Accueil > Evénements > Actualité > Gender : lettre pastorale des évêques polonais

Actualité

Imprimer la page

Gender : lettre pastorale des évêques polonais

Publiée le 03-02-2014

     Les évêques polonais ont dénonçant l’idéologie du genre en la fête de la Sainte Famille le 29 décembre dernier. Extraits de la lettre

"[...] L’idéologie du gender est le résultat de changements idéologiques et culturels qui sont, depuis quelques dizaines d’années, profondément enracinés dans le marxisme et le néo-marxisme et promus par certains mouvements féministes et de la révolution sexuelle. Le «  genderisme  » défend des principes totalement contraires à la réalité et à l’intégrité de la nature humaine. Il affirme que le sexe biologique n’a pas de signification sociale et que compte, par dessus tout, le sexe biologique que chaque être humain peut librement façonner et définir indépendamment des contraintes biologiques. D’après cette idéologie, l’être humain peut à sa guise définir s’il est un homme ou une femme, et peut également librement choisir son orientation sexuelle. Cette « auto-définition » libre n'est pas nécessairement à usage unique et doit conduire à ce que la société accepte le droit à fonder un nouveau type de famille, par exemple, construit sur des unions à caractère homosexuel. Le danger de l’idéologie du gender vient de son caractère profondément destructeur envers les personnes comme envers les relations humaines, et donc toute la vie sociale. Un être humain à l’identité sexuelle incertaine n’est pas en mesure de découvrir ni de remplir les devoirs qui l’attendent aussi bien dans la vie conjugale et familiale que dans la vie sociale et professionnelle. La tentative de mettre sur un pied d’égalité différents types d’union est de facto un affaiblissement du mariage conçu comme l’union d’un homme et d’une femme ainsi que de la famille basée sur le mariage.

Nous observons diverses attitudes vis à vis des actions entreprises par les partisans de l'idéologie du gender. La grande majorité ne sait pas en quoi consiste cette idéologie et ne ressent donc aucun danger. Un petit nombre de personnes - en particulier des professeurs et des éducateurs ainsi que des catéchistes et des prêtres - tentent de trouver par eux-mêmes des moyens constructifs de s’opposer à cette idéologie. Il y a enfin des personnes qui, remarquant l’absurdité de cette idéologie, pensent que les Polonais rejetteront d’eux-mêmes les conceptions utopiques qu’on leur propose. Cependant, sans que la société en soit informée et sans l’assentiment des Polonais, l’idéologie du gender est introduite depuis des mois dans diverses structures de la vie sociale  : l’éducation, la santé, des établissements à caractère culturel et éducatif et des organisations non gouvernementales. Dans les relations de certains médias, cette idéologie est présentée positivement : comme une lutte contre la violence ou une recherche de l’égalité.[...]

En cette fête de la Sainte Famille nous lançons un appel chaleureux aux familles chrétiennes, aux représentants des mouvements religieux, aux associations liées à l’Eglise et à tous les gens de bonne volonté pour qu’ils agissent courageusement afin de diffuser la vérité sur le mariage et la famille. Plus que jamais la formation des milieux éducatifs est nécessaire aujourd’hui.

Nous appelons également les institutions responsables de l‘éducation en Pologne à ce qu’elles ne cèdent pas aux pressions de milieux qui bien que peu nombreux font beaucoup de bruit, disposent de moyens financiers non négligeables et qui conduisent au nom d’une éducation moderne des expériences sur les enfants et sur les jeunes. Nous appelons les établissement d’enseignement à s’engager à promouvoir une vision intégrale de l’être humain.

Nous demandons à tous les croyants de prier ardemment à l’intention des couples mariés, des familles et des enfants qu’elles élèvent. [...]"

 

 

< Voir toutes les actualités

Archives