse de Guidonia, il a béni des mamans enceintes.

     Cette année, le soutient du Saint-Père revêt un caractère bien particulier : Dans l'Eglise, elle est marquée par le centenaire des apparitions de Notre-Dame à Fatima. Lorsqu'on lit les enseignements de Jean Paul II et Benoit XVI à Fatima, il est clair que la vie et la famille sont au centre du message de Notre-Dame à Fatima : appel à la prière, à la conversion, au sacrifice pour la conversion des pécheurs.

     Puis, en France; nous vivons une année électorale. Et le soutient vient au moment où le gouvernement veut faire taire, par la "loi d'entrave à l'avortement" les personnes qui veulent aider les couples, les femmes seules, attendant un enfant. C'est un encouragement pour chacun de nous à servir la vie naissante, la protéger, la défendre, écouter les engaoisses, la solitude et être le bon samaritain dont parle souvent le Pape François.

 

Jean-Marie Le Méné sur RCF Vendée : ici

S'il vous plaît, donnez-nous un peu de chaleur !

Publiée le 19-01-2017

     Chers amis, il fait froid... aussi à l'Evangile de la Vie ! Si la chapelle est maintenant bien chauffée... Nous venons de mettre deux radiateurs (fuilde caloporteur) dans la cuisine pour élever la température et passer de 11 degrés à une température normale de 18-19. En attendant l'achat d'une grosse chaudière pour équiper le reste de la maison, nous devons vraiment investir dans des radiateurs et tirer un cable pour les chambres. Alors, je m'adresse à vous, s'il vous plaît, pour nous donner un peu de chaleur ...

     Nous devons trouver pour 9 radiateurs (530€ pièce avec cable et prise) au total ... 4770€. C'est une dépense qui n'était pas prévue, mais l'hiver est bien là !

Pour faire un don sécurisé  ICI - Vous recevrez un reçu fiscal.

Un grand merci

Abbé Lelièvre

 

Les consignes pratiques

Publiée le 19-01-2017

Accès à la place Denfert-Rochereau :

Nous déployons un dispositif très important, en lien avec les services de la Préfecture de Police de Paris

L’accès à tout type de véhicules sera strictement interdit sur un large périmètre autour de la place Denfert-Rochereau : nous vous invitons à privilégier les transports en commun… ou la marche à pieds !

La mobilisation est sans précédent et il fera frais : nous comptons sur votre ponctualité pour lancer la manifestation à 13h30 !!!
Accès conseillés en transports en commun :

Gare Montparnasse (SNCF + Métro lignes 4, 6, 12 et 13) puis 800m à pieds via avenue du Maine et rue Froidevaux

Métro Raspail (lignes 4 et 6) puis 400m à pieds via Boulevard Raspail

Métro Gaieté (ligne 13) puis 600m à pieds via Avenue du Maine et Rue Froidevaux

Métro Mouton-Duvernet (ligne 4) puis 300m à pieds via Avenue du Général Leclerc

Métro Alesia (ligne 4) puis 600m à pieds via Avenue du Général Leclerc

Métro Saint-Jacques (ligne 6) puis 200m via Boulevard Saint-Jacques

Métro Glacière  (ligne 6) puis 200m via Boulevard Saint-Jacques

RER B Denfert-Rochereau

RER B Cité Universitaire
Attention

La station de métro (lignes 4 et 6) Denfert-Rochereau sera fermée

L’avenue Denfert-Rochereau sera fermée : si vous sortez à la station RER B Port-Royal, nos équipes vous indiqueront le bon accès


Manifestants arrivant en bus :

Le responsable de votre bus recevra des consignes particulières qu’il vous transmettra avant l’arrivée à la manifestation

Tous à Paris le 22 janvier !!!

Dimanche 22 janvier, la Marche pour la Vie

Publiée le 18-01-2017

     "Tous concernés par l'avortement". De près ou de loin, la question concerne nos générations. Des questions objectives se posent que nous ne pouvons pas, que nous ne pouvons plus ignorer.

     La Marche pour la Vie veut rejoindre chacun.

     La grande question qui se pose, et dont nous avons tous une part de responsabilité, est inscrite dans la conscience de chaque personne depuis le matin du monde : "Choisis la vie... Je te demanderai compte du sang de ton frère" (Deutéronome)

site de la Marche

Evêques qui soutiennent la Marche pour la Vie

Publiée le 18-01-2017

Evêques de toute la France, ils soutiennent la Marche Pour La Vie

Mgr Marc Aillet, Évêque de Bayonne, Lescar et Oloron.

Mgr Michel Aupetit, Évêque de Nanterre.

Cardinal Philippe Barbarin, Archevêque de Lyon

Mgr Jean-Pierre Batut, Évêque de Blois.

Mgr Jacques Benoit-Gonnin, Évêque de Beauvais, Noyon et Senlis.

Mgr Alain Castet, Évêque de Luçon.

Mgr Jean-Pierre Cattenoz, Archevêque d’Avignon.

Mgr Raymond Centène, Évêque de Vannes.

Mgr, m.e.p. Georges Colomb, Évêque de La Rochelle et Saintes.

Mgr Emmanuel Delmas, Évêque d’Angers.

Mgr Vincent Dollmann, Évêque auxiliaire de Strasbourg.

Mgr Bernard Ginoux, Évêque de Montauban.

Mgr Hervé Gosselin, Évêque d’Angoulême.

Mgr Christian Kratz, Évêque auxiliaire de Strasbourg.

Mgr Dominique Lebrun, Archevêque de Rouen.

Mgr, op Jean Legrez, Archevêque d’Albi.

Mgr Philippe Mousset, Évêque de Périgueux et Sarlat.

Mgr Christian Nourrichard, Évêque d’Évreux.

Mgr Dominique Rey, Évêque de Fréjus-Toulon.

Mgr François Touvet, Évêque de Châlons

Mgr Abba Arhanasios, Évêque des Coptes Orthodoxes de France


Et aussi le cardinal Robert Sarah, Préfet de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des Sacrements

 

 

L'ouverture à la vie est un signe de l'ouverture à l'avenir !

Publiée le 18-01-2017

Benoit XVI, 5 juin 2011 – Homélie de la Messe à Zagreb

------------------------------------------------

      "Dans la société d’aujourd’hui, la présence des familles chrétiennes exemplaires est plus que jamais nécessaire et urgente. Malheureusement, nous devons constater, spécialement en Europe, que se répand une sécularisation qui porte à la marginalisation de Dieu dans la vie et à une croissante désagrégation de la famille. On absolutise une liberté sans engagement pour la vérité, et on entretient comme idéal le bien-être individuel à travers la consommation des biens matériels et des expériences éphémères, négligeant la qualité des relations avec les personnes et les valeurs humaines plus profondes ; on réduit l’amour à une émotion sentimentale et à une satisfaction de pulsions instinctives, sans s’engager à construire des liens durables d’appartenance réciproque et sans ouverture à la vie. Nous sommes appelés à contester une telle mentalité ! Auprès de la parole de l’Église, le témoignage et l’engagement des familles sont très importants, votre témoignage concret, surtout pour affirmer l’intangibilité de la vie humaine de la conception à sa fin naturelle, la valeur unique et irremplaçable de la famille fondée sur le mariage et la nécessité de mesures législatives qui soutiennent les familles dans la tâche d’engendrer et d’éduquer les enfants. Chères familles, soyez courageuses ! Ne cédez pas à la mentalité sécularisée qui propose la cohabitation comme préparatoire, ou même substitutive au mariage ! Montrez par votre témoignage de vie qu’il est possible d’aimer, comme le Christ, sans réserve, qu’il ne faut pas avoir peur de s’engager pour une autre personne ! Chères familles, réjouissez-vous de la paternité et de la maternité ! L’ouverture à la vie est signe d’ouverture à l’avenir, de confiance dans l’avenir, de même que le respect de la morale naturelle libère la personne au lieu de l’humilier ! Le bien de la famille est aussi le bien de l’Église. Je voudrais rappeler tout ce que j’ai affirmé dans le passé : «L’édification de chaque famille chrétienne se situe dans le contexte de la famille plus vaste de l’Église, qui la soutient et la conduit avec elle… Et, réciproquement, l’Église est édifiée par les familles, 'petites Églises domestiques' » (Discours d’ouverture du Congrès ecclésial diocésain de Rome, 6 juin Insegnamenti di Benedetto XVI, I, 2005, p. 205). "

Soyez des chrétiens courageux, pas des chrétiens de parking !

Publiée le 17-01-2017

« Soyez courageux », « ne devenez pas paresseux », ne vous arrêtez pas pour que « votre espérance se réalise pleinement »: tel est l’appel et le souhait du pape François qui avertit les chrétiens « arrêtés » – ou « garés », comme il dit – sur « le parking de l’Église » dans son homélie prononcée, ce mardi 17 janvier 2017, dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe au Vatican, indique L’Osservatore Romano.

« La vie du chrétien est une vie courageuse », affirme le pape en commentant la Lettre aux Hébreux, première lecture de la liturgie du jour: le courage « est un mot que saint Paul aime beaucoup » et quand l’apôtre réfléchit à l’attitude du chrétien face à la vie, « il nous parle de l’entraînement que font dans le stade, dans la salle de sport, ceux qui veulent gagner » et il explique qu’il faut « du courage pour aller de l’avant sans honte ».

Le courage est le contraire de la paresse, poursuit le pape: « Un chrétien paresseux … est renfermé là, il a tous les avantages, il ne doit pas lutter, il est à la retraite », et « passer toute sa vie à la retraite c’est triste ». Les « chrétiens paresseux, les chrétiens qui n’ont pas envie d’aller de l’avant » vivent « dans le frigo », estime le pape, « pour que tout reste comme cela ».

En utilisant une autre image de la vie quotidienne, le pape affirme qu’il y a beaucoup de « chrétiens garés » qui « ont trouvé dans l’Église un beau parking ». « Et quand je dis chrétiens, je dis laïcs, prêtres, évêques… Tous »,  précise le pape François: « Pour eux, l’Église est un parking qui garde la vie et ils avancent avec toutes les assurances possibles. »

« Ces chrétiens arrêtés » rappellent au pape « quelque chose que nos grands-parents Homélie du parking, à Sainte-MarthenouHomélie du parking, à Sainte-Marthes disaient quand nous étions enfants : ‘Attention à l’eau stagnante, celle qui ne coule pas, c’est la première à s’abîmer’ ».

Mais pourquoi les chrétiens paresseux sont-ils ainsi? interroge le pape: « Parce qu’ils n’ont pas d’espérance », estime-t-il, or, l’espérance est « une ancre sûre et solide pour notre vie », dit le passage biblique. « L’espérance est l’ancre, fait remarquer le pape,  nous l’avons lancée et nous sommes accrochés à la corde », mais pas pour rester arrêtés : « L’espérance, c’est lutter, agrippés à la corde, pour arriver là », elle permet de vivre « en regardant toujours en avant avec courage ».

On pourrait objecter, poursuit le pape : « Oui, Père, mais il y a des moments durs, où tout semble sombre, que dois-je faire ? » La réponse est : « Agrippe-toi à la corde et supporte ». « La vie n’est offerte à aucun de nous, nous devons lutter pour avoir la vie ou la supporter ». Ce n’est pas un hasard, souligne le pape, si « courage » et « supporter » sont deux mots « que Paul emploie beaucoup, beaucoup dans ses lettres ».

Le pape François invite les baptisés à se demander : « Suis-je un chrétien garé, paresseux ou un chrétien courageux ? Suis-je un chrétien qui veut toutes les sécurités ou suis-je un chrétien qui prend des risques ? Suis-je un chrétien fermé ou un chrétien des horizons, d’espérance ? »

Et encore : « Comment va mon espérance ? Mon cœur est-il ancré dans l’horizon, suis-je agrippé à la corde et est-ce que j’y crois même dans les moments durs ? Et dans les moments durs, suis-je capable de supporter parce que je sais que Dieu ne déçoit pas, je sais que l’espérance ne déçoit pas ? »

En concluant, le pape a prié pour que Dieu « donne la grâce de dépasser les égoïsmes parce que les chrétiens garés, les chrétiens arrêtés, sont égoïstes ».

 

Source Zenit

 

Au coeur des éléctions 2017 : la famille et l'enfant à naître

Publiée le 17-01-2017

     Lors de ses voeux, Mgr Scherrer, évêque de Laval, a évoqué quelques critères pour voter, à commencer par la défense de la famille et de l'enfant à naître

"Tout en se gardant, bien sûr, de donner des consignes de vote, les évêques nous rappellent que le choix de nouveaux parlementaires et d’un futur président ne saurait se faire sans la prise en compte de critères aussi décisifs que le soutien inconditionnel de la famille, la défense des plus vulnérables, à commencer par l’enfant à naître,"

Avec Marie qui défait les noeuds à l'Evangile de la Vie

Publiée le 17-01-2017

     Ce mardi, 14 personnes ont participé à la première rencontre de l'année 2017. Année mariale avec le centenaire des apparitions de Notre-Dame à Fatima. Une fervente prière, confiante, en la toute puissante intercession de Marie, venue défaire les noeuds de notre âme, de nos familles, de notre pays.

     Prochaine étape, le 11 février de 8h30  11h30

La loi morale n'est pas quelque chose qui emprisonne une personne, c'est exactement le contraire

Publiée le 17-01-2017

     «La loi morale n'est pas quelque chose qui emprisonne une personne, c'est exactement le contraire: la loi morale libère la personne et l'oriente à faire le bien. En effet, quand il n'y a pas de respect pour la loi morale, on voit se réaliser des situations chaotiques et moralement, il se passe une sorte d'emprisonnement. Pour les personnes de foi, nous pouvons dire que la loi divine libère, et n'est pas une chose négative. Et puis enseigner la loi morale est un grand acte de charité envers le prochain parce qu'elle indique le chemin vers la liberté authentique et la félicité. Il est impossible d'affirmer qu'une personne peut trouver une quelconque forme de bonheur en péchant»."

Cardinal Burke

Source

Le dernier défi du Diable au Créateur

Publiée le 16-01-2017

20.6.2015

  

   "Ce que nous vivons de déconstruction de la famille : “ C’est le dernier défi que le diable lance au Dieu créateur, en lui disant : « Je vais te montrer comment je construis une création alternative à la tienne et tu verras que les hommes diront : on est mieux ainsi. Toi, tu leur promets la liberté, je leur propose d’être arbitres. Toi, tu leur donnes l’amour, moi je leur offre des émotions. Tu veux la justice, et moi, l’égalité parfaite qui annule toute différence.


     J’ouvre une parenthèse. Pour quoi dis-je : « création alternative » ? Parce que si nous retournons, comme Jésus nous le demande, au Principe, au dessein originel, à la manière dont Dieu a pensé la création, nous voyons que ce grand édifice qu’est la création est érigée sur deux colonnes : la relation homme-femme (le couple) et le travail humain. ... Nous sommes, par conséquent, face à l’intention diabolique de construire une création alternative, qui défie Dieu dans l’intention de voir l’homme finir par penser qu’on se trouve mieux dans cette création alternative ?”

2017 : Une année mariale

Publiée le 16-01-2017

     2017 : l'année du centenaire es apapritions de Notre-Dame à Fatima. Cela fait de cette année, de fait, une année spéciale, une année mariale ! C'est même une année Jubilaire à Fatima, qui se terminera à l'automne 2017.

     Le Pape François sera le quatrième Pape à se rendre au sanctuaire de Notre-Dame, à Fatima, pour le 13 mai prochain.

     Jean Paul II et Benoit XVI ont fortement parlé du message de Notre-Dame. Urgence de prier le rosaire. Conversion. Offrir des sacrifices pour la conversion des pécheurs.

---------------

- FATIMA : un livre à ne pas manquer. EXCLUSIF : entretien avec l'auteur.

- Enseignement du Pape Saint Jean Paul II à Fatima (en cours de traduction)

- Enseignement du Pape Benoit XVI (en cours)

chers parents, ne vous disputez pas devant vos enfants

Publiée le 16-01-2017

Lors de sa visite dans une paroisse romaine de Guidonia, dimanche 15 janvier 2017

---------------------------------------------------

     "Merci pour cette richesse que sont les enfants. C’est un grand don, d’avoir un enfant. Et aussi un grand problème, parce qu’ils pleurent, ils ne nous laissent pas dormir, on ne sait pas ce qu’ils font, mais c’est toujours une joie de les voir grandir : c’est la joie de la vie qui va de l’avant, de la vie qui va de l’avant et qui nous rajeunit. J’ai eu un professeur, quand j’étudiais au séminaire, il était professeur de philosophie… Et j’ai vu cet homme qui enseignait la philosophie, quelque chose d’abstrait, comment il jouait avec les enfants ! Il devenait jeune ! Parce que les enfants ont cette grâce de nous rendre jeunes.

     Je vous souhaite le meilleur, pour vous, avec vos petits enfants. Que le Seigneur vous rende heureux par ce don de la famille, des enfants… Il y aura des problèmes, un tas de problèmes ; mais à la fin, le fruit sera mûr et sera le fruit de votre travail, de votre patience, de votre enseignement, de votre exemple… C’est beau.

     Je me permets, excusez-moi, je me permets de vous donner un conseil. « Je sais déjà, Père, je sais ce que direz : envoyer cet enfant faire sa communion… » Non, non ! je vous donnerai un autre conseil. Il est normal que les époux se disputent, c’est normal. C’est un peu rare si un couple ne se dispute pas, c’est rare. C’est normal de se disputer, cela fait partie de la vie. Mais le conseil que je vous donne, que jamais vos enfants ne vous entendent ou ne vous voient pas vous disputer. Si vous voulez vous dire des choses, allez dans votre chambre, fermez la porte et dites tout, disputez-vous ! C’est sain, parce qu’il est sain aussi de s’épancher. Mais qu’ils ne le voient pas parce que les enfants souffrent, ils se sentent abandonnés quand leurs parents se disputent. Ceci est le premier conseil que je vous donne.

     Et le second conseil n’est pas tant pour les enfants, il est pour vous. Si vous vous êtes disputés – ce qui est quelque chose de normal, de se disputer, dans le couple – ne finissez jamais la journée sans faire la paix. Parce que la guerre froide du lendemain est très dangereuse. Ne finissez pas la journée sans faire la paix.

     Mais le premier conseil concerne les enfants : que jamais ils ne voient leurs parents se disputer. Parce qu’ils souffrent. Et je vous souhaite le meilleur."

 

Le Cardinal Sarah soutient la Marche pour la Vie

Publiée le 15-01-2017

 

Je soutiens résolument . Je soutiens ce beau combat. Je soutiens l'engagement courageux de tous les défenseurs de la vie +RS

 

Récit du martyre d'un enfant de 6 ans : Hilarion

Publiée le 15-01-2017

     "Notre situation présente des similitudes avec l’ère de la persécution générale des chrétiens des premiers siècles de l’Église. De cette période nous possédons un exemple touchant du martyre de toute une paroisse dans la cité d’Abitène en Afrique du Nord pendant la persécution de Dioclétien. Le prêtre saint Saturnin était en train de célébrer la Sainte Messe du dimanche à laquelle assistait sa paroisse, toutefois secrètement, car il était interdit aux chrétiens de se rassembler pour la liturgie. La police fit soudainement irruption dans l’assemblée des fidèles et les arrêta tous. Les enfants de saint Saturnin, un veuf - ils étaient nés avant son ordination-, étaient aussi présents : Saturnin et Félix, lecteurs, Marie, une vierge consacrée, et Hilarion, un enfant de six ans. Tous les fidèles et leur curé furent emmenés au juge, puis emprisonnés avant d’être exécutés. Sur le chemin du tribunal ils rencontrèrent leur évêque Fundanus, qui revenait juste d’avoir commis l’acte d’apostasie. Quand le petit enfant Hilarion fut interrogé par le juge, il répondit : “Je suis chrétien et j’ai participé à la liturgie. J’y suis allé de plein gré, personne ne m’a contraint à y aller.” Le juge, qui avait pitié de lui, essaya de l’intimider en le menaçant de peines infantiles. Toutefois, le petit garçon ne fit qu’en rire. Alors le gouverneur lui dit : “Je te couperai le nez et les oreilles”. Hilarion répondit : “Vous pouvez le faire, mais de toute façon je suis chrétien.” Quand le proconsul eut donné l’ordre de les renvoyer à la prison pour l’exécution, le petit Hilarion avec tous les fidèles s’exclama : “ Grâces à Dieu". Par sa confession de foi et son martyre ce petit garçon, les autres adolescents, les pères et les mères de famille, fidèles, avec leur curé Saturnin firent ainsi réparation pour l’apostasie de leur évêque."

source

 

Fatima : le livre à ne pas manquer

Publiée le 15-01-2017

     Stanislas Muel est l’auteur d’un livre exceptionnel sur Fatima. Dans sa préface, le Cardinal Sarah écrit : « Je souhaite donc que ce beau livre soit lu dans les familles pour que le soleil de Fatima brille toujours plus dans les cœurs des enfants et de leurs parents”.

     Un très beau livre à offrir, à s'offrir : cadeau de mariage ou annoversaire de mariage... Pour simplement faire grandir nos enfants ... aux éducateurs, enseignents... aux prêtres, Evêques.. Un cadeau de Profession de Foi... De première Communion... Un prix de fin d'année pour les écoles...

  Disponible à l’Evangile de la Vie 32 Cours de la République - 84500 Bollène (24€ port inclus)

-----------------------------------------------------

-  Comment est venue cette idée de publier ce livre sur Marie comme éducatrice, à travers les apparitions de Fatima ?
     L’idée est venue lors d’un pèlerinage en famille à Fatima. Le message marial a touché le cœur de nos jeunes enfants de 4 et 5 ans à tel point que je me suis demandé pourquoi. Pourquoi? La réponse est simple. Marie est venue enseigner à trois enfants : Jacinthe, Lucie et François. A Fatima, Marie est donc éducatrice. Ce postulat a excité ma curiosité et je n’avais plus qu’une idée en tête : mettre en lumière cette pédagogie.


-        Personne n'y avait pensé avant, pourquoi ?
     Il y a eu de nombreux ouvrages sur Fatima ; beaucoup portent sur l'histoire des apparitions et des trois enfants mais aussi sur l’aspect prophétique des apparitions, sur Fatima face à l’histoire du XXème siècle, sur le 3ème secret… Mon idée a été de redécouvrir le coeur même du message. Le texte des apparitions est un véritable diamant ; il faut le désencombrer de tout ce qui l’entoure et le faire briller à la lumière. C’est objet de ce livre.


-        Que nous confie Marie à Fatima ?
     Marie est venue nous confier un secret : elle nous révèle comment obtenir de Dieu le salut des âmes et la paix dans le monde. La mission confiée est enthousiasmante et tous les membres de l’Eglise sont sollicités ; en échange de notre dévouement, Marie promet une place extraordinaire au Ciel : sur le trône de Dieu Lui-même.


-        Comment ce livre a-t-il été réalisé?
     J'ai souhaité un livre pédagogique et accessible aux enfants. Il a donc été rédigé avec la participation très active de deux mamans Mmes TOLLET et STOREZ. Chaque page est illustrée avec grande finesse, des couleurs chaudes et lumineuses, car Fatima c'est la lumière, la lumière de Dieu.


-      Permettez-moi cette question plus personnelle. Dans votre vie de couple, vie de famille, qu'est-ce que cela a changé ?
Fatima a donné du sens à notre vie et défini notre place dans l’Eglise. Oui Marie donne une mission à chaque foyer chrétien et les moyens pour y parvenir! Quelle sécurité et sérénité pour nous, parents ! La générosité des enfants est émouvante. En imitant Jacinthe, Lucie et François, tous les enfants peuvent suivre avec confiance le chemin tracé par la Vierge Marie et balisé dans ce livre.

 


 

les 10 commandements de la joie

Publiée le 14-01-2017

La joie à Dieu demanderas
Chaque matin fidèlement.

Calme et sourire montreras,
Même en cas de désagrément.

En ton coeur, tu te rediras:
«Dieu qui m'aime est toujours présent».

Sans cesse, tu t'appliqueras
À voir le bon côté des gens.

La tristesse tu banniras
De toi impitoyablement.

Plainte et critique éviteras;
Il n'est rien de plus déprimant.

À ton travail tu t'emploieras
D'un coeur joyeux allègrement.

Aux visiteurs réserveras
Un accueil bienveillant.

Les souffrants réconforteras
En t'oubliant totalement.

En répandant partout la joie,
Tu l'auras pour toi sûrement.

 

Abbé Gaston Courtois

 

 

 

Avortement : « C'est toute la société qui devrait se révolter »

Publiée le 13-01-2017

Vous avez été le premier évêque à participer à la Marche pour la Vie en 2010, pourquoi est-ce important que les évêques soient présents à ce rendez-vous ?

Pour moi, l'avortement est une question cruciale. Il est important que les évêques soient présents pour toutes les personnes en difficulté, en particulier les plus précaires ou les plus loin de Dieu. Cette année, le jour de la Marche pour la vie, je célébrerai les 10 ans de la mort de l'abbé Pierre à Esteville où il s'était retiré. L'abbé Pierre est emblématique du cri lancé pour les plus démunis. Or, y a-t-il plus démuni que l'embryon menacé, l'enfant à naître dont on peut décider qu'il ne naîtra pas ? « Tout est lié » dit le Pape François : « Un chemin éducatif pour accueillir les personnes faibles de notre entourage, qui parfois dérangent et sont inopportunes, ne semble pas praticable si l'on ne protège pas l'embryon humain, même si sa venue cause de la gêne et des difficultés » (Laudato si' n° 120).

 

Lire la suite

La pureté d’intention

Publiée le 13-01-2017

Le pape François a encouragé le chrétien à suivre Jésus même si sa recherche du salut est mêlée à d’autres désirs plus utilitaires, le 13 janvier 2017. En célébrant la messe dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, il a invité à marcher dans la foi, pas « trop poliment », sans craindre de « prendre des risques » ou même de se « ridiculiser ». Et il a rendu hommage aux femmes qui « sont plus courageuses ».

Le pape a médité sur l’Evangile du jour (Mc 2, 1-12) où Jésus revient à Capharnaüm : « Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, pas même devant la porte, et il leur annonçait la Parole ». « On peut penser que ces personnes suivaient Jésus pour leurs intérêts, pour avoir quelque chose (…) : la santé, une parole de réconfort ». Peut-être « leur pureté d’intention n’était pas totale, n’était pas parfaite ».

La pureté d’intention « est toujours mêlée… en nous aussi », a constaté le pape dans son homélie rapportée par L’Osservatore Romano : « combien de fois nous aussi avons suivi Jésus pour quelque intérêt, pour quelque chose, pour un avantage ». « La pureté d’intention est une grâce qui se trouve sur le chemin : l’important est de suivre Jésus, de marcher derrière Jésus ». Car la marche montre que l’on cherche « quelque chose… le salut ».

Lire la suite

La grande erreur de l'Occident

Publiée le 12-01-2017

     "La culture occidentale s'est progressivement organisée comme si Dieu n'existait pas : beaucoup aujourd'hui ont décidé de faire sans Dieu. Comme affirme Nietzsche, pour beaucoup, en occident, Dieu est mort. Mais c'est nous qui l'avons tué, nous qui sommes ses assassins et nos églises sont les cryptes et les tombes de Dieu. un bon nombre de fidèles ne les fréquentent plus, ne vont plus à l'église, pour éviter de sentir la putréfaction de Dieu. Mais agissant ainsi, l'homme ne sait plus qu'il il est et où il va. Il y a une sorte de retour au paganisme et à l'idolatrie; la science, la technologie, l'argent, le pouvoir, le succès, la liberté à outrance; les plaisirs sans limites, sont, aujourd'hui, nos dieux"

Cad Sarah

 

12-21 janvier Neuvaine de prière vers la Marche pour la Vie du 22 janvier à Paris

Publiée le 12-01-2017

     Dimanche 22 janvier aura lieu la Marche pour la Vie, à Paris. Nous voulons nous préparer par la prière, en invoquant l'Esprit Saint pour qu'il prépare nos coeurs à vivre cette Marche pour la Vie. Que le Saint Esprit fasse de nous des serviteurs joyeux, du don de la Vie, au cours de cette Marche. Et qu'il fortifie en chacun de nous, tout au long de l'année, l'appel des Papes à accueillir, respecter, défendre, protéger, servir la vie de chaque personne humaine depuis sa conception, jusqu'à son terme naturel.

Télécharger la prière à l'Esprit Saint que nous sommes appelés à prier.

 

Respect de la vie :

Publiée le 12-01-2017

Réalisation : Fondation Lejeune

 

0

Lire la suite

L'indissolubilité du mariage est dans la Parole de Dieu, vécue à travers l'Histoire de l'Eglise

Publiée le 11-01-2017

Extraits de la Conférence de Mgr Schneider, évêque auxiliaire d’Astana (Kazakhstan), donnée à la XXVe Fête du livre de Renaissance Catholique, le 4 décembre 2016 :

Arton570-eca50"Quand Notre-Seigneur Jésus-Christ a prêché les vérités éternelles il y a deux mille ans, la culture et l’esprit qui régnaient à cette époque lui étaient radicalement opposés. Concrètement, le syncrétisme religieux, le gnosticisme des élites intellectuelles et la permissivité morale étaient particulièrement contraires à l’institution du mariage. “Il était dans le monde, mais le monde ne l’a point connu”(Jean I, 10). Une grande partie du peuple d’Israël, en particulier les grands prêtres, les scribes et les pharisiens, rejetèrent le magistère de la Révélation divine du Christ et jusqu’à la proclamation de l’indissolubilité absolue du mariage : “Il est venu parmi les siens, mais les siens ne l’ont pas reçu” (Jean I, 11). Toute la mission du Fils de Dieu sur terre consistait à révéler la vérité : “C’est pourquoi je suis venu dans le monde, pour rendre témoignage à la vérité” (Jean 18, 37).

[...] Le commandement de ne pas se remarier après s’être séparé de son conjoint légitime, n’est pas une règle positive ou canonique de l’Église, mais parole de Dieu, comme l’enseignait l’apôtre saint Paul : “J’ordonne, non pas moi, mais le Seigneur” (1 Cor. 7, 10). L’Église a proclamé ces paroles de façon ininterrompue, interdisant aux fidèles validement mariés de contracter un mariage avec un nouveau partenaire. Par conséquent, l’Église, selon la logique Divine et humaine n’a pas la compétence d’approuver ne serait-ce qu’implicitement une cohabitation more uxorio en dehors d’un mariage valide, admettant ces personnes adultères à la sainte communion. Une autorité ecclésiastique qui promulgue des règles ou orientations pastorales prévoyant une telle admission, s’arroge un droit que Dieu ne lui a pas donné. Un accompagnement et discernement pastoral qui ne propose pas aux personnes adultères (ceux que l’on appelle les divorcés remariés) l’obligation divinement établie de vivre dans la continence comme condition sine qua non pour être admis aux sacrements, se révèle en réalité un cléricalisme arrogant, puisqu’il n’y a pas de cléricalisme plus pharisien que celui qui s’arroge des droits divins.

Lire la suite

"Je lance un appel pressant ..."

Publiée le 05-01-2017

     « A vous tous, frères et sœurs, je lance un appel pressant pour que vous fassiez tout ce qui est en votre pouvoir pour que la vie, toute vie, soit respectée depuis la conception jusqu’à son terme naturel. La vie est un don sacré, dont nul ne peut se faire le maître.»

     Saint Jean Paul II, 15 août 2004, à Lourdes

     Que faisons-nous de cet appel ?

     Participons nombreux à la Marche pour la Vie, dimanche 22 janvier, à Paris.

 

 

 

 

 

La Marche pour la vie recherche des bénévoles

Publiée le 03-01-2017

 

La Marche pour la Vie rassemblera le 22 janvier 2017 à Paris des milliers de personnes.

M

De nombreux indicateurs nous permettent d’affirmer qu’il y aura beaucoup de monde. Cette 11ème édition, encore davantage que les précédentes, promet une forte mobilisation, au moment même où le Parlement est en train de voter un nouveau délit d’entrave à l’IVG (qui porte atteinte à la liberté d’expression), et alors que s’ouvre une séquence particulière, avec les élections présidentielles et législatives, pour interpeller les responsables politiques à venir.

Organiser une manifestation demande un grand nombre de bénévoles, plus particulièrement depuis la mise en place de l’Etat d’urgence. A ce jour il nous manque près de 200 personnes pour boucler le dispositif important qui nous permettra de défiler sereinement dans les rues de Paris.

Lire la suite

2 fois 14 heures de route pour prier Marie qui défait les noeuds à l'Evangile de la Vie

Publiée le 26-12-2016

          « Je suis venue découvrir le tableau de Marie qui défait les nœuds et par la même occasion du Christ Miséricordieux, dans la chapelle de l’Evangile de la Vie, lors des journées du patrimoine, les 17 et 18 septembre 2016.
     Je suis venue confier à Marie qui défait les nœuds ma petite fille de 15 ans qui connait de graves soucis.
    A vrai dire, je ne pensais pas refaire le même trajet à peine 10 jours après, pour remercier et rendre grâce à Jésus et Marie.  En effet, à peine rentrée chez moi, le 20 septembre, après 14 heures de route, ma petite fille  de 15 ans, fait une fugue avec tentative de suicide.  Pendant ces cinq heures d’absence, j’ai prié avec mon autre petite fille.  A aucun moment nous avons douté que la situation allait s’arranger. Je ne pouvais pas ne pas venir remercier Marie qui défait les nœuds »

                                                                                     Une grand-mère qui rend grâce
 

pour venir prier Marie qui défait les noeuds à l'Evangile de la Vie

 

Le Pape encourage les nouveaux époux

Publiée le 16-12-2016

- Que la figure de Saint Dominique de Guzmán, son dévouement apostolique, vous rappelle, chers nouveaux époux, l’importance de l’éducation chrétienne dans votre famille.

- chers nouveaux époux, je souhaite que votre amour soit le miroir de celui, infini et éternel, de Dieu. 17.8.2016

-  Que l’exemple de charité de saint Vincent de Paul vous incite, chers époux, à construire une famille toujours ouverte aux pauvres et au don de la vie » - 28.9.2016

- "Le mois d’octobre est le mois missionnaire, où nous sommes invités à prier intensément la Vierge Marie, Reine des missions. Soyez missionnaires dans votre famille,en annonçant par la parole et par l’exemple l’Évangile du salut ». 5 octobre 2016

- "Donnez plus de place à la prière, surtout en ce Temps de l’Avent, pour que votre vie conjugale devienne un chemin de perfection chrétienne" 14.12.2016

Prière pour la France

Publiée le 17-07-2016

    Depuis plusieurs jours, d'intenses prières s'élèvent vers le Ciel, comme un cri, pour notre pays. Face à la désolation, nous avons tellement besoin de consolation, alors que nous traversons une nouvelle épreuve. Consolation que vient nous donner Notre-Dame, à travers la prière   

      Cette image-prière proposée : avec la prière pour la France de de Marcel Van, celle de Jean Paul II, prière à la Vierge Marie. Des paroles de Saint Pie X et de Marthe Robin sur la France qui sortira de l'impasse dans laquelle elle se trouve pour le moment, grâce à la prière. Une image-prière en six pages, format poche, il est urgent d'encourager cette grande prière pour la France.

     Cette image est un moyen concret d'évangélisation, pour aider à la prière familiale. pour distribuer dans les paroisses, mouvements, écoles, pélerinages.

     Pour recevoir cette image : par lot de 100 images, port inclus : participation aux frais suggérée de 12€ port inclus :  AD-l'Evangile de la Vie. 32 Cours de la République, 84500 Bollène.

 

 

 

 

 

 

    

Discours de Mère Teresa à Oslo lors du Prix Nobel - 10.12.1979

Publiée le 03-07-2016

Intégralité

     Remercions Dieu pour cette merveilleuse circonstance grâce à laquelle nous pouvons, tous ensemble, proclamer la joie de répandre la paix, la joie de nous aimer les uns les autres et la joie de savoir que les plus pauvres des pauvres sont tous nos frères et sœurs.
      Comme nous sommes réunis ici pour remercier Dieu de ce don de paix, je vous ai fait remettre la « Prière de la paix » que saint François d'Assise a dite il y a de nombreuses années. Je me demande s'il n'a pas ressenti, alors, exactement ce que nous ressentons aujourd'hui, ce pourquoi nous prions.
 

Lire la suite

Une paroisse de 13000 fidèles, et pas un divorce... La recette...

Publiée le 20-05-2016

     À Siroki Brijeg, parmi les 13 000 fidèles, on ne compte pas un seul di­vorce. De mémoire d'homme, pas une seule famille n'a éclaté. L'Herzégovine jouit-elle d'une faveur exceptionnelle de la part du Ciel ? Existe-t-il un truc magique contre le démon de la division ?
            La réponse est très simple ! Durant des siècles, sous domination turque puis communiste, les Croates ont cruellement souffert, car on voulait ar­racher leur foi chrétienne. Ils savent par expérience que leur salut vient de la Croix du Christ ;  il ne vient pas des projets de désarmement, de l'aide hu­manitaire ou des traités de paix, même si parfois ces réalités apportent quelques bienfaits.
            La source du Salut, c'est la Croix du Christ ! Ces gens ont une sagesse, ils ne se laissent pas tromper lorsqu'il s'agit de la vie ou de la mort. C'est pourquoi ils ont lié de façon indissociable le maria­ge à la Croix du Christ. Ils ont fondé le mariage qui donne la vie humaine sur la Croix qui donne la vie divine.
            La tradition croate du mariage est si belle qu'elle commence à faire école en Europe et en Amérique ! Lorsqu'un jeune couple se prépare au mariage, on ne lui raconte pas qu'il a trouvé la personne idéale, le meilleur parti. Non ! Que dit le prêtre ? :

« Tu as trouvé ta croix. Et c'est une croix à aimer, une croix à porter,
une croix qu'il ne faudra pas rejeter mais chérir. »


            Ces paroles prononcées en France laisseraient le fiancé muet de stupeur. Mais en Herzégovine, la Croix évoque l'amour, et le crucifix est le trésor de la maison.
            Lorsque les fiancés se rendent à l’église, ils apportent avec eux un cruci­fix. Ce crucifix est béni par le prêtre, et au cours de l'échange des consente­ments, il revêt une importance centra­le. En effet, la fiancée pose sa main droite sur la croix ;  à son tour, le fian­cé pose sa main sur celle de sa fiancée, et les deux mains se trouvent ainsi réunies sur la croix, fondées sur la croix. Le prêtre pose son étole sur les mains des fiancés qui prononcent alors leurs consentements et se promettent fidélité selon le rite de l’Église.
            Après cela, les mariés ne s'embrassent pas, mais ils embrassent la croix. Ils savent qu'ils embrassent ainsi la source de l'amour.
            Celui qui s'approche et voit leurs mains étendues sur la croix comprend que si le mari abandonne sa femme ou que la femme abandonne son mari, alors, c'est la croix qu'ils lâchent. Et lorsqu'on a lâché la croix, il ne reste rien, on a tout perdu, car on a lâché Jésus, on a perdu Jésus.
            Après la cérémonie, les mariés rap­portent ce crucifix et lui donnent une place d'honneur dans la maison. Il deviendra le centre de la prière familiale, car ils ont la conviction que la famille est née de cette croix.
            Si un problème survient, si un conflit éclate, c'est devant cette croix que les époux viennent trouver se­cours. Ils n'iront pas chez un avocat, ils ne consulteront pas un diseur de bon­ne aventure ou un astrologue, ils ne compteront pas sur un psychologue pour régler leurs affaires.
            Non, ils iront devant leur Jésus, de­vant la croix. Ils se mettront à genoux et c'est devant Jésus qu'ils verseront leurs larmes, qu'ils crieront leur souffrance et, surtout, échangeront leur pardon. Ils ne s'endormiront pas le cœur lourd, car ils auront eu recours à leur Jésus, au Seul qui a la puissance de sauver.
            Ils apprendront à leurs enfants à embrasser la croix chaque jour et à ne pas se coucher comme des païens, sans avoir remercié Jésus. Pour les enfants, aussi loin qu'ils s'en souviennent, Jésus est l'ami de la famille, que l'on respecte et que l'on embrasse.
            Ces enfants ne reçoivent pas de « nounours » à étreindre durant la nuit pour se sentir en sécurité. Mais ils disent « bonne nuit » à Jésus et embras­sent la croix. Ils s'endorment avec Jésus, pas avec une peluche. Ils savent que Jésus les garde dans ses bras et qu'ils n'ont rien à craindre, leurs peurs s'éteignent dans leur baiser à Jésus.

 

 

Neuvaine irrésistible au Sacré-Coeur de Jésus

Publiée le 17-01-2014

Le Padre Pio récitait très souvent cette Neuvaine Irrésistible ". Les promesses de Jésus, exprimées par Padre Pio dans cette prière ne pouvaient pas laisser le Cœur de Jésus insensible. Voilà cette neuvaine:

" O mon Jésus qui avez dit: " En vérité, en vérité, je vous le dis, demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et il vous sera répondu, voilà que je frappe, je cherche, je demande telle grâce "...
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père - Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous !

" O mon Jésus qui avez dit " En vérité, en vérité, je vous le dis, tout ce que vous demanderez à mon Père en mon nom, il vous l'accordera ! " Voici qu'à Votre Père, en Votre Nom, je demande telle grâce... "
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père -Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous

" O mon Jésus qui avez dit: " En vérité, en vérité, je vous le dis, le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point! " voici que, m'appuyant sur l'infaillibilité de Vos Saintes Paroles, je demande telle grâce... "
Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père - Cœur de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous !

Et comme " résumé " de ces supplications, on terminait en disant:
" O Cœur Sacré de Jésus, à qui Il est impossible de ne pas avoir compassion des malheureux, ayez pitié de nous, pauvres pécheurs, et accordez-nous la grâce que nous vous demandons par l'intercession du Cœur Immaculé de Marie, Votre et notre tendre Mère... "
Une invocation à saint Joseph, si puissant sur le Cœur de son Fils adoptif, Jésus, et un " Salve Regina ".

 

 

Archives