Accueil > Evénements > Actualité > "Ne sont conformes à l'équité que les lois qui protègent le caractère sacré de la vie humaine"

Actualité

Imprimer la page

"Ne sont conformes à l'équité que les lois qui protègent le caractère sacré de la vie humaine"

Publiée le 18-12-2009

Lors de l'Audience Générale du 16 décembre, le Saint-Père, présentant la vie de Jean de Salisbury, a abordé le thème du respect de la vie.

"A notre époque, en effet, surtout dans certains pays, nous assistons à une séparation préoccupante entre la raison, qui a la tâche de découvrir les valeurs éthiques liées à la dignité de la personne humaine, et la liberté, qui a la responsabilité de les accueillir et de les promouvoir. Peut-être Jean de Salisbury nous rappellerait-il aujourd'hui que ne sont conformes à l'équité que les lois qui protègent le caractère sacré de la vie humaine et qui repoussent la légalité de l'avortement, de l'euthanasie et des expérimentations génétiques irresponsables, ces lois qui respectent la dignité du mariage entre l'homme et la femme, qui s'inspirent à une correcte laïcité de l'Etat - une laïcité qui comporte cependant toujours la sauvegarde de la liberté religieuse -, et qui recherchent la subsidiarité et la solidarité au niveau national et international. S'il en était autrement, il finirait par s'instaurer ce que Jean de Salisbury définit la « tyrannie du prince » ou, dirions-nous, « la dictature du relativisme » : un relativisme qui, comme je le rappelai il y a quelques années, « ne reconnaît rien comme définitif et ne laisse comme mesure ultime que le propre moi et ses envies ».

 

 

< Voir toutes les actualités

Archives