Accueil > Evénements > Actualité > Heureux les doux, ils hériteront la Terre Promise

Actualité

Imprimer la page

Heureux les doux, ils hériteront la Terre Promise

Publiée le 14-04-2013

Heureux les doux,
ils hériteront la Terre Promise

   

 

Chers amis,


         « Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes » (Ac 5) Cette Parole des Actes des Apôtres, le Saint-Père vient de la reprendre dans son homélie, en ce dimanche 14 avril. Nous ne pouvons nous taire lorsqu’un pouvoir politique a le coeur endurci face à la vérité sur ce don de Dieu au matin du monde qu’est la famille naturelle composée d’un homme et d’une femme. Leur grand “OUI” prononcé un jour scelle cette communion des âmes et ouvre à l’accueil de la vie humaine. Qui est elle-même, en chaque enfant, un don et pas un dû. Nous ne sommes ni les créateurs, ni les maîtres de cette réalité naturelle. Nous n’avons aucun pouvoir dessus. Aucun pouvoir politique ne peut “formellement nous interdire d’enseigner” (Cf Ac 5) cette évidence de la nature. Nous ne pouvons ni ne devons accepter pour aujourd’hui et pour demain, de nous “faire voler l’Espérance” (Pape François.) Même si nous pouvons être humiliés (Ac 5) nous n’accepterons jamais que soit volée l’Espérance !

    Que d’héroïsme, que de sainteté dans nos familles. Dans le coeur des jeunes ! Chaque moyen respectueux de la personne humaine et du bien commun, dans la protection, la défense, la vérité sur la famille naturelle, contribue à nourrir cette Espérance. Nous devons comprendre que ce combat que nous vivons n’est pas seulement un combat humain, politique. Nous sommes en présence d’un combat spirituel sans précédent. Il demande et implique qu’en premier lieu notre résistance et la construction de cette Espérance, soient enracinées dans la prière. C’est la prière, c’est la supplication à l’Esprit Saint qui nous donnera de saisir de l’intérieur ce combat contre l’Adversaire. De nous faire comprendre et accepter de ne pas remporter la bataille “d’un coup de baguette magique” (Cf Pape François, homélie le 12 avril 2013) C’est l’Esprit Saint qui nous donne la persévérance dans ce combat. Qui nous permettra d’écrire concrètement ces pages d’Espérance attendues. L’Esprit Saint opère cette conversion du coeur, par le Don de Force, qui nous donne un coeur doux. La Béatitude des doux est liée au Don de Force de l’Esprit Saint. Elle est bien actuelle et bien nécessaire pour ne pas répondre à la violence par la violence. Pour ne pas nous décourager et baisser les bras “c’est trop tard”, “de toute manière rien ne changera”. Chaque goutte d’eau d’Espérance vient rejoindre les coeurs. Elle féconde et fécondera.  

     Chers amis, en cette Année de la Foi, fêtez votre anniversaire de mariage. Familles chrétiennes, en ce temps vers la Pentecôte, consacrez votre famille au Sacré-Coeur, nous souvenant la consécration au Sacré-Coeur des jeunes du monde, par Benoit XVI, lors des JMJ de Madrid. En pleine tempête ! Chers amis, prenez, reprenez votre chapelet en main. Il est l’arme principale qui nous assurera la Victoire. Celle de Notre-Dame. Quelle puissance nous détenons en tenant le chapelet dans nos mains !  Nous vivons une étape fondatrice, comme les douleurs d’un enfantement. Laissons-La nous guider sur ce chemin du réveil des consciences.

     Chers amis, avançons avec confiance en la Providence, en priant les uns pour les autres. En ouvrant le coeur et l’intelligence de nos jeunes par rapport à l’épreuve que nous traversons. Ce que Dieu veut et attend de chacun. De garder leur coeur dans la Paix. Qu’ils se confessent et communient davantage !
      Je suis émerveillé de voir combien l’Esprit Saint prépare et opère cette insurrection des âmes : Heureux les doux, ils hériteront la Terre promise ! (Cf Mt 5)

 

Abbé Hubert Lelièvre

14.4.2013

 

 

 


 

< Voir toutes les actualités

Archives