Divers

Imprimer la page

J'étais franc-maçon (Maurice Caillet)

CTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN"> J'étais franc-maçon ! Le 20 janvier 2005 par ChristiCity Maurice Caillet a aujourd'hui 70 ans. Marié, père de quatre enfants et onze fois grand-père, cet ancien Franc-Maçon s'est converti à l'âge de 50 ans, en 1984... lors d'un pèlerinage à Lourdes. A l'époque, il n'y croyait pas. Mais la Sainte Vierge n'allait pas laisser repartir le couple comme il était venu. Le cri inconscient et superstitieux que Maurice a lancé sous le ciel de Lourdes a changé sa vie. Témoignage... "Interne des Hôpitaux de Paris puis chirurgien-gynécologue à Rennes en Bretagne, je suis né dans une famille d'origine chrétienne ayant complètement apostasié, qui n'a pas jugé bon de me faire baptiser dans l'enfance. J'ai été instruit dans les écoles et lycée laïques. Rationaliste et scientiste, j'ai adhéré aux théories de Jacques Monod sur « Le hasard et la nécessité », concernant les origines chimiques aléatoires et spontanées de la vie, et j'ai été un pionnier de la contraception artificielle, des stérilisations et de l'interruption volontaire de grossesse. Divorcé puis remarié civilement, je me suis intéressé à de nombreuses formes d'ésotérisme et d'occultisme : Franc-Maçonnerie, Rose-Croix AMORC, chamanisme, magie blanche, techniques des guérisseurs, radiesthésie, géobiologie, yoga, taï-chi et Qi-Gong, spiritisme. J'ai été Franc-Maçon actif pendant quinze années (Vénérable au Grand-Orient de France, Délégué au Convent, Membre de la Fraternelle des Hauts Fonctionnaires ), Rosicrucien AMORC pendant dix ans, occultiste, spirite et j'ai connu des Templiers, des Martinistes, des Alchimistes. Tous sont des héritiers de la Gnose qui a voulu corrompre le christianisme, dès ses origines, en y introduisant des éléments des philosophies païennes, des mythes et des symboles, pourtant obsolètes après les révélations de Jésus Christ et sa Résurrection. Ces mythes et ces symboles, repris par la Maçonnerie opérative, foisonnent dans nos églises et cathédrales. Tous se réfèrent volontiers à la Bible, mais c'est pour en faire un texte ni plus ni moins sacré que les Upanishads, la Bhagavad-Gita ou le Livre des morts des Egyptiens. Tous parlent de Dieu (les esprits mauvais le connaissent aussi) mais ramènent Jésus au rang d'initié ou de prophète et le mettent au niveau de Bouddha, Confucius ou Lao-Tseu. La franc-maçonnerie est particulièrement nocive pour le christianisme car elle n'a pas les apparences d'une secte, mais d'une benoîte association philosophique (cotisations modérées, organisation démocratique des trois premiers grades, pas de contrainte apparente, pas de lavage de cerveaux perceptible), mais depuis 250 ans elle imprègne progressivement et profondément les idées et les législations de tous les pays : laïcité, clubisme, divorce, contraception, avortement , p.a.c.s , dépénalisation des drogues, euthanasie... Elle prétend rechercher la vérité, mais prône le relativisme : pour elle il n'y a pas une mais des vérités, tant sur le plan religieux que sur le plan moral. Elle prétend donner la « lumière » à ses initiés, alors qu'elle oeuvre dans le secret des loges et qu'elle refuse de reconnaître que Jésus est la Lumière, la Vérité et la Vie. Tout bascule A cinquante ans, j'ai amené mon épouse gravement malade à Lourdes, en désespoir de cause, espérant lui obtenir un choc psychologique bénéfique ! Là, j'ai assisté pour la première fois de ma vie à une Messe et j'ai été converti en quelques minutes par l'écoute de la Parole de Dieu : « demandez et vous recevrez, frappez et l'on vous ouvrira, cherchez et vous trouverez » et d'une locution intérieure de l'Esprit Saint. J'ai demandé immédiatement le baptême et cheminé trois ans dans l'Église orthodoxe Gallicane, jusqu'à la découverte de l'immense valeur du Pape Jean-Paul II ce qui m'a conduit à l'entrée dans l'Église Catholique, où mon épouse et moi-même avons reçu le Sacrement du mariage, par une grâce exceptionnelle. Peu après, nous avons reçu l'effusion de l'Esprit Saint dans le Renouveau Charismatique, aux Béatitudes, et j'ai abandonné alors toutes mes pratiques ésotériques et occultes, en découvrant qu'elles étaient incompatibles avec la Foi catholique. Pendant les dernières années de notre vie professionnelle, nous avons pratiqué une médecine « psycho-spirituelle » (écoute prolongée et prières sur les malades) avec mon épouse infirmière qui avait reçu de l'Esprit Saint un charisme de connaissance lui révélant l'origine des souffrances de ces derniers. Le nom de Jésus a été souverain pour la guérison de beaucoup. Depuis ma retraite, j'ai donné mon témoignage par des conférences publiques, des interviews radio et T.V, des articles de journaux, un site web et des livres... Je suis devenu membre sociétaire de l'Association des Ecrivains Catholiques et membre du comité d'honneur de l'Alliance pour les Droits de la Vie. Pendant sept ans, mon épouse et moi-même avons été « bergers » d'un groupe de prière du Renouveau Charismatique et nous rendons grâce à notre Créateur et Sauveur pour toutes les merveilles qu'il a faites dans nos vies." Maurice Caillet Maurice Caillet est l'auteur de plusieurs ouvrages : Editions "Icône de Marie" : Du secret des loges à la lumière du Christ La franc-maçonnerie : un péché contre l'Esprit ? Hédonisme ou christianisme Occultisme ou christianisme Editions du Jubilé : Rien n'est impossible à Dieu ; un charisme de guérison.   imprimez

Sommaire documents

Site par Vive la Vie . Plan du site . Mentions légales . Parmi nos amis . Flux RSS . Twitter . Mis à jour le 18 avr. 2014 - Site accessible sur smartphone

Famille Missionnaire de l'Evangile de la Vie - 32, cours de la République - 84500 BOLLENE