Accueil > Evénements > Actualité > Les citoyens doivent se manifester en masse pour montrer clairement que la défense de la vie est bel et bien un critère de vote

Actualité

Imprimer la page

Les citoyens doivent se manifester en masse pour montrer clairement que la défense de la vie est bel et bien un critère de vote

Publiée le 22-05-2014

L’initiative citoyenne européenne Un de nous interpelle les candidats aux élections européennes par un questionnaire sur la protection de la vie et de la dignité humaine : un critère de vote à prendre en compte, souligne Grégor Puppinck.

Les élections européennes ont en effet lieu du 22 au 25 mai 2014 dans les 28 états membres de l'Union européenne, et le 25 mai en France. Près de 500 millions de citoyens ont à choisir leurs 751 représentants (74 pour la France) au Parlement européen pour les cinq prochaines années.

Envoyé aux candidats dans toute l’Europe, le questionnaire, composé de 12 questions dont les réponses seront publiées sur le site d'Un de nous, permet de connaître la position de chaque candidat sur les principales questions bioéthiques (recherche sur l’embryon, sélection prénatale, PMA/GPA, euthanasie et objection de conscience) et sur la protection de la vie et de la dignité humaines.

Dans un entretien publié par Un de nous, Grégor Puppinck, responsable du Comité, encourage les citoyens « à contacter les candidats au Parlement européen » : « Il faut être conscient que l’initiative va à l’encontre du programme politique du pouvoir en place à Bruxelles et qu’une mobilisation jusqu’à la fin de la campagne des européennes est absolument nécessaire. »

Pour Grégor Puppinck, « les citoyens doivent se manifester en masse pour montrer clairement que la défense de la vie est bel et bien un critère de vote ».

Lors d'une déclaration publiée le 20 mars dernier, la Commission des épiscopats de la Communauté européenne (COMECE) appelaient à voter, en donnant une liste de points d’attention pour construire un continent « centré sur la solidarité » : le souci des plus pauvres, le respect de l’environnement, l’intégration des migrants et la protection de la vie humaine.

Réaffirmant leur soutien au projet européen, les évêques encourageaient les citoyens de l'UE « à engager un dialogue constructif, durant la campagne, avec leurs députés européens et les candidats à un mandat ».

 

 

 

 

< Voir toutes les actualités

Archives