Accueil > Evénements > Evangélisez la vie > Familles, tenez bon ! - 7 octobre 2018

Evangéliser la Vie

Imprimer la page

Familles, tenez bon ! - 7 octobre 2018

Publiée le 26-09-2018

 

     En confiant l’Encyclique Humanae Vitae il y a tout juste 50 ans, d’abord aux Evêques puis aux fidèles et aux personnes de bonne volonté, le Pape Paul VI frappait à la porte de la conscience et de l’intelligence de chaque personne. A la porte de l’âme de chaque baptisé. A un tournant de l’Histoire, le Pape s’adressait à chaque personne pour réveiller en elle cette écoute du cœur, cette écoute intérieure au sujet de la vie, de la famille, de la beauté et de la noblesse de l’amour humain et ses exigences et responsabilités. A un moment où, comme le dira Benoit XVI, on annonçait que désormais il n’y avait plus ni bien ni mal, ni vérité ni mensonge, Paul VI invitait, suppliait l’Eglise, d’abord, à prendre de la hauteur pour ne pas tomber dans cette construction d’un monde non seulement sans Dieu, mais défiant Dieu. Une époque dans l’Histoire où l’homme finirait par s’en prendre à son semblable (avortement, euthanasie, sélection de toutes sortes)… avant de vouloir se supprimer lui-même. Un temps jamais connu jusqu’ici parce qu’il touche les racines mêmes de la vie, de la foi. Le Pape Paul VI qui sera canonisé le 14 octobre prochain, suppliait les Evêques d‘annoncer cet Evangile, suppliait les familles d’accueillir et de vivre cet enseignement prophétique et lumineux qu’est Humanae Vitae… au moment –même où la tentation, même à l’intérieur de l’Église, s’installait de construire une épave qui nécessairement conduirait… à des naufrages ! Au chapitre 17 d’Humanae Vitae, Paul VI avait annoncé tous ces mirages séduisants et flatteurs  possibles qui nous conduiraient à des naufrages ! Aujourd’hui, la facture est lourde à payer, chacun suivant notre état de vie !
   


     Mais la Barque de l’Eglise ne coulera pas. La Barque prend l’eau… venant de tsunami de l’intérieur même de l’Eglise à cause des péchés de chacun et des générations passées. (Cf. Benoit XVI à Fatima). Mais elle ne coulera jamais. Jamais.
     Le Pape Paul VI invite chacun de nous à l’occasion de sa canonisation, à lever les yeux vers le Visage du Christ. A vivre les pardons nécessaires, pour dégager sa conscience de poids lourds parfois, qui ont pu éteindre les cœurs, les âmes.
      Au fond, le Pape Paul VI et les successeurs nous demandent de vivre notre Baptême. C’est-à-dire de consentir à la vie, de consentir à la beauté de l’amour humain comme Dieu l’a inscrit dans la conscience et dans le corps de l’homme au Matin du monde. Et de ne plus subir la vie se laissant tromper par des mensonges, par les idéologies du moment… qui comme le montre l’Histoire, finissent dans le cendre ! La société attend ce témoignage.
     Familles chrétiennes, consentez ! Tenez bon ! Partez, repartez de cette contemplation du Visage du Christ (vie de prière, sacrements). Ne lâchez jamais des mains votre chapelet. N’abandonnez jamais l’enseignement d’Humanae Vitae. Transmettez-le à vos enfants et petits enfants. Vous éveillerez en eux cet émerveillement de que Dieu fait, d’abord, qui les conduira à l’engagement de donner leur vie.

 

----------------------------------------------------------------

Abbé Hubert Lelièvre - édito Evangile de la Vie 7 octobre 2018

Retour