Accueil > Evénements > Evangélisez la vie > Textes de l'Abbé Lelièvre

Textes de l'Abbé Lelièvre

France, convertis-toi parce que Jésus t’a sauvée ! - Méditation pour La Neuvaine - 31 mai 2015

Publiée le 31-05-2015

 

Abbé Hubert LelièvreQuels beaux Mystères-Dons que ceux de l’Annonciation et de la Visitation ! Inséparables.

L’Annonciation : la visite de l’Archange Gabriel dans la maison de Marie. Pour rejoindre son âme. Toute sa personne. « Réjouis-toi … Sois sans crainte Marie… Fiat : Je suis la Servante du Seigneur. »

Parce que son cœur était à l’écoute et disponible pour accueillir, vivre, réaliser la volonté de Dieu sur Elle et par Elle sur l’Humanité blessée, égarée par le péché. Parce qu’elle a écouté la Parole qui lui a été adressée. Parce que l’humanité entière était suspendue à ses lèvres, à sa réponse. Parce que par son Fiat, Elle a accueilli, en Elle, le Verbe. Jésus. Notre unique Sauveur. Non pas pour un messianisme temporel. Mais pour le Salut des âmes, qui passe par l’engagement de sa propre personne. De sa vie. Marie expose sa vie. Elle donne tout ce qu’Elle est.

C’est parce qu’elle a prononcé le Fiat, que sa joie est immense. Indicible joie qu’elle ne peut garder pour Elle. « En hâte », nous dit Saint Luc, en hâte, elle se rend chez sa cousine Elisabeth. Elle ne peut garder cette joie pour elle-même. Elle ne peut garder cette joie tant attendue, tant recherchée. Enfin, Dieu s’incarne. Son nom est Jésus. Dieu a un Visage.

En savoir plus

Bref historique de l'Encyclique Evangelium Vitae

Publiée le 27-11-2015

     Le “livre de l’Evangile de la Vie” des temps modernes s’est ouvert avec le Pape Pie XII par son célèbre discours aux médecins sur l’euthanasie. Le chapitre suivant a été écrit par le Pape Paul VI. Paul VI, qui a appris et reçu cet évangile, en le voyant vivre par ses propres parents. Paul VI écrira une Lettre à ses diocésains de Milan pour le Carême 1960 sur cette question de l’amour humain, du mariage, de la famille. Du respect de la vie humaine. En 1968, il publie la lumineuse et prophétique Humanae Vitae, encyclique que l’on commence à peine à découvrir. Elle devrait d’ailleurs être enseignée dans les écoles catholiques en classe de secondes. Et reprises, enrichie d’autres enseignements de l’Eglise en classe de première et de terminale. En 1973, il institue un “Comité pour la Famille”, au Vatican, qui deviendra avec Jean Paul II le Conseil Pontifical pour la Famille.

 

En savoir plus

A Fatima, Marie a ouvert son coeur de Mère - 13 mai 2016

Publiée le 13-05-2016

Le 13 octobre 2013, première année de son pontificat, lors d’une Veillée de prière Place saint-Pierre, le Saint-Père François nous suppliait de nous tourner vers Notre-Dame. Notre-Dame de Fatima. Il nous suppliait d’écouter, enfin, sa voix. De nous laisser saisir profondément dans notre âme, par son amour de Mère, préoccupée pour ses enfants que nous sommes.

A la suite du Bienheureux Paul VI, de Saint Jean Paul II et de notre bien-aimé Benoit XVI, le Pape François frappe à la porte de la conscience des hommes de notre temps, de ceux qui nous dirigent, pour que l’Humanité retrouve la joie du sourire de Marie, vénu dans chaque famille, dans chaque âme. Oui, à Fatima, Marie a ouvert son Coeur immaculé, et lancé comme un cri : si vous voulez la paix, pour obtenir la paix dans le monde,  défendez la vie et la famille. Un vibrant appel à la conversion. Pas n’imprte laquelle. Il s’agit bien de venir, de revenir à Jésus. Jésus, notre seul Sauveur.

“Mais, le combat n'est pas terminé, disait Benoit XVI, le 31 août 2008. Le mal existe et résiste, à chaque génération, de nos jours également, comme nous le savons. Que sont les horreurs de la guerre, la violence contre les innocents, la pauvreté et l'injustice qui s'acharnent sur les faibles, sinon l'opposition du mal au royaume de Dieu ? Et comment répondre à tant de méchanceté sinon avec la force désarmée et désarmante de l'amour qui vainc la haine, de la vie qui ne craint pas la mort ? C'est cette même force mystérieuse que Jésus utilisa, et qui lui valut d'être incompris et abandonné par nombre des siens. “

Et à Fatima, le 13 mai 2010, Benoit XVI prononçait ces mots “Celui qui penserait que le message prophétique de Fatima serait terminé, se tromperait”. Après avoir dit quelques heures auparavant  dans l’avion que “sont indiquées des réalités de l’avenir de l’Église qui au fur et à mesure se développent et se manifestent”.
Au coeur du Message de Fatima, “il y a la famille et la vie” a confié Benoit XVI à un prêtre. Avant d’insister : “Défendez la vie !”
Notre-Dame, à Fatima, nous a demandé de prier le rosaire et de faire pénitence. “Il n’y a aucun problème qui ne puisse trouver une solution sans le chapelet”, écrivait Soeur Lucie.

Chers amis, nous venons d’entrer dans l’année qui nous prépare au centenaire des apparitions de Notre-Dame à Fatima. Voulez-vous m’aider à gagner des âmes à Jésus, par Marie, à travers le chapelet ; et qu’ainsi soit mieux annoncé l’Evangile de la famille et de la Vie ?  Que cette évangélisation par la prière du chapelet touche tant d’âmes qui attendent, qui sont prêtes à accueillir Jésus !

 

Une génération de saints se lève

Publiée le 07-10-2011

 

     Une génération de saints se lève. Ils ont le visage rayonnant, comme saisis par une « cascade de Lumière » (Benoit XVI 24.8.2011) qui s’est déversée, imprimée sur leur âme. Ils portent à leur cou ou dans leur main gauche la Croix de Jésus. Dans leur main droite, le chapelet. Dans leur besace le Livre de Vie qu’est la Parole de Dieu… et comme complément alimentaire « Youcat », le catéchisme de l’Eglise catholique pour les aider à rendre compte de l’Espérance qui les habite désormais (1P), et avoir des « points de référence dans une société émiettée et instable » (Benoit XVI 18.8.2011)

     Une génération de saints se lève !

     Fatigués par la route, assoiffés par la chaleur du chemin, angoissés face au présent et à l’avenir, épuisés, ils sont venus boire à la Source, ils sont venus prendre du repos et reprendre vigueur, tout contre le Cœur de Jésus dans l’Adoration Eucharistique, dans un silence impressionnant, comme en extase ! Transport de l’âme !

 

En savoir plus

Homélie du 28 août 2016

Publiée le 28-08-2016

Chers amis

 

     L’Italie vient de connaître un nouveau tremblement de terre. Avec de très nombreuses répliques. Plusieurs jours après, la terre semble même ne pas vouloir se calmer, se reposer. Donner un peu de repos à ses habitants. Tremblement de terre plus violent et plus dévastateur que celui de l'Aquila, souvenez-vous, il y a sept ans. Le nombre de morts augmente chaque jour. Les répliques ne font qu'achever le sale travail commencé à 3h33, la nuit du 24 août 2016. Tournez le visage à droite ou à gauche, vous ne trouverez que dévastations, maisons, écoles, entreprises écroulées. Églises et chapelles effondrées : ces cloches ne sonneront plus !... . "Il ne reste pierre sur pierres". La beauté séculaire de ces villages d'Italie centrale laisse la place à un paysage de désolation ! La beauté séculaire de ces montagnes d'Italie centrale laisse, en quelques instants, la place à des montagnes de maisons écroulées, montagnes de gravats ! La mort a frappé. En quelques secondes. En quelques secondes la terre a tremblé et a tout dévasté. Tout détruit, sur place. En pleine nuit. La terre a tué. Des familles entières arrachées à la vie.

     Des villages entiers en ruines, rayés de la carte. Il ne reste que poussière. Que poussière. Cette terrible poussière qui vous prend la gorge et descend jusqu'aux poumons, vous empêchant de respirer. Poussière qui vous asphyxie. Cette poussière qui vous aveugle. Il ne reste que poussière.

 

En savoir plus

Va-t'en, Satan ! - 7 octobre 2016

Publiée le 29-09-2016

    

     Ce sont les derniers mots du Père Jacques Hamel, martyr le 26 juillet 2016, fête de Sainte Anne et Saint Joachim. Le Père Hamel a nommé l'Adversaire, avec un grand A. L'Ennemi, avec un grand E. N'oublions jamais ! Depuis le début de son pontificat, le Saint-Père parle souvent de l'action de Satan dans l'Eglise, dans le monde, dans notre propre combat spirituel personnel, familial, au quotidien.

     Ainsi, en cette Année Sainte de la Miséricorde, ne peut-on pas nommer l'Ennemi ? Oui, c'est le démon qui agit lorsqu'il y a un avortement. C'est lui qui agit lorsqu’il y a euthanasie d'une personne. C'est lui qui agit lorsque l'on parle divorce. C'est lui qui agit pour détruire la famille et le sacerdoce, même de l’intérieur de l'Eglise. C'est lui qui agit lorsqu'il y a refus de la vérité sur la personne humaine, et que des lois sont votées pour "réaménager la création" (Cad Ratzinger). C'est lui qui agit pour nous décourager de vivre notre vie chrétienne, de devenir des saints.  C'est lui qui agit lorsqu'il décourage et détourne de très nombreux jeunes en France, entendant l'Appel de Jésus dans leurs cœurs, pour être prêtres, religieux, missionnaires, à ne pas répondre. Nous lui avons mis trop souvent un tapis rouge pour qu'il entre dans nos âmes, dans nos familles, dans l'Eglise, dans la société, par des failles : notre péché, la dureté de notre cœur, l’affranchissement de la Paternité de Dieu par une désobéissance croissante et qui va même jusqu'à défier Dieu. Mais aussi par les structures de péchés dénoncées par Saint Jean Paul II. "Il se frotte les mains" lorsque nous ne nous confessons pas ou ne nous confessons plus ; lorsque nous cachons notre foi par des compromis. Nous pourrions continuer la liste. Il se frotte les mains lorsqu'il nous fait "loucher" et nous fait détourner notre regard de la finalité qu'est la sainteté, le remplaçant par des moyens qui deviennent finalité : idoles d'aujourd'hui, dénoncées par Benoit XVI à Paris aux Invalides, en 2008.

    Si l'Année Sainte nous a été donnée pour nous convertir,  c'est à dire, pour trouver, retrouver le chemin d'un cœur à Cœur avec Dieu,  pour nous approcher, nous rapprocher de la confession ; cette Année ne nous a-t-elle pas été donnée aussi pour dire comme le Père Jacques : "Va-t'en Satan" ?

    

En savoir plus

La chapelle a retrouvé sa beauté... Puissent nos âmes être plus belle encore - Abbé Lelièvre Lettre Noël 2016

Publiée le 25-12-2016

Monsieur l’Abbé, que représente pour vous la rénovation de la chapelle de l’Evangile de la Vie ?

      Une grande joie pour Jésus. Pour l’Eglise. Et pour mon cœur de prêtre. Ma vie de prêtre a beaucoup été dans des chantiers de construction, de rénovations d’églises. J’en rends grâce à Dieu.

 

Et pour L’Evangile de la Vie ?

      J’ai toujours dans le cœur cette parole de Jésus à Saint François d’Assise : « Va et répare mon Eglise". Cette parole m’accompagne depuis mon ordination en 1989. J’ai été ordonné dans la paroisse romaine de Saint François d’Assise. Pour nous, amis de l’Evangile de la Vie, une rénovation extérieure, des travaux extérieurs appellent et attendent des travaux intérieurs, dans l’âme. C’est l’œuvre de l’Esprit Saint. L’actualité montre clairement que le chantier au service de la vie et de la famille est important et urgent ! La beauté retrouvée de la chapelle est le fruit, j’espère pour chacun de vous, d’un peu plus de beauté intérieure de l’âme, réalisée au cours de l’Année Sainte.

 

En savoir plus

Que sonnent les cloches de nos villes et de nos villages - 25 mars 2017

Publiée le 14-03-2017

 

    Notre monde si encombré par l'indifférence "qui est précisément le mode le plus radical du refus de Dieu, une façon de lui tourner le dos" (Cad Raztinger) attend le son des cloches de l'Angelus et du rythme de la vie : Baptême, mariage enterrement. L'église au centre de nos villes et de nos villages est le signe visible que Quelqu'un y habite : "le premier Citoyen". Dieu est présent. Dieu se fait proche de nous. Il nous suffit de passer la porte. L'église construite au cœur de la cité "exprime une profonde sagesse humaine"  (idem) : au-dessus de la cité des hommes, se trouve la Cité Céleste. La Cité de Dieu. Le clocher nous le rappelle et le signifie. Notre regard se tourne vers le Ciel notre vraie Patrie.

   

En savoir plus

L'Abbé Lelièvre sur Zenit - 24 mars 2017

Publiée le 27-03-2017

 

L’abbé Hubert Lelièvre, Délégué épiscopal à la famille du diocèse d’Avignon publie ces jours-ci un livre : « Osez le Bonheur pour vos enfants » (éd. du Peuple Libre), encourageant les familles à la sainteté. Il réagit ici à la prochaine possible canonisation des pastoureaux de Fatima par le pape François en mai 2017, lors de son pèlerinage pour le Centenaire des apparitions. Son frère, le regretté abbé Thierry Lelièvre, avait publié chez Téqui sa thèse : « Même les enfants peuvent être canonisés ».

ZENIT – Le pape François a autorisé la promulgation d’un décret reconnaissant un miracle comme dû à la prière des pastoureaux de Fatima, Jacinta et Francisco Marto, ce qui ouvre la voie à leur canonisation – mais il faut attendre le consistoire, après Pâques, pour la décision finale -. Quels sont vos sentiments ?

Abbé Hubert Lelièvre – La canonisation est la cérémonie la plus solennelle de l’Église catholique. En effet, l’Église reconnaît qu’un/e de ses fils/fille se trouve au Ciel, au Paradis, dans la Gloire de Dieu. Innombrables sont les âmes dans la Gloire de Dieu. Une foule que nul ne peut dénombrer. Mais Dieu veut que certains de ses enfants soient élevés à la « Gloire des autels ».

Pourquoi ?

En savoir plus

PMA aujourd'hui, GPA demain : l'homme en flagrant délit de rébellion contre Dieu - 1er juillet 2017

Publiée le 01-07-2017

     Il y a des éléments de la nature avec lesquels nous ne pouvons pas jouer. Il y a des réalités de la vie de l’homme avec lesquels nous ne pouvons pas jouer ; qui que nous soyons en ce que nous pouvons vivre ou désirer personnellement. Il y a des lignes rouges que nous ne pouvons pas franchir sans quoi nous en connaitrions des conséquences désastreuses pour la nature, l’environnement, la création toute entière et tout particulièrement pour l’homme et la femme. 
   

    

En savoir plus

Sur quelle base politique construire la société de demain ? - 15 août 2017

Publiée le 24-08-2017

 

Osons choisir la vie et la Bénédiction

        En cette année du centenaire des apparitions de Notre-Dame à Fatima, la France vient de changer de Président de la République ; la PMA puis la GPA vont prendre place dans des lois, de même que de nouvelles étapes de l’euthanasie (ne nous voilons pas la face) ; Mme Simone Veil quitte cette terre ; et le 28 décembre prochain, fête des Saints Innocents, nous rappellerons les 50 ans de l’entrée en vigueur de la loi sur la contraception. 2017 c’est aussi le cinquantenaire des apparitions de Notre-Dame à l’Ile Bouchard. Août 2017, les 20 ans des inoubliables JMJ, vrai tsunami de joie dans Paris et à travers toute la France !

    

En savoir plus

Et si le Pape François n'était pas prévu - EDV 13 mai 2015

Publiée le 13-05-2015


          Et s'il n'était pas prévu ? Permettez-moi cette question. Et si le Pape François n'était pas prévu... selon une logique humaine. S'il nous était donné seulement, oui, seulement pour un surcroit de Miséricorde, face à notre cœur endurci, notre cœur aveuglé. Face à un monde non seulement refusant Dieu, non seulement se faisant rival de Dieu, mais conspirant contre Lui, pour le faire disparaître. La conspiration mondiale... C'est Jean Paul II qui en parle dans l'Evangile de la Vie. Nous en voyons les faits et les effets ; aidés, il faut bien le dire, par nombre de cathos se sont laissés sédatés... euthanasiés dans leur foi .. par ce que Jean Paul II et Benoit XVI appelaient l'apostasie silencieuse de la foi. Nous pourrions ajouter, de la famille, de la vie.
    Comme nous avons besoin de Miséricorde. De pardon. De conversion ! A entendre le Saint-Père le 13 mars dernier dans la Basilique Saint-Pierre annoncer le Jubilé de la Miséricorde, ce qui m'a le plus touché, ce ne sont pas tellement ses paroles, mais c'est son visage, d'une tristesse indicible.  Il était comme désemparé, ne sachant plus comment faire, quelle voie trouver, comment s'y prendre pour que l'homme vienne, revienne vers son Dieu. Il n'y a plus que la Miséricorde. Qu'un cri vers la Miséricorde !
     Le Pape Jean Paul II est l'icône de la Miséricorde pour le cœur, le corps, l'amour humain. Benoit XVI, pour la raison, l'intelligence. Tous les deux, pour la vie, la famille. Et comme si nous nous trouvions dans une course contre la montre, non plus dans le temps, mais que c'était une question de délai... Benoit XVI a dû se retirer sur la montagne, pour prier, pour retenir le bras de la colère de Dieu. Pour que soit lancé comme un ultime appel à la conversion. Un ultime avertissement au monde. Avertissement cependant si clair contenu dans l'Evangile, exprimé fortement par les visites de Notre-Dame comme à Fatima en 1917.
     Comment ne pas être dans l'action de grâce de voir combien cette Miséricorde est entrée dans la vie, dans l'âme d'une génération de jeunes à travers le monde. Guetteurs, Veilleurs, Sentinelles de la Miséricorde. Conscients pour nombre d'entre eux du possible don de leur vie dans le martyre. Comment ne pas être bouleversés de la sainteté qui jaillit de leurs âmes ! Oui, l'Eglise est belle ! L’Église s’apprête  à être belle comme elle l'a jamais été.
     Écoutons le cri des entrailles du Saint-Père de faire appel à la Miséricorde. Le jubilé , ce n'est pas convertis-toi et tu seras sauvé. Mais convertis-toi parce que Jésus t'a sauvé. Tu est déjà sauvé. Voilà pourquoi tu dois venir à Dieu, tu dois revenir vers Dieu.
    "La Mère de Jésus a voulu se manifester dans votre pays à des enfants, leur rappelant l’efficacité du jeûne et de la prière, en particulier la prière du Rosaire", disait le Saint-Père aux Evêques du Rwanda, le 3 avril dernier.

Abbé Lelièvre

13.5.2015

 


   

Que le rosaire revienne à être la prière habituelle de cette "église domestique" qu'est la famille chrétienne - 28.9.2014

Publiée le 28-09-2014

     Basilique Saint Pierre de Rome, le 1er janvier 1987. Comme chaque année, le Saint-Père ouvre l'année nouvelle par une Messe solennelle en l'honneur de Marie Mère de Dieu.  Le 1er janvier, est la fête liturgique la plus importante, la plus solennelle en l'honneur de la Sainte Vierge Marie. Le Pape ne cache jamais son affection pour Notre-Dame. De nombreuses pages écrites tout au long de son pontificat montrent combien il aime la Sainte Vierge. Il est "Totus Tuus". "Tout à Elle". C'est sa devise. Elle est en premier lieu celle de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, dans son Traité de la vraie dévotion. Ce petit livre, Jean Paul II l'emportera dans sa poche lorsqu'il sera ouvrier dans l’usine de Solway. A cette époque, il a 20 ans. Et, chaque jour, il se nourrira de quelques lignes de ce précieux petit livre. Ce livre ne le quitte pas. A tel point, que Jean Paul II reprendra la devise du Père de Montfort, pour la faire sienne. Pour Jean Paul II, cette devise, "Totus Tuus" est l'expression de son amour pour Marie, il l'a fera inclure sur une mosaïque dédiée à "Marie Mère de l'Eglise", qui se trouve, depuis 1980, sur une petite façade, sur la Place Saint-Pierre.  Il serait d'ailleurs utile pour le bien de nos âmes et de l'évangélisation des nouvelles générations, de nous souvenir de la multitudes d'actes d'affection, de confiance, posés envers Notre-Dame tout au long du pontificat de Jean Paul II. Mais, revenons à ce 1er janvier 1987. Durant toute son homélie, le Saint-Père Jean Paul II s'adresse directement à Marie. En la tutoyant d'un bout à l'autre. Le Pape garde dans son cœur un secret qu'il va dévoiler au cours de son homélie. Secret bien gardé jusqu'à cet instant où il prononce ces mots : "L'Eglise fixe ses yeux sur toi comme son propre modèle. Il les fixe en particulier en cette période dans laquelle elle se dispose à célébrer l'avent du troisième millénaire de l'ère chrétienne. Pour mieux se préparer à cette échéance, l’Église tourne ses yeux vers toi, qui fut l'instrument providentiel dont se servi le Fils de Dieu pour devenir Fils de l'homme et donner le commencement aux temps nouveaux. Avec ce but elle veut célébrer une année spéciale dédiée à toi, une Année Mariale, qui commençant avec la prochaine Pentecôte, se conclura l'année d'après, avec la grande fête de ton Assomption au ciel."  

En savoir plus

Lettre à Madame Simone Veil - 20 nov 2008

Publiée le 20-11-2008

Madame,

Vous venez d'être élue au premier tour à la prestigieuse Académie Française. Vous voilà, comme on dit, "immortelle". Vous prenez ainsi le fauteuil de Pierre Mesmer. En ce 20 novembre 2008. Quelle coïncidence ! Souvenez-vous. C'était en 1973. A l'époque, Pierre Mesmer était Premier Ministre. Existait alors un premier projet de loi sur l'avortement, appelé "Projet Mesmer - Taittinger - Poniatowski". (Taittinger était Garde des Sceaux et Michel Poniatowski, Ministre de la Santé). La date du 20 novembre ? C'est un 20 novembre qu'a été adoptée la Convention Internationale des Droits de l'Enfant. Précisément, en 1989. La tradition veut que ceux qui entrent sous la coupole y entrent parce qu'ils ont "illustré particulièrement la langue française". Est-ce donc votre discours à l'Assemblée Nationale, le 26 novembre 1974, étape vers la loi du 16 janvier 1975, permettant l'avortement en France, qui vous donne d'entrer plus de 30 ans après, à l'Académie ? J'ignore quels sentiments habitaient votre cœur lors de la préparation de la loi ouvrant à l'avortement, au cours de son vote, de sa mise en application. Dieu seul scrute les cœurs et les reins. Ce que je sais, c'est que votre nom est lié à une loi qui permet de tuer, en toute légalité, des enfants conçus, et pas encore nés.

En savoir plus

ZENIT - pour les 20 ans de l'EVangile de la Vie - 24.3.2015

Publiée le 24-03-2015

ROME, 24 mars 2015 (Zenit.org) - « Une Lettre lumineuse, prophétique », « une feuille de route, claire, forte, concrète » : c'est en ces termes que le prêtre français Hubert Lelièvre salue l'encyclique Evangelium Vitae, du pape Jean Paul, 20 ans après sa publication (25 mars 1995).

Le P. Lelièvre, fondateur de la Famille Missionnaire l'Evangile de la Vie est aussi délégué épiscopal à la famille, dans le diocèse d'Avignon. Il répond aux questions de Zenit, sur son engagement au service de la vie et de la famille.

Zenit - L'encyclique Evangelium Vitae de saint Jean Paul II, souffle ses 20 bougies. Quels sentiments vous habitent à l'occasion de cet anniversaire ?

 

En savoir plus