Accueil > Evénements > Actualité > De la crèche de Bethléem,, à celles d'Irak, de Syrie,... de France

Actualité

Imprimer la page

De la crèche de Bethléem,, à celles d'Irak, de Syrie,... de France

Publiée le 23-12-2014

     "Tandis qu'on se querelle icisur la présence de quelques crèches dans l'espace public, on ne s'indigne pas beaucoup de ces milliers de crèches vivantes, non seulement en Irak, mais aussi en Syrie, et chez nous… en France. Bien sûr, il ne s'agit pas de grotte ou d'étable, mais de voitures ou de cartons sur nos places, dans nos rues, dans des espaces publics qui restent pourtant souvent à l'abri de nos regards. Des hommes et des femmes dorment dehors, naissent dehors, et meurent dehors. Et la voix de l'abbé Pierre nous manque terriblement pour nous réveiller.

 

     Je m'incline religieusement devant l'enfant de la crèche, à côté du sapin, des cadeaux, des bûches… Me prosternerais-je aussi devant l'enfant de la rue? Jésus y est pourtant bien plus présent que dans un morceau de plâtre peint.

N'allez pas croire que je n'aime pas la crèche! Au contraire, il y a dans la géniale invention de François d'Assise comme un condensé de la Révélation: le Verbe s'est fait chair et cette chair est une nourriture… Et voilà, sous nos yeux, Dieu qui atterrit sur terre dans une mangeoire, à Bethléem, la maison du pain.

«Je ne puis craindre un Dieu qui pour moi s'est fait si petit», dit sainte Thérèse de L'Enfant Jésus. Si petit qu'Il pose par sa seule présence une question à notre conscience. Si grand qu'Il est le seul à pouvoir consoler nos peines les plus inconsolables."

Source

 

 

< Voir toutes les actualités

Archives