Accueil > Evénements > Actualité > Mgr de Germay : En Corse, "la question ne se pose en fait même pas. "

Actualité

Imprimer la page

Mgr de Germay : En Corse, "la question ne se pose en fait même pas. "

Publiée le 11-01-2013

     Interrogé par Radio Notre Dame le 10 janvier, Mgr de Germay, évêque d’Ajaccio, a expliqué les raisons de sa participation à la "manifpourtous" :

    "J’ai décidé d’y aller dès que j’ai entendu parler de cette manifestation. Cela me paraissait important de ne pas apparaitre comme un organisateur mais je n’ai pas l’habitude de me cacher, de mettre mon identité dans ma poche. Donc, bien sûr je serai visible. Je serai dans la foule.

    C’est important que les évêques soutiennent les fidèles. Autant on attend que les fidèles de l’Eglise catholique fassent preuve de confiance vis à vis du magistère, qu’ils posent des actes de foi, autant je pense que dans le sens inverse, nous les évêques, on doit prendre au sérieux les initiatives que les baptisés prennent au titre de leur baptême. Ma présence, c’est pour les soutenir.

    Je constate que les évêques se sont tous mobilisés, chacun à leur façon. Je suis un jeune évêque ; comme prêtre, il m’est arrivé de regretter que des évêques soient trop discrets sur certains sujets. Là, ils se sont tous exprimés.

    En Corse, j’ai souhaité éveiller les consciences. J’ai organisé trois conférences-débat publiques. J’ai écrit des articles et ai été interrogé par les média locaux. Ici la question ne se pose en fait même pas.

    Ce projet de loi est tellement éloigné de la mentalité corse ! Les Corses restent attachés à la famille traditionnelle. Ils sont naturellement opposés à ce projet de loi. Mais revers de la médaille, ils ne sentent pas forcément concernés même s’ils sont très majoritairement opposés. Les Corses de l’île seront probablement pas très nombreux à Paris, mais les Corses du continent se mobilisent et je les retrouverai le 13 janvier Porte Maillot."
 

 

< Voir toutes les actualités

Archives