Accueil > Evénements > Actualité > Pour avoir interprété Jésus dans « La Passion du Christ » Caviezel ostracisé par Hollywood

Actualité

Imprimer la page

Pour avoir interprété Jésus dans « La Passion du Christ » Caviezel ostracisé par Hollywood

Publiée le 07-05-2011

C'était un acteur riche de promesses et de bons contrats. On se souvient de ses exceptionnelles prestations dans The Count of Monte Cristo et The Thin Red Line – un petit chef d'œuvre –, pour ne parler que de ces deux films à succès. Mais voilà, James (Jim) Caviezel accepta, en 2003, d'interpréter le rôle de Jésus dans La Passion du Christ de Mel Gibson. Et il est, depuis, ostracisé par Hollywood…
Il a raconté tout cela, samedi soir, devant près d'un millier de personnes rassemblées à First Baptist Church d'Orlando (Floride). Il se souvient encore du coup de téléphone que Gibson lui passa en 2003 pour lui proposer d'interpréter le rôle du Christ dans le film qu'il préparait, et même qu'il méditait depuis de longues années. Caviezel accepta d'emblée. Vingt minutes plus tard, Gibson le rappelait : « Tu sais qu'en acceptant tu ne trouveras plus jamais de boulot dans le métier ? ». Caviezel lui répondit : « Nous devons tous porter notre croix ».
Gibson ne s'était pas trompé. Et Caviezel pas davantage. Plus aucun contrat à Hollywood pour ce jeune et talentueux comédien catholique « rejeté par sa propre profession » comme il l'a déclaré.
« Jésus est aussi controversé aujourd'hui qu'Il l'était voici deux mille ans », a confié Caviezel au public, ajoutant : « Nous devons tous faire le sacrifice de nos noms, de nos réputations et de nos vies pour dire la vérité » ! Quelle leçon !
Certes, le pieux catholique qu'est Caviezel n'est pas tendre, et avec raison, contre le comportement privé – et évidemment rendu public par la notoriété de l'intéressé – de Mel Gibson, « un affreux pécheur ». Mais il a fait au public une demande qui s'adresse aussi à nous : « Mel Gibson n'a pas besoin de votre jugement, mais de vos prières ».
La Passion du Christ de Mel Gibson fut un formidable succès – et demeure un chef-d'œuvre – né au milieu d'une non moins formidable polémique – j'en sais quelque chose ! Le film fut accusé d'être anti-sémite, ce qui est stupide. Mais ce qui l'est moins c'est de constater que l'industrie cinématographique de Hollywood, largement dominée par des israélites, ostracise les professionnels chrétiens avérés au seul motif qu'ils ont été de près ou de loin liés à Gibson.

Americatho Le 04/05/11

< Voir toutes les actualités

Archives