Accueil > Evénements > Evangélisez la vie > Euthanasie - soins palliatifs : ce que vit et enseigne l'Eglise

Euthanasie - soins palliatifs : ce que vit et enseigne l'Eglise

Conférence de FX Bellamy

Publiée le 23-12-2014

    lors du colloque de bioéthique à Paray-le-Monial, organisé par la Cté de l'Emmanuel, en novembre 2014.

  ... Face aux questions de la fin de vie, de la vulnérabilité, de l'euthanasie.

     Oser un autre regard sur la vie ! ici

 

 

 

 

 

 

Mgr REY : Rapport Claeys-Leonetti : Entre ambiguïté et tentation de l’euthanasie

Publiée le 14-12-2014

COMMUNIQUE 14 déccembre 2014

L'évêque de Fréjus-Toulon s'inquiète en particulier de la création d'un "droit" à une "sédation profonde et continue" :

"L’embarras qui entoure la publication du rapport Claeys-Leonetti remis au président de la République reflète l’ambiguïté dont il se refuse à sortir. On comprend qu’il n’est pas question d’aborder de front euthanasie et suicide assisté. Dont acte. En revanche, la proposition phare du rapport jongle avec les mots lorsqu’elle parle de « sédation profonde et continue ». Quel est cet « accompagnement vers la mort» pour permettre de «mourir dans la dignité » dont parle M. Hollande ?

Créer ou reconnaître un nouveau droit à mourir, c’est pour le moins favoriser le développement d’une mentalité euthanasique. Faire de la sédation en phase terminale, déjà pratiquée par les médecins en particulier dans le cadre de soins palliatifs, un droit du patient, c’est modifier de fait la relation entre le médecin et son patient. On a du mal à comprendre pourquoi ce protocole devrait faire l’objet d’un droit sauf à penser que les médecins ne remplissent pas leur mission ou, plus simplement, à induire des pratiques euthanasiques là où une sédation peut être légitime face à une détresse extrême. La sédation en phase terminale, acte pris collégialement, est déjà suffisamment délicate pour qu’on ne rajoute pas de pression aux médecins en les empêchant de privilégier toujours l’écoute et la qualité de la relation avec leurs malades. Pour soulager les souffrances il faut parfois prendre le risque d’accélérer la mort du malade, mais « faire mourir ne peut jamais être considéré comme un soin médical, même si l’intention était seulement de répondre à une demande du patient ».
En savoir plus

lire : Quand une vie s'éteint - Benoit XVI

Publiée le 15-12-2014

Le Pape Benoit XVI nous laisse un extraordinaire enseignement sur la maladie, la souffrance, les douleurs, la fin de vie, la mort, l'agonie, l'angoisse au moment de la mort. Ce qui se passe au moment de la mort. L'Eternité.

     Il vient dans ces pages toucher profondément notre coeur et répondre à nos questions.

     Face à la tentation de vouloir imposer l'euthanasie, ce livre est une lumière pour chacun : personnel médical, familles...jeunes se préparant à revêtir la blouse blanche.

Ed du Peuple Libre 2013 -

En librairie. Ou à défaut à l'Evangile de la Vie (14€ port inclus)