Accueil > Evénements > Actualité > Visage de sainteté 2011 : témoignages-photos

Actualité

Imprimer la page

Visage de sainteté 2011 : témoignages-photos

Publiée le 04-11-2011

    Les 22 et 23 octobre se sont déroulées à l'Evangile de la Vie, deux très belles journées "Visage de sainteté 2011", à l'occasion de la première fête liturgique du Bienheureux Jean Paul II, de sainte Jeanne Beretta Molla avec la présence de sa fille Jeanne-Emmanuelle ; des 30 ans de Familiaris Consortio. 180 personnes ont participé à ces journées. (photos : parmi les jeunes  présents)

Témoignages :

- Pendant ce week end 2 témoignages m'ont particulièrement marquée . Tout d'abord l'intervention de Jeanne Emmanuelle m'a beaucoup touchée, et à travers elle, la figure de sainte Jeanne Bereta Molla. Cette sainte, mais avant tout mère de famille, m'a vraiment appris que vie de famille et sainteté ne sont pas incompatibles bien au contraire ! Le deuxième témoignage qui m'a touchée a été celui du couple le dimanche matin. J'ai vraiment réalisé la chance que j'ai d'être née dans un famille catholique pratiquante avec des bases solides. Et de plus ce témoignage a énormément remis en question ma vision des "cathos". Parce que en toute franchise je n'aurais jamais imaginé une seconde en croisant cette famille dans la rue qu'elle puisse être catholique pratiquante et aussi fervente ! - Marie-Anne, 17 ans

 

- "Tous les mots du monde ne suffiront pas pour décrire ce que nous avons vécu durant ces deux jours; deux pourtant me viennent à la bouche:"Laudate Dominum".
Le Seigneur nous appelle tous à Le suivre sur un chemin de joie: devenons des saints joyeux pour notre monde qui en a tant besoin!
Resplendissons d'une foi nouvelle et vraie pour témoigner de Celui qui nous aime d'un amour vrai! Alléluia! " - Marie, 17 ans

- "L'ambiance très familiale de ce we portait à la prière sans que l'on ne se pose de question... L'Esprit Saint était là, de manière très naturelle et magnifique ! Dans ce groupe mélangeant tous les âges, sans se connaître forcément, nous partagions une chose : la foi, et pas besoin de se le dire pour le savoir » - Solène, 17 ans
 

< Voir toutes les actualités

Archives