Accueil > Evnements > Pense du jour >      - "Lorsque s'affaiblit en nous la conscience...

Pense du jour

     - "Lorsque s'affaiblit en nous la conscience de son inspiration, on risque de lire l'Écriture comme un objet de curiosité historique et non plus comme l'œuvre de l'Esprit Saint, par laquelle nous pouvons entendre la voix même du Seigneur et connaître sa présence dans l'histoire."

Benoit XVI, in Verbum Domini, du 30.9.2010, numéro 19
 

Publie le 14-01-2011

Retour

Archives