Accueil > Evénements > Actualité > Jeudi 1er décembre : journée de prière et de jeûne

Actualité

Imprimer la page

Jeudi 1er décembre : journée de prière et de jeûne

Publiée le 30-11-2016

     Jeudi 1er décembre, sera discutée au Parlement français la proposition de loi « relative à l’extension du délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse »

     Mgr Ponttier, président de la conférence des Evêques de France a clairement demandé au président Hollande que cette proposition n'arrive pas à son terme.

« En ayant supprimé le temps de réflexion qui était prévu par la loi originelle, on a déjà fait sauter un verrou de prise de conscience, a encore déclaré le cardinal Vingt-Trois. Si on arrive à interdire de s’exprimer sur les conséquences de l’avortement, on entrera complètement dans la police des idées et dans la dictature d’une vision totalitaire sur l’avortement. » disait le cardinal Vingt Trois le 30 septembre dernier.

     Sur Famille Chrétienne, le Cardinal de Paris posait la question : "« Quelle est l'obsession qui pousse le gouvernement à choisir le point précis de l'avortement comme point d'intervention plutôt que les sites de radicalisation terroriste, ça, je ne sais pas ».

    

     Pourquoi un tel acharnement contre l'enfant à naître ?  Qu'a-t-il donc fait ? Quelle place lui laisse-ton pour prendre sa défense ? Il n'a pas montré son visage, il n'a pas montré son premier sourire... il doit être tué !  Nous nous trouvons en présence d'una nouvelle et forte attaque frontale du démon, de Satan, qui veut tuer l'enfant à naître. Qui ne supporte qu'une femme puisse attendre un enfant. Alors il utilise tous les moyens pour faire taire l'enfant qui s'annonce.

     Saint Jean Paul II dans son Encyclique Evangelium Vitae dénonçait avec force cette conspiration contre la vie naissante. Ce n'est pas pour rien qu'il conclue son Encyclique ainsi EV 100 : "Dans ce grand effort pour une nouvelle culture de la vie, nous sommes soutenus et animés par l'assurance de savoir que l'Evangile de la vie, comme le Royaume de Dieu, grandit et donne des fruits en abondance (cf. Mc 4, 26-29). Certes, la disproportion est énorme entre les moyens considérables et puissants dont sont dotées les forces qui travaillent pour la « culture de la mort » et les moyens dont disposent les promoteurs d'une « culture de la vie et de l'amour ». Mais nous savons pouvoir compter sur l'aide de Dieu, à qui rien n'est impossible (cf. Mt 19, 26).

Ayant cette certitude au coeur et animé par une sollicitude inquiète pour le sort de chaque homme et de chaque femme, je répète aujourd'hui à tous ce que j'ai dit aux familles engagées dans leurs tâches rendues difficiles par les embûches qui les menacent: (135) une grande prière pour la vie, qui parcourt le monde entier, est une urgence. Que, par des initiatives extraordinaires et dans la prière habituelle, une supplication ardente s'élève vers Dieu, Créateur qui aime la vie, de toutes les communautés chrétiennes, de tous les groupes ou mouvements, de toutes les familles, du coeur de tous les croyants! Par son exemple, Jésus nous a lui-même montré que la prière et le jeûne sont les armes principales et les plus efficaces contre les forces du mal (cf. Mt 4, 1-11) et il a appris à ses disciples que certains démons ne peuvent être chassés que de cette manière (cf. Mc 9, 29). Retrouvons donc l'humilité et le courage de prier et de jeûner, pour obtenir que la force qui vient du Très-Haut fasse tomber les murs de tromperies et de mensonges qui cachent aux yeux de tant de nos frères et soeurs la nature perverse de comportements et de lois hostiles à la vie, et qu'elle ouvre leurs coeurs à des résolutions et à des intentions inspirées par la civilisation de la vie et de l'amour.

« Tout ceci, nous vous l'écrivons pour que notre joie soit complète » (1 Jn 1, 4): l'Evangile de la vie est pour la cité des hommes

     

     La Famille Missionnaire l'Evangile de la Vie appelle à une journée de prière et de jeûne, jeudi 1er décembre. Une journée appelant la bénédiction de Dieu sur nos familles et non la malédiction par cette loi qui se prépare. Demandons pardon pour les avortements commis cette année : confessons-nous !  Demandons la Nourriture dont nous avons besoin pour ce combat en faveur de la vie et de la famille : allons à la Messe. Repoussons le Mal de manière déterminée : "Va t-en Satan" ; rejoignons tant de femmes, d'hommes qui sont dans la détresse, l'abandon, la souffrance face à l'avortement ; du désir et de l'attente du pardon de Dieu : nous jeûnerons. Pour que l'Espérance leur soit rendue, à travers un regard de Miséricorde, la Vérité, sans compromis. Prions notre chapelet afin que la Vierge Marie puisse nous envelopper de sa Tendresse de Mère, chacun de nous.

     Oui, avec confiance, appelons sur les familles de notre pays la Bénédiction de Dieu (lectures de la Messe de ce premier dimanche de l'Avent)

     Et prions de ce 30 novembre au 8 décembre, la grande neuvaine à l'Immaculée Conception pour cette intention.

Abbé Lelièvre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

< Voir toutes les actualités

Archives