Accueil > Evénements > Actualité > Avortement : Des signes positifs en Europe et aux États-Unis

Actualité

Imprimer la page

Avortement : Des signes positifs en Europe et aux États-Unis

Publiée le 03-02-2014

Extraits de l'article paru dans Famille Chrétienne, le 3 février 2014

"Pour ceux qui défendent la vie humaine, la priorité ne doit pas être seulement de dénoncer l’avortement et de soutenir les femmes en détresse, mais aussi d’étendre la reconnaissance de l’humanité de l’enfant à naître. Si son humanité est pleinement reconnue, et les progrès de la science œuvrent en ce sens, cette reconnaissance aura des conséquences majeures et positives sur l’ensemble de la société, en particulier une plus grande responsabilité de toute la société pour protéger et accueillir la vie.

La prise de conscience du respect que mérite la vie humaine prénatale semble enclenchée, en lien avec celle, accrue, de la violence de l’avortement pour l’enfant comme pour la mère. La volonté gouvernementale d’imposer un « droit » à l’avortement et d’en interdire la critique par l’extension du délit d’entrave va certainement contribuer à la prise de conscience sociale en alimentant le débat public sur l’avortement. Signe de cette prise de conscience : l’Initiative citoyenne européenne « Un de Nous » qui demande l’arrêt du financement européen de l’avortement et de la recherche destructrice sur les embryons humains a obtenu le soutien record de deux millions de personnes en quelques mois, et ces dernières années, outre l’Espagne, une douzaine de pays européens ont discuté ou adopté des lois visant à mieux protéger la vie prénatale et à davantage soutenir les femmes enceintes.

La Cour de Justice de l’Union européenne a affirmé que les embryons humains méritent la protection et le respect dus au titre de la dignité humaine. Le Parlement européen et le Conseil de l’Europe ont récemment demandé l’interdiction de l’avortement dans certaines circonstances, en particulier lorsqu’il vise à éliminer les filles. De même, une résolution, dite « Estrela », visant à faire de l’avortement un droit fondamental, a été rejeté en décembre dernier par le Parlement européen, et en France, les manifestants de la Marche pour la Vie sont chaque année plus nombreux et plus jeunes.

Aux États-Unis, seuls 12 % de la population américaine estiment encore que l’avortement est moralement acceptable. La transition culturelle en cours, qui repousse la frontière de l’humanité, est autant profonde que spectaculaire, et comme tous les véritables progrès, il sera exigeant pour la société, car il demande que nous soyons davantage humains, responsables et solidaires."

 

 

< Voir toutes les actualités

Archives