Accueil > Evénements > Actualité > Cad Barbarin et le respect de la vie

Actualité

Imprimer la page

Cad Barbarin et le respect de la vie

Publiée le 15-10-2009

LEXNEWS : "Nombre d'incroyants disent oui à ces valeurs chrétiennes, mais sans avoir besoin du Christ pour autant …"

Philippe Barbarin : "En mars 2008, à Lyon, j'ai eu un dialogue avec Axel Kahn, qui protestait contre la phrase de Dostoïevski : « Si Dieu n'existe pas, tout est permis ». « Non, disait-il, car il y a la dignité humaine ». Moi, je suis content d'entendre cela. Mais je lui réponds : « Je ne suis pas sûr que vous arriviez à bâtir une morale forte sans la foi. Un exemple : vous dites qu'aujourd'hui l'avortement est un fait de société, qu'il faut le reconnaître comme un droit. En revanche, vous trouvez monstrueux qu'on puisse condamner un bébé parce que c'est une fille et qu'on voulait un garçon, ou l'inverse. Mais comment empêcher cette monstruosité alors qu'on peut connaître très tôt le sexe de l'enfant et que ce que vous appelez « l'avortement de convenance » est autorisé jusqu'au troisième mois ? Vous voyez bien que, tout seuls, vous n'y arrivez pas ! ». L'Eglise, elle, dit depuis deux mille ans et elle le dira encore dans deux mille ans qu'il ne faut pas tuer l'enfant dans le sein de sa mère, que cette vie doit être respectée, qu'elle est tout aussi précieuse que la nôtre. La parole de l'Eglise est clairement décalée et parfois en opposition avec la société actuelle, mais elle est un précieux rempart contre ce genre d'agissements.

sept 2009
 

< Voir toutes les actualités

Archives