Accueil > Evénements > Actualité > Enfants atteints de spina bifida: la provocation du Pape - Massimo Introvigne

Actualité

Imprimer la page

Enfants atteints de spina bifida: la provocation du Pape - Massimo Introvigne

Publiée le 08-01-2011

dans Benoit et moi

     Dans l''après-midi du 5 Janvier, Benoît XVI a visité l'hôpital Gemelli à Rome, où fut hospitalisé son prédécesseur, le vénéré Pape Jean-Paul II.
     Le pape, qui s'est entretenu avec les enfants du Centre de pédiatrie et a offert un cadeau à chacun, a voulu visiter particulièrement deux départements: l'Institut scientifique international "Paul VI» pour la recherche, le diagnostic et le traitement de la stérilité conjugale, et le Centre pour le soin des enfants atteints de spina bifida. La décision indique que le pape a fait appel à «l'engagement à servir la vie» des hôpitaux catholique et de l'Eglise, que Benoît XVI a voulu l'encourager.

La visite du Centre pour le soin des enfants atteints de spina-bifida revêt une signification particulière. Il est connu que ces enfants sont parmi les premières victimes de l'avortement causé par le diagnostic prénatal.
Selon la Fédération internationale pour la Spina Bifida, en Europe, quatre-vingts pour cent des enfants chez qui ce trouble est diagnostiqué sont avortés. Pierre Mertens, président de la Fédération et père d'une enfant atteinte de spina bifida, et morte à onze ans à la suite d'une intervention chirurgicale, a déclaré dans une interviewe que le problème est culturel, et réside dans une fausse conception de la "qualité de vie". Les médecins disent aux parents: il y a un problème pour votre enfant, vous pouvez choisir.

Mais les informations médicales fournies sur le handicap sont toujours négatives et souvent fausse: sur un enfant conçu avec la spina-bifida, par exemple, on affirme que son existence n'est pas digne d'être vécue, qu'il souffrira toujours, qu'il ne reconnaît pas ses parents. Je connais des octogénaires avec la spina-bifida: ils sont allés à l'université et ont obtenu leur diplôme, il y a eu aussi un ministre atteint de cette maladie. Le problème, alors, vient donc de ce qu'on attend par "qualité de vie"." Par exemple, le grand chef d'orchestre anglais Jeffrey Tate est née avec la spina-bifida, ce qui ne l'a pas empêché d'atteindre le sommet de sa profession difficile. La même chose vaut pour de nombreux universitaires.

Il ne s'agit pas seulement d'avortement. Le fameux - ou tristement célèbre - Protocole de Groningen sur l'euthanasie infantile (ndt: ce texte de 2004 autorise aux Pays-Bas les praticiens, sous certaines conditions, à pratiquer "l'euthanasie active" d'enfants de moins de 12 ans atteints de handicap; le texte en anglais de Wikipedia semble plus complet) permet aux Pays-Bas la suppression des enfants atteints de spina bifida , pour lesquels on prévoit une "qualité de la vie extrêmement basse".
Mais qui décide de la qualité de vie?
Les parents sont souvent tout simplement terrorisés par des informations inexactes sur la spina-bifida. Selon Mertens, "dans les pays où les parents reçoivent une information correcte sur la maladie, le nombre des avortements baisse. Nous, comme Fédération internationale, nous avons un projet en cours en Australie avec les médecins locaux; et lorsqu'on diagnostique la spina bifida chez un foetus, les parents sont conduits par des médecins à comprendre cette maladie. L'association des malades les suit aussi, avec la volonté de les soutenir. Donc, la majorité des parents décident d'accepter l'enfant à naître. "

L'information médicale correcte est certainement importante. Le pape, en rendant visite aux enfants malades atteints de spina bifida à Gemelli, a donné un signal qui rappelle à l'essentiel. Toute créature humaine est voulue et aimé par Dieu, et personne ne peut s'arroger le droit de décider que sa vie est de seconde zone et peut être supprimé. "Dieu - a dit le Pape aux enfants à Gemelli - s'est fait enfant comme vous, pour vous dire qu'il est toujours proche, et dire à chacun de nous que chaque enfant porte son visage."

< Voir toutes les actualités

Archives